Château du Plessis-Macé

De Wiki-Anjou
Château du Plessis-Macé
(monument)
Époque Moyen Âge
Classement Monument historique (1962)
Localité Le Plessis-Macé
(Longuenée-en-Anjou)
Notes XVe-XVIe siècle
Propriété du Département
Monuments de Maine-et-Loire.
Châteaux angevins
Moulins angevins
Églises angevines

Aide à la rédaction.

Datant du XVe siècle, le château du Plessis-Macé est un monument historique angevin se trouvant au Plessis-Macé, sur la commune de Longuenée-en-Anjou en Maine-et-Loire, à une douzaine de kilomètres au nord-ouest d'Angers. C'est un des principaux lieux des représentations du festival d'Anjou.


Le Plessis-Macé est une localité située dans le Segréen, la partie nord-ouest de l'Anjou. Le fief semble constitué dès le XIe siècle et donne son nom à une puissante maison de chevalerie, les du Plessis. L' édifice d'origine médiévale, datant des XIe et XIIe siècles (Moyen Âge), est reconstruit au début de la Renaissance (XVe-XVIe) pour adopter le style gothique. Le domaine comprend le château, des douves, des jardins et vergers, quatre étangs, deux métairies, etc. Il se compose des trois châtellenies du Plessis Macé, de Bitoire et de la Guillaumière[1],[2],[3].

Le château est mis à la disposition de l'EPCC Anjou Théâtre, qui en assure la gestion. Situé au Plessis-Macé et propriété du Département depuis 1967, le château accueille tous les ans le festival d'Anjou et le festival Très tôt en scène[3],[4].

Le château du Plessis-Macé est un patrimoine protégé, inscrit au titre des Monuments historiques par arrêté du 24 février 1987 et classé par arrêté du 14 mai 1962 (ensemble du château, y compris douves et jardin, les parties en ruines, c'est-à-dire le donjon, les courtines, la porte, la chapelle)[1]. La zone du Parc du château du Plessis-Macé est classée espace naturel sensible (ENS)[5]. C'est « le plus angevin de tous » dit-on en parlant du château[3].

Photographie du château.

Localisation : Château du Plessis-Macé, Cour, La Ville au Melle, Le Plessis-Macé, Longuenée-en-Anjou (sur OSM). Le site comprend des douves, des remparts, une porte, une cour, un logis, une chapelle, un donjon et des communs.

Notes

Homonymies : Le fréquent toponyme Plessis est très répandu en Maine-et-Loire, comme dans tout l'Ouest, le centre et la région parisienne, qui remonte à la fin de l'époque carolingienne et désignait un enclos de branches entrelacées, une enceinte de pieux de défense (maison de maître à Allonnes, ancien moulin cavier à Beaulieu, lieu-dit à Bouillé-Ménard, village à Chanzeaux, lieu-dit à Cholet, château à Combrée, château à Écuillé, château à Chaudron-en-Mauges, etc)[6],[7].

Sur le même sujet

Anjou Théâtre
Châteaux de Maine-et-Loire
Monuments historiques de Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. a et b Ministère de la Culture, Base Mérimée - Château du Plessis-Macé (PA00109231), 13 octobre 2015
  2. Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. III (N-R), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1989, p. 221-224
  3. a, b et c Conseil général de Maine-et-Loire, mai 2011
  4. EPCC Anjou Théâtre, avril 2013
  5. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  6. Édition révisée du Célestin Port, op. cit., t. III, p. 208
  7. Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements (Le Coudray-Macouard), 2004-2005, p. 129


tome

opus citatum (ouvrage cité)