La Jumellière

De Wiki-Anjou
La Jumellière
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Mauges
Commune Chemillé-en-Anjou
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2015
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

La Jumellière est une ancienne commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à 8 km au sud de Chalonnes-sur-Loire et à 25 km au sud-ouest d'Angers[1],[2]. Elle est rattachée depuis décembre 2015 à la commune de Chemillé-en-Anjou.

Ses habitants se nomment les Jumellinois(e)s.


Situation administrative

Un rapprochement intervient à la fin de 2015 avec la création de la commune nouvelle de Chemillé-en-Anjou issue du regroupement des communes de Chanzeaux, La Chapelle-Rousselin, Chemillé-Melay, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Salle-de-Vihiers, La Tourlandry et Valanjou[3]. La Jumellière devient une commune déléguée.

Jusqu'alors elle est intégrée à la communauté de communes de la région de Chemillé, intercommunalité qui disparait à la création de la nouvelle commune, et se trouve jusqu'en 2014 dans le de Chemillé et l'arrondissement de Cholet.

Son code commune (Insee) est 49169 et son code postal est 49120.

Histoire et patrimoine

Le nom du village vient des deux petites vallées "jumelles" qui l'entourent : la vallée de l'Oyon, avec ses coteaux pierreux couverts de genêts, et la vallée du Jeu, sauvage et pittoresque[4].

Éléments du patrimoine à voir à La Jumellière[5] :

  • La chapelle de Compassion, du XIXe siècle ;
  • Le château des Buhards (inscrit MH), du XIXe siècle, édifié sur l'emplacement d'une seigneurie attestée au XVIe siècle, au-dessus d'un vallon profond affluent au Layon[6] ;
  • Le château de La Faultrière, du XIXe siècle ;
Photographie du château.
Château de La Jumellière
  • Le château de la Jumellière (inscrit MH), du XIXe siècle, complété par des dépendances et un parc paysager[7] ;
  • L'ancien château (derrière l'église), du XVIIIe siècle ;
  • L'église Saint-Pierre ;
  • L'oratoire Notre-Dame d'Oyon.

Loisirs et culture

Présence d'une bibliothèque, intégrée au réseau des bibliothèques de la région de Chemillé[8]. En septembre 2012, la bibliothèque de La Jumellière a accueilli une exposition de photos du Chemillois qui s'est ensuite déplacée dans les bibliothèques de Saint-Georges-des-Gardes en novembre, Saint-Lézin en décembre et Chemillé en janvier[9].

On y trouve aussi une troupe de théâtre présentant chaque année des séances de variétés[10], un foyer des jeunes et une batterie fanfare[11]. Tous les ans en juin est organisée la randonnée du cochon et en août la fête du cochon, dont 2016 en a été la 38e édition[12],[13].

Quelques associations de la commune[14] :

  • Association locale Jeu et Aubance (ADMR), dont l'objet est de développer un climat familial et d'intensifier les courants de solidarité, la vie sociale et l'animation ;
  • La Maison des Coccinelles, dont l'objet est d'accueillir des enfants dans une structure adaptée à leurs âge et à leurs besoins ;
  • Pirates Primates Productions, dont l'objet est la promotion, la création et la production de groupes musicaux, d'artistes et d'événements culturels.

Fête du cochon

La Fête du cochon est une manifestation se déroulant chaque année en août à La Jumellière. Elle organisées par le comité des fêtes. Courses de petits cochons, dégustations de cochonnailles et cochons cuits à la broche sont au rendez-vous de l'édition 2014, qui reçoit 9 000 personnes[15],[16]. L'année suivante, la manifestation, organisée sur le terrain de loisirs communal par les membres du comité des fêtes, réunie 250 bénévoles[17] et entre 200 et 250 bénévoles en 2016[18]. La Fête du cochon 2017 a lieu les 12 et 13 août avec au programme des courses, spectacles et viandes cuites à la broche[19], et l'année suivante toujours ses fameuses courses de cochon[20]. La 40e édition se déroule les samedi 11 et dimanche 12 août 2018, avec courses de cochons, dégustations de cochons cuits à la broche, animations musicales, etc[21].

Espace et territoire

Ce village rural se situe sur le plateau des Mauges, sur la route qui va de Chemillé à Chalonnes. Son altitude varie de 20 à 104 mètres et son territoire s'étend sur une superficie de 29,09 km². Les communes les plus proches sont Saint-Lézin, Chaudefonds-sur-Layon, Chanzeaux, Saint-Laurent-de-la-Plaine et Saint-Aubin-de-Luigné[1].

Venant de la commune voisine de Saint-Laurent-de-la-Plaine, la rivière le Jeu traverse son territoire, ainsi que son affluent l'Oyon[22].

Balades et randonnées :

  • Sentier d'Oyon ;
  • Coteaux de la vallée de l'Oyon ;
  • Vallée du Jeu.

L'office intercommunal de tourisme se trouve à Chemillé-en-Anjou.

La Jumellière se trouve dans l'appellation viticole des Coteaux-du-Layon (AOC)[23], vin blanc liquoreux dont le vignoble est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain et dont l'exposition des coteaux permet l'obtention de vendanges surmûries[24].

Notes

Sources et annotations

  1. a et b IGN et BRGM, Géoportail (La Jumellière 49), mai 2012
  2. Lion1906, Distances à vol d'oiseau (orthodromiques), mai 2012
  3. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-58, du 24 septembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Chemillé-en-Anjou (2015).
  4. Fiche de la commune, mars 2010
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (La Jumellière), mai 2012
  6. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Château des Buhards, PA49000022), 13 octobre 2015
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Château de la Jumellière, PA49000092), 13 octobre 2015
  8. Communauté de communes de la région de Chemillé, Chemillé Melay - Médiathèque Victor Hugo, 2015
  9. Ouest-France, « Chemillé en scène » à la bibliothèque jusqu'à fin octobre, 19 septembre 2012
  10. Théâtre La Jumellière, Spectacles de variétés, mars 2010 — Voir Séances de variétés La Jumellière.
  11. Espérance musicale de la Jumellière, La batterie fanfare, mars 2010 — Voir Musique municipale de La Jumellière.
  12. Comité des fêtes de la Jumellière, mars 2010
  13. Chemillé-en-Anjou mag, juin-septembre 2016
  14. Journal officiel, Associations, février 2011
  15. Ouest-France, La fête du Cochon, un détour estival incontournable, 12 août 2014
  16. Le Courrier de l'Ouest, De vrais cochons de course…, 10 août 2014
  17. Ouest-France, La fête du Cochon a réuni toutes les générations, 11 août 2015
  18. Le Courrier de l'Ouest, La Jumellière Les bénévoles de la fête du cochon dans les starting-blocks, 16 août 2016
  19. Le Courrier de l'Ouest, La Jumellière La Fête du cochon de retour, 10 août 2017
  20. Le Courrier de l'Ouest, La Jumellière Carton plein pour les cochons, 12 août 2018
  21. Ouest-France, La 40e fête du Cochon ce week-end, 10 août 2018
  22. ADES Sandre, Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau, avril 2013
  23. Décret 0272 du 24 novembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », JORF 0272 du 24 novembre 2011 page 19757, texte 68.
  24. Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon, 28 janvier 2019 (statut FR : AOC - statut CE : AOP)

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


kilomètres

Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières

numéro

Institut national de l'origine et de la qualité

appellation d'origine contrôlée

appellation d'origine protégée