Maulévrier

De Wiki-Anjou
Maulévrier
Département Maine-et-Loire
Territoire Mauges
Arrondissement arr. de Cholet
Canton cant. de Cholet-2
Intercommunalité ca Agglom. du Choletais
Code Insee, postal 49192, 49360
Habitants Les Maulévrais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Maulévrier est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans les Mauges, au sud-est de Cholet et en bordure du département des Deux-Sèvres.


Situation administrative

En 1864, la commune cède une partie de son territoire, avec Yzernay, pour la constitution de celle de Toutlemonde[1].

La commune de Maulévrier est membre de la communauté d'agglomération Agglomération-du-Choletais, et se trouve dans le canton de Cholet-2 et l'arrondissement de Cholet.

Son code commune (Insee) est 49192 et son code postal est 49360. Ses habitants se nomment les Maulévrais et les Maulévraises.

Mairie : place de la Mairie, 49360 Maulévrier (tél. 02 41 55 00 29, courriel maulevrier).

Histoire et patrimoine

Dans l'Antiquité, la voie romaine de Nantes à Poitiers traverse le territoire de Maulévrier. Un premier château est sans doute construit par Foulques Nerra au début de l'année 1000, et l'origine de la localité est probablement liée à l'installation d'un prieuré et d'une église dépendant d'une abbaye des Deux-Sèvres. Le château de Touvois est construit aux XIVe et XVe siècle. Au XVIIIe, Maulévrier dépend de la sénéchaussée d'Angers, de l'élection de Montreuil-Bellay et du grenier à sel de Cholet< ref name="cport-1978" />.

Éléments du patrimoine[2],[3] :

  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Forge des XIXe et XXe siècles ;
  • Chapelle Notre-Dame-de-Recouvrance du XIXe siècle ;
  • Chapelle Notre-Dame-de-Toutes-Aides des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle ;
  • Chapelle Saint-Barthélemy du XVIIIe siècle ;
  • Château des Colbert de Maulévrier des XVIIeet XIXe siècles ;
  • Château fort dit château de la Frogerie des XVe et XIXe siècles ;
  • Église Saint-Jean-Baptiste des XVIIeet XIXe siècles ;
  • Manoir dit château de la Guichardière des XVe et XVIe siècles ;
  • Manoir dit château de Touvois des XVe, XVIe et XIXe siècles ;
  • Manoir de la Vieillère du XVIe siècle ;
  • Menhir dit La Pierre au sel ;
  • Moulin à vent du Haut-Robé ;
  • L'Ogerie, maison (hôpital) et ferme, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Presbytère du XVe siècle.

La mairie a mis en place un circuit du patrimoine.

Loisirs et culture

On trouve sur la commune deux espaces culturels, Centr'Expo et l'Espace Moderato, ainsi qu'un cynodrome. Tous les ans s'y déroulent en août des courses de Lévriers (racing)[3].

Le parc oriental de Maulévrier, situé dans le parc du château Colbert, est le plus grand jardin japonais d'Europe[4].

Plusieurs associations sont présentes sur la commune : Badminton club Maulévrais, Bibliothèque Lire et délire, Bonsaï club de Maulévrier, Carisport, école de musique du Bocage, JA basket, La perche maulévraise, Le club pongiste, Patrimoine et avenir, Randonneurs loisirs et culture, USTM football, etc[3]. La bibliothèque fait partie du réseau des bibliothèques du Choletais[5].

Les Éditions Hérault, maison d'édition située à Maulévrier, a fêtée ses quarante ans en 2019[6].

Espace et territoire

Située au sud-est de l'agglomération de Cholet, Maulévrier s'étend sur 33,63 km² (3 363 hectares), son altitude varie de 87 à 176 mètres[7], et son territoire se trouve sur le plateau des Mauges[8]. Venant de la commune voisine de Saint-Pierre-des-Échaubrognes, la rivière la Moine traverse son territoire, s'écoulant ensuite vers La Tessoualle[9].

Outre le parc oriental, espaces naturels sur la commune :

  • Le potager du château Colbert[10] ;
  • La Moine, traversant la commune ;
  • Le lac du Verdon, plan d'eau de 200 hectares reparti sur les communes de Maulévrier, La Tessoualle, et Saint-Pierre-des-Echaubrognes (commune des Deux-Sèvres). La zone du lac est classée espace naturel sensible (ENS)[11].

On y trouve plusieurs sentiers pédestres : la boucle du Viaduc (2 km), la boucle des soupirs (4 km), la boucle du Rossignol (5 km), la boucle du village de La-La (9 km) et la boucle de Saint-Barthélémy (7 km)[3].


Notes

Bibliographie

• Louis Ouvrard et André-Hubert Hérault, Maulévrier : son histoire. de 1815 à nos jours, Hérault, 1998
• Patrice Lefort, Maulévrier, miroir de la cité : regard sur le patrimoine historique bâti du XIe au XIXe siècle, P. Lefort, 2003
• André-Hubert Hérault, Maulévrier dans les guerres, Éditions Hérault, 2016
• André-Hubert Hérault, La chronique du temps qui passe - 1 : Maulévrier 1800-1899, Éditions Hérault, 2018

Notes et références

  1. Célestin Port (édition révisée par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 2, éd. H. Siraudeau, 1978, p. 423-425
  2. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Maulévrier), 2012
  3. a, b, c et d Mairie de Maulévrier, juillet 2012 et juillet 2015
  4. Parc oriental de Maulévrier, Le parc, 2012-2015
  5. E.changes (réseau des bibliothèques du choletais), Les bibliothèques, octobre 2017
  6. Le Courrier de l'Ouest, Maulévrier. Un demi-millier de livres édités par Hérault, 22 mai 2019
  7. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  8. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine et Loire, Le Polygraphe, 2003 — Voir Unités paysagères.
  9. IGN et BRGM, Géoportail (Maulévrier 49), juillet 2012
  10. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018
  11. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
Les formes anciennes du nom.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres carrés

kilomètres

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières