Queuque-z-uns

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire)
 En Anjou

Entendu ici, mais pas que…
queuque-z-uns

Mot

Forme de pronom indéfini, masculin pluriel de quequ'un. Formé à partir de queuque. Ancien français devenu régionalisme.

En Anjou (Tiercé), queuque-z-uns (queuque z'uns) quelques-uns. Synonyme de quéqu'eins.

Exemple : « Et vantié ben queuque-z-uns d’nos queniaux aux cheveux si ben gueillonnés, s’raient ben en l’cas d’var 2006. » (Verrier et Onillon, Discours)

Traduction quelques-uns.

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi quéqu'eunes, queuquefois, queuquepart.
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin (Angers), 1908, t. 2, p. 165 et p. 374 (queuque-z-uns)
  • Marc Leclerc, Rimiaux d'Anjou - Sixième édition, Au bibliophile angevin André Bruel (Angers), 1926, p. 33 (quéqu'eins)
  • Charles Jacob Guillemain, Le mariage de Janot, avec la pantomine des ombres : comédie en un acte, en vers et en prose, Cailleau impr.-libr. (Paris), 1786, p. 20 (queuque-z-un)
  • Édouard Alboise, L'idiote drame en trois actes et en prose, 1837, p . 2 (queuque z'uns)
  • Georges d'Heylli, Théâtre des boulevards, réimprimé pour la première fois et précédé d'une notice, Édouard Rouveyre (Paris), 1881, p. 84 (queuque z'un)
  • George Sand, Jeanne, Nouvelle édition, Calmann Lévy éditeur (Paris), 1892, p. 266 (queuque-z-uns)


tome