Tors

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire) En Anjou

tors

Étymologie

Du latin tortus (tordu).

Mot

tors, adjectif, masculin. Se prononce /tɔʁ/ (API).

tors désigne de travers, synonyme de tordu. Exemple : « La buée a la goule tout en tors. » (Verrier et Onillon)

Le verbe correspondant est torser, pour tordre (tortre en patois angevin).

Architecture

En architecture, colonne torse, pour celle dont le fût est contourné en forme d'hélice.

Un clocher tors désigne un clocher qui est tordu, un clocher en forme de spirale. On parle aussi de clocher « flammé ».

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir la page Clochers tors, ainsi que le mot tortre.
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 2, p. 286 (tors)
  • Dominique Fournier, Mots d'galarne - Dictionnaire pour bien bagouler notre patois aujourd'hui, Cheminements, 1998, p. 277
  • Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements, 2004, p. 199
  • Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, 1872-1877 (tors)
  • Académie française, Dictionnaire - Huitième édition, 1932-1935 (tors)


alphabet phonétique international

tome

page