Preune

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire)
 En Anjou

Entendu ici, mais pas que…
preune

Mot

Nom commun, féminin singulier, preunes au pluriel.

En Anjou, preune est utilisé pour prune, le fruit comestible du prunier. Dans l'Angevin, le e est ajouté dans preune (prune) et leune (lune).

Proverbe : « On envoie toujours les pus fous aux preunes. » (Verrier et Onillon, Proverbes)

Mot que l'on trouve aussi dans d'autres régions, comme en Normandie ou le Centre de la France.

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi castille, nousillard, calot, guigne, etc.
  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, dans Mémoires de la Société académique de Maine-et-Loire, Lachèse et Dolbeau, tome XXXVI, 1881, p. 202 et 204 (observations sur la prononciation des voyelles)
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 2 p. 152 et 508
  • Gui Barôzai (pseud. de Bernard de La Monnoye), Noei borguignon, quatrième edition, 1720, p. 341 (preune)
  • Édouard Le Héricher, Histoire et glossaire du Normand : De l'anglais et de la langue francaise d'après la méthode historique, naturelle et étymologique, tome 3e, Anfray, 1862, p. 561 (preune)
  • Hippolyte-François Jaubert, Glossaire du centre de la France, N. Chaix et Cie, 1864, p. 211 (preune, preugne)
  • Achille Delboulle, Glossaire de la vallée d'Yères : Pour servir à l'intelligence du dialecte Haut-Normand, impr. J. Brenier, 1876, p. 269 (preune, reçevoir une preune, attraper un mauvais coup)
  • Pierre Roumégous, Guy Latry, Micheline Roumégous, Leutres à l'Henri: Chroniques politiques gasconnes du Travailleur landais (1936-1948), Presses universitaires de Bordeaux, 2014, p. 86, 114, 200, 202 (preune)


page

tome