Loir

De Wiki-Anjou
Le Loir
Le Loir à Durtal
Type Rivière
Territoire Baugeois
De Durtal
À Briollay
Notes 43 km en Maine-et-Loire
Bassin-versant du Loir
Créer la fiche d'un cours d'eau de Maine-et-Loire
Cours d'eau de Maine-et-Loire

Le Loir angevin court sur 43 kilomètres en Maine-et-Loire[1]. Cette rivière du centre-ouest de la France, traverse le Baugeois, avant de rejoindre la Sarthe (rivière) à la hauteur de Briollay.


Cours d'eau

Long de 316 km, le Loir prend sa source aux abords du Perche à Fruncé en Eure-et-Loir, et se jette dans la Sarthe (rive gauche) au nord d'Angers, dans le département de Maine-et-Loire[2].

Partagé entre le Bassin parisien (Anjou blanc) et le Massif armoricain (Anjou noir), le Maine-et-Loire est un carrefour de rivières : le Loir, la Sarthe et la Mayenne y forment la Maine, affluent de la Loire[3],[4]. Le Loir est une rivière de bassin sédimentaire, avec un lit étroit en amont de Seiches et plus large à partir de Villevêque et Soucelles[5].

À quelques kilomètres de la rivière du l'Huisne, non loin de la source de l'Eure, aux confins du Perche et de la Gâtine beauceronne, naît le ruisseau du Loir. Après avoir tâtonné, il aborde la direction nord-est-sud-ouest pour le conduire à Briollay, vers la Sarthe et la Mayenne[3].

Au nord de celui de l'Authion, on trouve le bassin-versant du Loir[6] qui est principalement constitué du Loir, mais aussi des cours d'eau de l'Argance, du Verdun et de la Maulne[7].

Affluents

Les principaux affluents du Loir (de l'amont vers l'aval) sont[2] :

  • la Thironne,
  • l'Aigre (Romilly-sur-Aigre),
  • l'Ozanne (Bonneval),
  • la Conie (Marboué),
  • l'Yerre (Saint-Hilaire-sur-Yerre),
  • l'Egvonne (Cloyes-sur-le-Loir),
  • le Gratte-loup,
  • le Boulon (Thoré-la-Rochette),
  • la Cendrine (Montoire),
  • la Braye (Sougé),
  • la Veuve (La Chartre-sur-le-Loir),
  • le Dême,
  • le Dinan,
  • l'Escotais,
  • la Maulne (La Chapelle-aux-Choux),
  • la Marconne (le Lude),
  • l'Aune (Luché-Pringé),
  • la Brisse.

Communes traversées

Le Loir traverse les territoires de[3]

Navigation

Dès le XVe siècle siècle la navigation est importante sur la Mayenne, la Sarthe et le Loir. Des passages sont aménagés dans les barrages des moulins, les « portes marinières ». Des barques allaient ainsi jusqu'au Lude ou de La Flêche à Angers. Par la suite, le développement du chemin de fer fut fatal à la navigation fluviale[8],[9].

Aujourd'hui, c'est le conseil départemental qui gère le domaine fluvial de la partie angevine du Loir, en assurant la protection et la bonne navigation sur le département[10]. Depuis 2009 la rivière fait partie du domaine public fluvial, mais est rayé de la nomenclature des voies navigables[7].

Ouvrages

Contrairement à la Sarthe, la Mayenne et l'Oudon, le Loir n'a pas bénéficié d'une canalisation moderne.

Au milieu du XIXe siècle on y trouve plusieurs écluses qui permettent de faire tourner seize moulins à eau[11], comme ceux de Montreuil-sur-Loir (moulin à eau de Vaux), Corzé (moulin de la Motte), Soucelles (moulin des Boires) et Villevêque (l'engenage[12]). À cette même période, on y compte trois ponts : le pont de pierre de Durtal, le pont de pierre de Villevêque et le pont suspendu de Briollay[11].

Vallée du Loir

Le Loir est une rivière de bocage[13]. Le paysage de bocage naît de l'étroite association de l'arbre, du ruisseau et de la prairie. Les chemins sont d'étroits passages qui serpentent entre deux haies. La pluie fine, la bruine[14], est un élément habituel du paysage, qui entretient la boue de ces chemins. Il n'est guère de régions de France, hormis peut-être la Bretagne, où les vallées soient aussi nombreuses[8].

Les plus vieux sites habités sont les villages. Ce n'est qu'à la fin du Moyen Âge que l'on voit se développer les fermes éloignées des autres habitations. Mais villages et closeries[15] présentent les mêmes caractères, tous deux sont notamment à l'écart des grandes routes, au fond d'un vallon près d'une source d'eau[8].

Au nord-est de la ville d'Angers et à l'ouest du Baugeois, les Basses vallées angevines forment un territoire baigné par les rivières du bassin de la Maine : Mayenne, Sarthe et Loir[16].

Article détaillé Article détaillé : Basses vallées angevines (BVA).

Le nom de Loir

Photographie du Loir à Soucelles.
Le Loir à Soucelles

Dans le département, « Loir » (le) ne doit pas être confondu avec Loire (la), autre cours d'eau du département[17].

Communes du département comportant le nom « Loir » :

  • Montreuil-sur-Loir,
  • Seiches-sur-le-Loir.

Notes

Sur le même sujet

Bibliographie

  • Millet de la Turtaudière, Indicateur de Maine et Loire, Imprimerie Cosnier et Lachèse, 1864
  • P.George P.Guillot J.Hugonnot, Trois rivières de bocage, USHA Aurillac, 1936

Sources et annotations

  1. 42 km indiqué par Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe, 2003, p. 20
    43 km indiqué par l'Observatoire de l'eau de Maine-et-Loire, Les cours d'eau (Loir), mars 2013
    43 km indiqué par la fédération de pêche de Maine-et-Loire, Rivières et plan d'eau (Loir), mars 2013
    et pour une longueur totale de 317 km indiquée par ADES Sandre, Le Loir, mars 2013.
  2. a et b ADES Sandre, Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau, juillet 2010
  3. a, b et c IGN et BRGM, Géoportail - Cours du Loir, juillet 2010
  4. Éléments de géographie du département : voir géographie du Maine-et-Loire.
  5. Préfecture de Maine-et-Loire, Rapport de présentation PPRI confluence Maine, du 16 octobre 2009
  6. Un bassin-versant est l'ensemble du territoire dont les eaux se déversent dans le cours d’eau donné.
  7. a et b Observatoire de l'eau de Maine-et-Loire, Territoires par bassin versant, avril 2013
  8. a, b et c P.George P.Guillot J.Hugonnot, Trois rivières de bocage, USHA Aurillac, 1936
  9. P.Wagret J.Boussard J.Levron S. Mailliard-Bourdillon, Visages de l'Anjou, Horizons de France, 1951
  10. Mairie de Durtal, L’eau, mars 2013
  11. a et b Pierre-Aimé Millet de la Turtaudière, Indicateur de Maine et Loire, t. 1, Imprimerie Cosnier et Lachèse, 1864, page 49
  12. L'engenage, site composé des moulins à eau dit moulin de Froment et Grand moulin.
  13. Bocage : nom commun, masculin, qui désigne en géographie un type de paysage où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles. Autrefois le bocage occupait une large part de la façade atlantique européenne. On en trouve encore en France dans certaines parties de la Bretagne et de la Normandie.
  14. Bruine : nom commun, féminin, qui désigne une pluie très fine qui tombe lentement.
  15. Closerie : nom commun, féminin, désignant un petit domaine clos.
  16. DREAL Pays de la Loire, Données environnementales GéoSource, novembre 2010
  17. Loir et Loire (homophonie) : voir On dit quoi.


kilomètres

page

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières

tome