Ingrandes

De Wiki-Anjou
Ingrandes
(ancienne commune)
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Commune Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire
Note(s) Regroupements de 2016 et 2024
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Ingrandes est une ancienne commune, village ligérien (rive droite) de l'ouest de la France situé dans le département de Maine-et-Loire (49) à l'ouest de Champtocé-sur-Loire, en bordure de la Loire-Atlantique. Jusqu'en 2015, le village de La Riotière marque la limite entre le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique.

Ses habitants s'appellent les Ingrandais(es).


Situation administrative

La commune est née à la Révolution, remplaçant les seigneuries et paroisses de l'Ancien Régime[1]. Bien que le nom officiel inscrit au Code officiel géographique soit « Ingrandes », on utilise aussi le nom de « Ingrandes-sur-Loire ».

Un regroupement intervient le 1er janvier 2016 avec la création de la commune nouvelle de Ingrandes-Le Fresne sur Loire, du nom des deux anciennes communes. Ingrandes ne prend pas le statut de commune déléguée[2].

Situation administrative d'Ingrandes jusqu'alors : département de Maine-et-Loire, arrondissement d'Angers, canton de Chalonnes-sur-Loire (av. 2015 de Saint-Georges)[3]. La commune est alors membre de la communauté de communes de Loire-Layon.

Son code commune (Insee) est 49160 et son code postal est 49123. Ses habitants se nomment les Ingrandais et Ingrandaises. Sa population est de 1 418 habitants en 1999, 1 552 en 2006 et de 1 639 en 2015[4].

Un nouveau regroupement intervient le 1er janvier 2024 avec la création de la commune nouvelle de Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire (II), créée du regroupement des communes de Ingrandes-Le Fresne sur Loire (I) (composée de Ingrandes et Le Fresne-sur-Loire) et de Saint-Sigismond. Ingrandes ne prend pas le statut de commune déléguée[5].

Homonymie avec Ingrandes commune de l'Indre, Ingrandes commune de la Vienne, Ingrandes-de-Touraine commune d'Indre-et-Loire.

Histoire et patrimoine

À l'ouest de la cité, un lieu marque la frontière entre les territoires des Andes et des Namneles, représentée par un ruisseau. Au Moyen âge, un château et une église existe au XIe siècle. Le château appartient au seigneur de Champtocé et d'Ancenis. Il est reconstruit par la suite, après avoir été ruinée par les Anglais. Au XVIIe, la ville est le siège de plusieurs administrations : grenier à sel, brigade de la gabelle, qui lutte contre l'importation clandestine du sel de Bretagne, etc. Le commerce de toutes sortes de marchandises est alors actif et les auberges nombreuses. Une verrerie royale y est aussi présente au siècle suivant. Les administrations sont supprimées à la Révolution, la Bretagne étant incluse dans le système des douanes françaises. Une rue Pierre-de-Bretagne, perpendiculaire à la Loire et dont le nom rappelle le souvenir d'une pierre marquant la séparation entre les deux provinces d'Anjou et de Bretagne, coupe la cité en deux parties indépendantes : la partie ouest, la commune du Fresne en Loire-Atlantique, et de l'autre côté, Ingrandes en Maine-et-Loire[6],[7].

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'église et une trentaine de maisons sont détruites par les bombardements du 23 juillet 1944. La ville sera ensuite reconstruite ainsi que son église[7].

Éléments du patrimoine[8],[7] :

  • L'église, du XXe siècle, édifiée après la guerre pour remplacer la précédente détruite en 1944, dans un style moderne, avec une ample toiture d'ardoise et un clocher séparé de l'édifice ;
  • La maison du Mesurage, dans le bourg, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècle ;
  • Le moulin à vent dit moulin de la Roche, moulin à blé des XVIIe, XIXe et XXe siècles.

Également à voir : le pont suspendu, pont métallique étroit et de forme ancienne, l'un des plus longs ponts suspendus de la Loire.

Un parcours de découverte a été balisé : rue du Mesurage, la Chaussée (ensemble XVIIe-XIXe siècles), le bac à chaînes, le logis du gouverneur et le château, la tour irlandaise (XIVe-XVIIIe siècles), le grenier à sel (XVIIIe), la prison, la caserne des Gabelous (XVIIe-XVIIIe siècles), la pierre persée (XVIIIe), La contrôlerie du trépas de Loire (XVIIIe), le pont, l'hôtel du grand Louis (XVIIe), l'église (1956), la boule de fort, la grande cour (XVe-XVIe siècles), l'échelle de la crue, la verrerie royale (XVIIIe-XIXe siècles), rue de la pierre de Bretagne, cales (XIXe), le Poudingue[9].

Loisirs et culture

Le village compte plusieurs associations : chorale Ingrandes/le Fresne, comité d'animation, club Anjou Bretagne, le centre Saint-Exupéry, sociétés de boule de fort La Courtille et La Grande cour, la Gaule Ingrandaise, le cercle Saint-Joseph, le cochonnet ingrandais, etc. On y trouve aussi des associations sportives : FCIF Ingrandes Le Fresne, hand-ball ligérien, la comète ligérienne volleyball, etc[9].

Structures culturelles : bibliothèque, cinéma, école de musique, théâtre, etc[9].

Espace et territoire

Ingrandes (Maine-et-Loire) s'étend sur 6,65 km2 (665 hectares), au nord de la Loire, son altitude varie de 7 à 69 mètres[10], et son territoire se partage entre la Loire des promontoires et les marches du Segréen[11].

La commune est dans la zone Natura 2000 de la vallée de la Loire entre Nantes et Les Ponts-de-Cé, zone de 90 kilomètres le long de la vallée pour la préservation de la diversité biologique s'intégrant dans l'entité écologique du bassin de la Loire[12]. La zone de la Vallée de la Loire aval, des Ponts-de-Cé à Ingrandes et La Varenne, sont classées espace naturel sensible (ENS)[13].

Balades et randonnées :

  • confluence de la boire de Champtocé et de la Loire,
  • la butte de Poudingue (Poudingue d'Ingrandes).

Le GR 3e (Angers - Ingrandes) passe par le village.

Localités aux alentours : Le Fresne-sur-Loire (Loire-Atlantique) (0,7 km), Montrelais (44) (3,8 km), Le Mesnil-en-Vallée (4,4 km), Champtocé-sur-Loire (4,4 km), Montjean-sur-Loire (4,8 km), Saint-Sigismond (5,7 km), Saint-Laurent-du-Mottay (6,3 km), La Chapelle-Saint-Sauveur (44) (6,4 km), Saint-Germain-des-Prés (6,6 km) et Villemoisan ({{unité|7 km]][14].


Ingrandes-Le Fresne-sur-Loire en été. Gérard Champion.

Notes

Sur le même sujet

On doit dire Ingrandes ou Ingrandes-sur-Loire ?
Les formes anciennes du nom
Ingrandes dans l'encyclopédie Diderot (1751)

Sources et annotations

  1. Assemblée nationale constituante, le 11 novembre 1789 : « il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne ».
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-116, du 31 décembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire (2016).
  3. Insee, Code officiel géographique - Ingrandes (49160), décembre 2015
  4. Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2006, 2015)
  5. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL/BCFI n° 2023-113 du 16 novembre 2023, portant création de la commune nouvelle de Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire — Voir création de la nouvelle commune de Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire (2024).
  6. Philippe Dain, Les frontières de la Cité des Andes, dans Annales de Bretagne, tome 75, numéro 1, 1968, p. 175-201
  7. a b et c Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, 2e éd. (1re éd. 1876), p. 294-296
  8. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Ingrandes 49), 2022
  9. a b et c Mairie d'Ingrandes, 2015
  10. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  11. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  12. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - FR5212002 Vallée de la Loire de Nantes aux Ponts-de-Cé et ses annexes, juin 2017
  13. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  14. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Ingrandes (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Altitudes en 2014
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014