Amandine Brossier

De Wiki-Anjou
Amandine Brossier
Activités Athlétisme
Période XXIe siècle (1995- )
Notes Licenciée au Sco Angers Athlé
Personnalités de Maine-et-Loire
Personnalités
Loisirs et culture
Agenda
Aide à la rédaction.

Amandine Brossier est une athlète angevine championne de France du 200 mètres en salle en 2018 et du 400 mètres Élite en 2021. Elle est licenciée au Sco Angers Athlé.


Biographie

Amandine Brossier naît à Cholet, en Maine-et-Loire, le 15 août 1995. Après avoir été basketteuse à la JF Cholet, elle entre en athlétisme au Sco Angers Athlé où elle obtient des records départementaux. Elle évolue d'abord en sprint court avant de passer sur le tour de piste, tout en continuant ses études de neuropsychologie[1],[2],[3].

L'athlète remporte en 2018 un titre de championne de France Élite indoor (en salle) sur 200 m à Liévin, une médaille d'argent Élite sur 200 m en plein air à Albi, et est plusieurs fois sélectionnées en équipe de France de relais[2].

En juillet 2019, Amandine Brossier termine à la 2e place de la finale des Championnats de France d'athlétisme Élite à Saint-Étienne sur 400 m. Cette même année, la coureuse du club d'athlétisme du Sco d'Angers obtient son premier podium international individuel en juillet aux Universiades de Naples (Italie) avec le bronze, puis dispute ses premiers Mondiaux en septembre à Doha (Qatar)[4],[5],[3].

La sprinteuse angevine remporte son premier titre de championne de France d'athlétisme en mars 2020 à Lievin sur 400 m en salle. En septembre, elle participe aux championnats de France Élite à Albi où l'athlète se classe deuxième de la finale du 400 m[6],[7].

En février 2021, Amandine Brossier s'offre le troisième titre national de sa carrière, le deuxième consécutif sur 400 m, en remportant la finale du 400 m des championnats de France Élite en salle à Miramas. Le mois suivant, elle participe aux championnats d'Europe en salle à Torun (Pologne) où elle ne réussit pas à dépasser le stade des séries. En mai, elle est aux Mondiaux de relais à Chorzow (Pologne), où le quatuor féminin français du 4x400 mètres se qualifie pour les Jeux olympiques de Tokyo (Japon). En juin, la sprinteuse internationale réalise un chrono de 51'' 25 au meeting de Genève, son record individuel, se qualifiant pour le 400 m individuel des JO de Tokyo. Ce même mois, aux championnats de France Élite (en plein air), qui se tiennent du 25 au 27 juin à Angers, elle décroche le titre national sur la piste du stade Mikulak du Lac de Maine. En août, elle participe aux Jeux de Tokyo où elle termine en demi-finale du 400 mètres individuel, avec une 6e place en 51'' 30. L'athlète du Sco Angers Athlé est alors 4e européenne et 16e mondiale[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14],[15].

Elle réalise ensuite une contre-performance, en février de l'année suivante durant les championnats de France Élite en salle à Miramas, perdant son titre de championne de France Élite du 400 mètres. Ses meilleures performances sont alors de 52'' 65 en février au meeting de Metz et de 53'' 40 ce même mois aux championnats de France en salle[13],[16].

Palmarès

Palmarès d'Amandine Brossier[1],[3],[13] :

  • Championnats de France
    • Championnat de France d'athlétisme 2018 en salle (Liévin), 1re du 200 m ;
    • Championnat de France d'athlétisme 2018 Élite (Albi), 2e du 200 m ;
    • Championnat de France d'athlétisme 2019 Élite (Saint-Étienne), 2e du 200 m ;
    • Championnat de France d'athlétisme 2020 Élite en salle (Miramas), 1re du 400 m ;
    • Championnat de France d'athlétisme 2021 Élite en salle (Miramas), 1re du 400 m ;
    • Championnat de France d'athlétisme 2021 Élite en plein air (Angers), 1re du 400 m.
  • Championnats d'Europe
    • Championnat d'Europe 2017 espoirs (Bydgoszcz, Pologne), 2e du 4 x 100 m.
  • Championnats internationaux
    • Jeux méditerranéens (Tarragone, Espagne), 2e du 4 x 100 m.

Notes

Également sélectionnés aux JO de Tokyo

Daniel Lelou
Nicolas Mahut
Claire Supiot
Vanina Paoletti
Nicolas Touzaint

Sur le même sujet

Sport en Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. a et b Fédération française d'athlétisme (FFA), Amandine Brossier, 19 septembre 2021
  2. a et b Le Courrier de l'Ouest, Votez pour la sportive de l'année en Anjou. Zoom sur l'athlète Amandine Brossier, 21 novembre 2018
  3. a, b et c Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et Comité paralympique et sportif français (CPSF), Athlète, Amandine Brossier, 2021
  4. Ouest France, Athlétisme. Amandine Brossier vice-championne de France du 400 m, 28 juillet 2019
  5. Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), Athlétisme. C'est fini pour Amandine Brossier aux Mondiaux de Doha, 30 septembre 2019
  6. Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), Athlétisme. Amandine Brossier championne de France 2020 du 400 m en salle, 1 mars 2020
  7. Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), Athlétisme. Amandine Brossier (SCO Angers Athlé) médaillée d'argent du 400 m aux France Elite, 13 septembre 2020
  8. Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), Athlétisme. L'Angevine Amandine Brossier « soulagée de repartir avec la médaille d'or » des France, 20 février 2021
  9. Ouest-France, Athlétisme – Euro indoor. Amandine Brossier éliminée en séries du 400 m : « Je ne l'explique pas », 5 mars 2021
  10. Le Courrier de l'Ouest (Romain Gallard), Athlétisme. Amandine Brossier et le relais féminin iront à Tokyo, 1 mai 2021
  11. Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), Athlétisme. Amandine Brossier (SCO Angers Athlé) a frappé fort dans la hiérarchie nationale du 400 m, 13 juin 2021
  12. L'Équipe, Amandine Brossier éliminée en demi-finales du 400 m aux JO de Tokyo, 4 août 2021
  13. a, b et c Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), Athlétisme. Amandine Brossier, l'argent mécontent aux France en salle à Miramas, 28 février 2022
  14. Ouest-France (Philippe Calvez), Athlétisme. Amandine Brossier : « Ces Jeux olympiques vont m'aider à grandir », 17 août 2021
  15. Le Courrier de l'Ouest (Jules Beaucamp), Athlétisme. Meeting de Paris : la « petite finale olympique » d'Amandine Brossier, 28 août 2021
  16. L'Équipe, Athlétisme, fiche d'athlète, Amandine Brossier, avril 2022