Canton de Chemillé/Archive wp

De Wiki-Anjou
< Canton de Chemillé
Révision datée du 7 décembre 2013 à 07:59 par Franck-fnba (discussion | contributions) (Canton de Chemillé/Archive wp)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Ceci est une archive de l'article Canton_de_Chemillé tel qu'il apparaissait sur Wikipédia (fr) le 26 novembre 2013.
Page Canton_de_Chemillé (Auteurs), sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique.
Certaines présentations n'ont pas été reprises. Cette page est une archive et ne peut être modifiée.


Le canton de Chemillé est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Composition

Le canton de Chemillé groupe neuf communes et compte 16 275 habitants (recensement de 2009 sans doubles comptes[1]).

Géographie

Situé dans les Mauges, ce canton est organisé autour de Chemillé-Melay dans l'arrondissement de Cholet. Sa superficie est de plus de 219 km2 (21 938 hectares[2]), et son altitude varie de 20 mètres (La Jumellière[2]) à 216 mètres (La Tourlandry[2]), pour une altitude moyenne de 112 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[2]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
La Chapelle-Rousselin 1 254 94 123
Chemillé-Melay 7 190 42 212
Cossé-d'Anjou 1 329 84 211
La Jumellière 2 909 20 104
Neuvy-en-Mauges 1 813 45 126
Sainte-Christine 952 53 124
Saint-Georges-des-Gardes 3 249 77 211
Saint-Lézin 1 308 69 119
La Tourlandry 1 934 120 216

Histoire

Le canton de Chemillé (chef-lieu) fut créé en 1790. Il fut intégré au district de Cholet, puis en 1800 à l'arrondissement de Beaupreau, et à sa disparition en 1857, à l'arrondissement de Cholet[3].

Administration

Le canton de Chemillé est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs :

  • De 1833 à 1835 (démission), Alexandre Joubert-Bonnaire
  • De 1835 à 1848, René Poudret de Sevret, Colonel
  • De 1848 à 1871, Comte Anatole de Cacqueray
  • De 1871 à 1903 (décès), Comte Armand de Maillé de La Tourlandry
  • De 1903 à 1907 (démission), Louis de Maillé de La Tourlandry, Duc de Plaisance (fils du précédent)
  • De 1907 à 1922, Comte François de Maillé de La Tourlandry, puis Duc de Plaisance (frère du précédent)
  • De 1922 à 1940, François de Polignac, PSF, Député (1928-1940) - maire de La Jumellière
  • De 1945 à 1958, Joseph Barbary, DVD puis RPF puis MRP puis RS, Médecin - Député (1945)
  • De 1958 à 1976, Hubert de Polignac, DVD, Propriétaire foncier - Maire de La Jumellière (1965-1971)
  • De 1976 à 1994, Jean Chalopin, UDR puis RPR, Député (1963-1967 et 1972-1976) - Maire de Chemillé (1963-1976)
  • De 1994 à 2001, André Rochard, DVD
  • De 2001 à ..., Michel Mignard, UMP, Vice-Président du Conseil Général - Maire de Chemillé de 1994 à 2012 - Maire de Chemillé-Melay depuis janvier 2013

Résultats électoraux détaillés

  • Élections cantonales de 2001 : Michel Mignard (RPR) est élu au 1er tour avec 68,78 % des suffrages exprimés, devant Laurent Girard (PCF) (12,86 %), Houcine Kaskhoussi (PS) (8,72 %) et Marie Goutierre (FN) (5,36 %). Le taux de participation est de 67,97 % (7 095 votants sur 10 438 inscrits)[4].
  • Élections cantonales de 2008 : Michel Mignard (UMP) est élu au 1er tour avec 59,16 % des suffrages exprimés, devant Morgane Bourigault (PS) (31,84 %) et Laurent Girard (PCF) (9 %). Le taux de participation est de 67,83 % (8 064 votants sur 11 888 inscrits)[5].

Démographie

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2009
11 413 11 806 12 134 13 324 14 104 14 279 16 183 16 275
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et références

Références

  1. Insee, Populations légales 2009 du canton de Chemillé, consulté le 17 janvier 2012
    Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition).
    La population totale 2009 du canton était de 16 768.
  2. a, b, c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
    Données consultables, pour le point le plus haut, sur Wikipédia, pour l'ensemble des communes, sur WikiAnjou.
  3. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Chemillé, consultée le 30 janvier 2012
  4. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  5. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.

Liens externes


hectares

disque optique numérique (digital versatile disc)

pour cent

Institut national de la statistique et des études économiques

Institut national de l'information géographique et forestière