Château de Challain-la-Potherie

De Wiki-Anjou
Photographie du château.

Ensemble néo-gothique du XIXe siècle, le château de Challain-la-Potherie est un monument historique angevin se trouvant sur la commune de Challain-la-Potherie, en Maine-et-Loire, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Segré. Cet édifice, œuvre de René Hodé, est parfois qualifié de « petit Chambord ».


Challain-la-Potherie est une localité située dans le Segréen, partie nord-est de l'Anjou. Un château y existe probablement depuis le XIe siècle[1],[2].

Un nouvel édifice est construit au XIXe siècle près de l'ancienne demeure, qui sera démolie par la suite. Il est réalisé par l'architecte angevin René Hodé (1811-1874), qui s'inspire du projet primitif de son collègue parisien Louis Visconti (1791-1853), entièrement bâti en tuffeau pris aux environs de Saumur sur un soubassement en pierre de granit de Bécon. Sa construction de six étages est à l'époque un défi. 700 ouvriers sont mobilisés pour le chantier qui ne dure que six ans. Le logis est achevé en 1854, y compris la décoration intérieure. La démesure caractérise le château : 60 mètres de long, 20 de large et 47 de haut. La construction comprend quatre tours sur ses angles et un donjon en son centre, des cheminées sculptées, une centaine de personnages sculptés sur la façade, et un intérieur d'une centaine de salles. S'ensuivent les communs en 1859-1860, le pont de jardin en 1862, les parties agricoles, l'orangerie et les serres en 1866, le château d'eau en 1875, l'ouvrage d'entrée en 1882, puis les ruines artificielles, la fabrique de jardin et son embarcadère (démolis en 1979) au bord de l'étang du moulin. Le château est partiellement inscrit sur la liste supplémentaire des monuments historiques en 1979 et 1980. Il est surnommé le petit Chambord ou le Chambord angevin[1],[2],[3],[4],[5].

Le domaine se compose du château, des communs, de l'orangerie, des serres, d'une porterie (avec deux grosses tours) et de ruines artificielles dans le parc. L'intérieur est richement décoré, comme les boiseries du grand salon. Une chaudière à bois et à charbon installée en sous-sol diffusait le chauffage dans les pièces par le biais d'aérations, comme par exemple dans le salon à musique. Les boiseries sculptées de la bibliothèque sont incurvées pour épouser les formes de la tour. Le grand escalier à vis est inspiré de celui de Chambord[6],[2],[3].

Le château de Challain-la-Potherie est un patrimoine protégé, partiellement inscrit aux Monuments historiques par arrêté du 30 juillet 1980 (façades et toitures, hall d'entrée, au rez-de-chaussée les salle de billard, salle à manger, grand salon, petit salon, chambre d'honneur, chapelle, bibliothèque), et par arrêté du 15 mars 2004 (intérieurs des sous-sols et rez-de-chaussée du château, façades et toitures des communs, porterie (ouvrage d'entrée), château d'eau dit tour de Montplaisir, les ruines artificielles, façades et toitures de la ferme dite La Basse-Cour (route de Candé), logements de jardiniers, clos du potager, ensemble du parc autour du château avec mur de clôture). Cet ensemble néo-gothique, du milieu du XIXe siècle (1847-1851), est dû à René Hodé et Visconti. Il est la propriété d'une personne privée et peu ouvert au public[6],[7].

Des éléments de la propriété de l'Orangerie sont également protégés par inscription aux Monuments historiques, par arrêté du 4 juillet 2019 (façades et toitures, serre en totalité, deux vases d'ornement, sol d'assise des bâtiments et murs de clôture, souterrain et bornes marquant le saut-de-loup, étang)[8]. Propriété privée, c'est un lieu d'accueil d'événements privés et professionnels.

Localisation : Château, 1 route de Candé, Les Petits Bois, Challain-la-Potherie (47° 38′ 06″ Nord et 1° 02′ 39″ Ouest, sur OSM).

Notes

Bibliographie

• Guy Massin-Le Goff, Les châteaux néogothiques en Anjou, N. Chaudun (Paris), coll. Le fond des choses, 1997, 287 pages (ISBN 978-2-35039-032-1) (notice BnF no FRBNF41020333)
• Marc Ribaud, Catherine Sart, Guy Massin-Le Goff…, Challain-la-Potherie : patrimoine & histoire, Mairie de Challain-la-Potherie (Challain-la-Potherie), 2007, 71 pages (ISBN 978-2-7466-0128-4) (notice BnF no FRBNF41205924)

Sur le même sujet

Château de Brézé
Château de Chanzeaux (XIXe)
Châteaux de Maine-et-Loire
Monuments historiques de Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. a et b Ministère de la Culture (Christian Cussonneau), Base Mérimée - Château [de Challain-la-Potherie] (IA49001827), 2002-2012
  2. a, b et c Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1965 (2e éd.), p. 610-611
  3. a et b Des racines et des ailes : Terroirs d'excellence en Pays de la Loire, France 3, émission d'Anne-Laure Cahen et Lenni Mérat (co-production de Troisième Œil Productions et France Télévisions), diffusée le 27 avril 2022, avec la participation du photographe Alain Cassaigne
  4. Guy Massin-Le Goff, Châteaux et grandes demeures néogothiques en Anjou, dans Sociétés & Représentations, 2005/2 ( 20), p. 133-136
  5. Philippe et Catherine Nédélec, L'Anjou entre Loire et tuffeau, coll. Itinéraires de découvertes, Éditions Ouest-France (Rennes), 2009-2010, p. 55
  6. a et b Ministère de la Culture, Base Mérimée - Château (PA00109006), 28 mars 2022
  7. Ouest-France, Le château de Challain-la-Potherie ouvre exceptionnellement ses portes au public, 16 avril 2022
  8. Ministère de la Culture, Base Mérimée - Propriété de l'Orangerie (PA49000100), 6 février 2020


Bibliothèque nationale de France

tome

numéro