Vanina Paoletti

De Wiki-Anjou
Vanina Paoletti
Activités Kayakiste
Période XXIe siècle (1997- )
Notes Licenciée à l'ESACK (Angers)
Personnalités de Maine-et-Loire
Personnalités
Loisirs et culture
Agenda
Aide

Vanina Paoletti est une kayakiste angevine médaillée d'argent en kayak à quatre à la coupe du monde 2020 en Hongrie. Elle est licenciée à l'ESACK Angers.


La kayakiste

Née dans le Val-de-Marne à Saint-Maur-des-Fossés le 10 décembre 1997, la Francilienne Vanina Paoletti se forme dans le Calvados, au Pôle espoir canoë-kayak de Caen, avant d'intégrer en Ille-et-Vilaine la structure de la Fédération française de canoë-kayak du Pôle France de Cesson-Sévigné. En parallèle, la sportive suit des études pour devenir podologue, diplôme qu'elle obtient en juillet 2020[1],[2],[3],[4].

La sprinteuse est licenciée au club de Saint-Grégoire (CKCIR) jusqu'en 2020, puis au début de l'année suivante à Angers au sein de l'Entente Sportive Anjou Canoë-Kayak (ESACK), qui réunie les associations de Bouchemaine, Écouflant et Angers. Elle est alors la meilleure kayakiste de l'Open de France de juillet 2020 et meilleure tricolore lors de l'étape de Coupe du monde à Szeged, en Hongrie, comptant de nombreuses médailles de haut niveau et membre de l'équipe de France[5],[6],[7],[8].

Vanina Paoletti s'entraîne quelques fois en Anjou avec Pauline Freslon, également membre de l'équipe de France[9].

Les compétitions

Après les championnat d'Europe en Pologne de juin 2021 et les championnats de France en ligne en juillet, Vanina Paoletti est aux Jeux olympiques d'été de Tokyo, au Japon, où elle accède aux quarts de finale de kayak monoplace (K1). La céiste enchaîne ensuite avec les Championnats du monde de Copenhague, au Danemark, où elle participe à plusieurs compétitions, jusqu'en finale des mondiaux en kayak 4 places avec l'équipe de France (K4). À 23 ans, elle compte alors parmi les meilleures kayakistes au monde[10],[11],[12].

Notes

Sur le même sujet

Pauline Freslon
Nicolas Touzaint
Nicolas Mahut
Sport en Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. Le Courrier de l'Ouest, Kayak. À Angers, Vanina Paoletti pagaie vers Tokyo, 29 janvier 2021
  2. Ouest-France (Julien Hipprocate), Jeux olympiques. Entretien avec le kayakiste Titouan Le Meignen, compagnon de Vanina Paoletti, 1er août 2021
  3. Le Courrier de l'Ouest (Tristan Blaisonneau), JO. Canoë-Kayak : « On n'est pas à Tokyo pour croiser des gens », dit l'Angevine Vanina Paoletti, 1er août 2021
  4. Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et Comité paralympique et sportif français (CPSF), Équipe de France - Vanina Paoletti, 2020
  5. Ouest-France (Raphaël Bonamy), Canoë-kayak. L'Angevine Vanina Paoletti ira aux Jeux olympiques de Tokyo, 8 juin 2021
  6. Ouest-France (Julien Hipprocate), Kayak. C'est focalisée « à 100 % vers les JO » que Vanina Paoletti débarque à Angers, 7 janvier 2021
  7. Ouest-France (Maxime Rabe), Kayak. Pas d'exploit pour l'Angevine Vanina Paoletti en finale mondiale du K1, 18 septembre 2021
  8. Ouest-France (Julien Hipprocate), Canoë-Kayak. Une recrue d'envergure olympique pour le kayak angevin, 5 janvier 2021
  9. Le Maine Libre, Kayak. La Sarthoise Pauline Freslon lance sa quête vers les Jeux olympiques de Paris 2024, 19 novembre 2020
  10. Le Courrier de l'Ouest, Kayak. Vanina Paoletti se confie après les Championnats du monde, 19 septembre 2021
  11. Le Courrier de l'Ouest, Canoë-kayak. L'Angevine Vanina Paoletti en chef de file du 49 aux championnats de France, 7 juillet 2021
  12. Ouest-France (Julien Hipprocate), Jeux olympiques. Désormais, Vanina Paoletti pagaiera pour son grand-père…, 2 août 2021


pour cent