Écourue

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Mot angevin (dictionnaire) En langue française

écourue

Mot

Nom commun, féminin singulier, écourues au pluriel.

Écourue désigne le temps pendant lequel on met à sec une portion d'un canal. Le temps de l'écourue.

État de la rivière lorsqu'on ouvre les portes des barrages et qu'on laisse courir les eaux. Basses eaux produites par l'abaissement des barrages qui relèvent le niveau de la rivière. Se dit à propos de la Mayenne, mais aussi de la Sarthe, du Loir et de la Maine.

Écourre, laisser écouler l'eau de.

Citation

« Action d'ouvrir les portes marinières, pertuis, écluses sur les rivières, au mois d'août, pour laisser courir, couler l'eau et amener une baisse aussi grande que possible, afin que l'administration des Ponts et Chaussées puisse faire les travaux utiles et les réparations des divers ouvrages intéressant ces rivières. — Ecourue, — Chômage des rivières et canaux. — Ce mot, adopté par les Ponts et Chaussées et qui figure dans les Affiches officielles de notre région, ne se trouve pas au Dictionnaire général. On l'emploie surtout au pluriel. — Hist. Voici maintenant le tableau des heures d'ouverture des portes marinières ou pertuis situés dans le département pour servir à l'exécution de l'écourue générale prescrite par le précédent arrêté. (Ang. de Paris, 16 juin 1907, 2, 6.) » (Verrier Onillon, Gloss.)

« Écourues : sur le Loir et la Sarthe, navigation coupée. Chaque année, la période d'écourues est l'occasion d'observer d'étonnants paysages de rivières. Du 1er septembre au 15 décembre 2020, des opérations d'inspection et de réparation des ouvrages sur le Loir et la Sarthe sont organisées. Pendant ces écourues, la navigation est interdite sur les rivières. (…) Chaque année, il [le Département] organise des écourues. Ces opérations, qui se déroulent à compter du 16 septembre, soit lorsque le débit des cours d'eau est au plus bas, a pour objectif de baisser le niveau des rivières, afin de permettre aux agents d'exploitation du Département d'inspecter et réparer les différents ouvrages. » (Dpt de Maine-et-Loire, Écourues 2020)

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi écluse de la Grotte, hannequin, mainier.
  • Affiches, annonces judiciaires, avis divers du Mans, et du Département de la Sarthe, 69e année, 1, 1er janvier 1839, p. 484
  • Th. Ravinet, Codes des ponts et chaussées et des mines, tome deuxième, Carillian-Gœury et Vor Dalmont, 1847, p. 410 et 412
  • Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, t. 2, 1873 (écourue)
  • Nouveau Larousse illustré : dictionnaire universel encyclopédique, dir. Claude Augé, t. 4e, Libr. Larousse, 1898, p. 49 (écourue)
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 1, p. 316 (écourues)
  • Michel Glatigny, Les marques d'usage dans les dictionnaires français monolingues du XIXe siècle, Max Niemeyer Verlag, 1998, p. 326
  • Département de la Sarthe, Gestion des rivières - Les écourues en 2019, septembre 2019
  • Le Courrier de l'Ouest (Yves Tréca-Durand), Angers. Sur la Maine, les écourues mettent au jour les dépôts sauvages d'ordures, 25 octobre 2019
  • Département de Maine-et-Loire, Écourues : sur le Loir et la Sarthe, navigation coupée, 25 août 2020


numéro

page

tome