Brossay : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
(cplt)
(cplt)
 
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
  | siteweb = [http://mairie-brossay.fr Site officiel]
 
  | siteweb = [http://mairie-brossay.fr Site officiel]
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune brossay.png|300px|center|Situation dans le département]]
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune brossay.png|300px|center|Situation dans le département]]
{{osm12|n=47.1667|o=-0.2045}}
+
{{osm12|n=47.1698|o=-0.2262}}
 
}}
 
}}
  
Ligne 16 : Ligne 16 :
  
 
== Situation administrative ==
 
== Situation administrative ==
La commune de Brossay est membre de la communauté d'agglomération [[Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire|Saumur-Val-de-Loire]], et se trouve dans le canton de [[Canton de Doué-la-Fontaine|Doué-la-Fontaine]] et l'arrondissement de [[Arrondissement de Saumur|Saumur]].
+
La commune de Brossay est membre de la communauté d'agglomération [[Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire|Saumur-Val-de-Loire]], et se trouve dans le canton [[Canton de Doué-la-Fontaine|de Doué-la-Fontaine]] et l'arrondissement [[Arrondissement de Saumur|de Saumur]].
  
 
Son code commune (Insee) est 49053 et son code postal est 49700. Ses habitants se nomment Brossayen, Brossayenne.
 
Son code commune (Insee) est 49053 et son code postal est 49700. Ses habitants se nomment Brossayen, Brossayenne.
Ligne 23 : Ligne 23 :
  
 
== Histoire et patrimoine ==
 
== Histoire et patrimoine ==
Édifices à voir sur son territoire<ref>Ministère de la Culture, ''Base Mérimée (Brossay)'', 2012</ref> :
+
Le village est fondé à la fin du {{XIs}} sur un domaine appartenant au chapitre Saint-Maurice d'Angers, et le bourg se développe autour de l'église. Tout le territoire est une vaste forêt, réserve de chasse du seigneur de Montreuil-Bellay. Au {{XVIIIe}}, Brossay dépend de l'élection de Loudun et du grenier à sel de Saumur<ref>Ministère de la Culture (Gérard Baptiste et Véronique Orain, ''Base Mérimée (Village IA00053621)'', septembre 1989</ref>{{,}}<ref>Célestin Port (édition révisée par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), ''Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou'', t. 1, éd. H. Siraudeau et Cie, 1965, p. 551-553</ref>.
* Briqueterie les Terrières ;
+
 
* Église Saint-Nicolas ;
+
Édifices à voir sur son territoire<ref>Ministère de la Culture, ''Base Mérimée (Brossay)'', 2012</ref>{{,}}<ref name="equipements">Mairie de Brossay, ''Equipements municipaux'', 2019-2020</ref> :
* Manoir la Broize ;
+
* Ancienne briqueterie Les Terrières, du {{XIXs}}, qui fabriquait des carreaux de terre cuite et des tuiles creuses ;
* Manoir le Vauboureau ;
+
[[Fichier:brossay_eglise_saintnicolas_2017a.jpg|thumb|upright=0.8|alt=Photographie de l'église Saint-Nicolas.]]
* Oratoire Saint-Girard ;
+
* Église Saint-Nicolas, chœur et gros-œuvre de la nef de la limite du {{XIe}} {{XIIs}}, clocher reconstruit au {{XIXe}} par l'architecte saumurois Charles Joly-Leterme, construction de la sacristie au {{XIXe}} par Émile Roffay<ref>Ministère de la Culture (Gérard Baptiste et Véronique Orain, ''Base Mérimée (Eglise paroissiale Saint-Nicolas IA00053622)'', septembre 1989</ref> ;
* Usine de chaux et de céramique les Terrières. Sur treize usines connues, il ne subsiste que celle des Terrières, construite en 1848.
+
* Manoir de La Broize, en lisière de forêt, manoir à cour fermée des {{XVIIe}} et {{XIXs}}s devenu une ferme ;
 +
* Manoir Le Vauboureau, des {{XVe}} et {{XVIe}} (vestiges), puis des {{XVIIIe}} (logis) et {{XIXs}} (communs) ;
 +
* Oratoire Saint-Girard, du {{XIXs}}, au lieu-dit La Chapelle-Saint-Girard ;
 +
* Usine de chaux et de céramique des Terrières, du {{XIXs}}, seule usine substistante sur treize connues.
 +
 
 +
== Loisirs et culture ==
 +
Présence d'une salle de loisirs, d'une bibliothèque tenue par une équipe de bénévoles, d'un stade et d'un boulodrome<ref name="equipements" />.
  
 
== Espace et territoire ==
 
== Espace et territoire ==
Brossay s'étend sur 4,79 {{km2}} ({{formatnum:479}} hectares), son altitude varie de 55 à 94 mètres<ref>IGN, ''Répertoire géographique des communes (RGC)'', données 2014 ([[Altitude des communes de Maine-et-Loire|altitude]], [[Superficie des communes de Maine-et-Loire|superficie]])</ref>, et se trouve sur lee plateau du Saumurois<ref>''Atlas des paysages de Maine et Loire'', voir [[Liste des unités paysagères de Maine-et-Loire|unités paysagères]].</ref>.
+
Située dans la plaine du Douessin, Brossay s'étend sur {{unité|4.79|km²}} ({{unité|479|hectares}}), son altitude varie de 55 à 94 mètres<ref>IGN, ''Répertoire géographique des communes (RGC)'', données 2014 ([[Altitude des communes de Maine-et-Loire|altitude]], [[Superficie des communes de Maine-et-Loire|superficie]])</ref>, et se trouve sur le plateau du Saumurois<ref>''Atlas des paysages de Maine et Loire'', voir [[Liste des unités paysagères de Maine-et-Loire|unités paysagères]].</ref>.
 +
 
 +
Son territoire est dans le périmètre du parc naturel [[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine|Loire-Anjou-Touraine]], zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers<ref>[[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine|PNR Loire-Anjou-Touraine]], 2012</ref>, et la zone de la Forêt de Brossay est classée [[Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire|espace naturel sensible]] (ENS)<ref>[[Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire]], 2018</ref>.
  
Son territoire se situe dans le périmètre du parc naturel [[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine|Loire-Anjou-Touraine]], zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers<ref>[[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine|PNR Loire-Anjou-Touraine]], 2012</ref>, et la zone de la Forêt de Brossay est classée [[Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire|espace naturel sensible]] (ENS)<ref>[[Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire]], 2018</ref>.
+
Balades et randonnées : le chemin des Caves, le chemin du Vauboureau, forêt de Brossay<ref name="equipements /">.
  
 
== Notes ==
 
== Notes ==
Ligne 40 : Ligne 48 :
 
:Voir aussi les [[Le Brossay|formes anciennes]] du nom, et les [[Brossay (homonymie)|homonymies]].
 
:Voir aussi les [[Le Brossay|formes anciennes]] du nom, et les [[Brossay (homonymie)|homonymies]].
  
{{Commune à compléter}}
+
 
 +
{{BasPage Communes}}
  
 
[[Catégorie:Commune]]
 
[[Catégorie:Commune]]
 
[[Catégorie:Saumurois]]
 
[[Catégorie:Saumurois]]

Version actuelle datée du 14 février 2020 à 18:34

Brossay
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Doué-la-Fontaine
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49053, 49700
Habitants Les Brossayen(ne)s
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Brossay est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Saumurois, au sud-ouest de Cizay-la-Madeleine et au nord-ouest de Montreuil-Bellay.


Situation administrative

La commune de Brossay est membre de la communauté d'agglomération Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Doué-la-Fontaine et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49053 et son code postal est 49700. Ses habitants se nomment Brossayen, Brossayenne.

Mairie : 17 rue de la Mairie, 49700 Brossay (tél. 02 41 38 88 46, courriel brossay).

Histoire et patrimoine

Le village est fondé à la fin du XIe siècle sur un domaine appartenant au chapitre Saint-Maurice d'Angers, et le bourg se développe autour de l'église. Tout le territoire est une vaste forêt, réserve de chasse du seigneur de Montreuil-Bellay. Au XVIIIe, Brossay dépend de l'élection de Loudun et du grenier à sel de Saumur[1],[2].

Édifices à voir sur son territoire[3],[4] :

  • Ancienne briqueterie Les Terrières, du XIXe siècle, qui fabriquait des carreaux de terre cuite et des tuiles creuses ;
Photographie de l'église Saint-Nicolas.
  • Église Saint-Nicolas, chœur et gros-œuvre de la nef de la limite du XIe XIIe siècle, clocher reconstruit au XIXe par l'architecte saumurois Charles Joly-Leterme, construction de la sacristie au XIXe par Émile Roffay[5] ;
  • Manoir de La Broize, en lisière de forêt, manoir à cour fermée des XVIIe et XIXe siècles devenu une ferme ;
  • Manoir Le Vauboureau, des XVe et XVIe (vestiges), puis des XVIIIe (logis) et XIXe siècle (communs) ;
  • Oratoire Saint-Girard, du XIXe siècle, au lieu-dit La Chapelle-Saint-Girard ;
  • Usine de chaux et de céramique des Terrières, du XIXe siècle, seule usine substistante sur treize connues.

Loisirs et culture

Présence d'une salle de loisirs, d'une bibliothèque tenue par une équipe de bénévoles, d'un stade et d'un boulodrome[4].

Espace et territoire

Située dans la plaine du Douessin, Brossay s'étend sur 4,79 km² (479 hectares), son altitude varie de 55 à 94 mètres[6], et se trouve sur le plateau du Saumurois[7].

Son territoire est dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[8], et la zone de la Forêt de Brossay est classée espace naturel sensible (ENS)[9].

Balades et randonnées : le chemin des Caves, le chemin du Vauboureau, forêt de Brossay<ref name="equipements /">.

Notes

  1. Ministère de la Culture (Gérard Baptiste et Véronique Orain, Base Mérimée (Village IA00053621), septembre 1989
  2. Célestin Port (édition révisée par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 1, éd. H. Siraudeau et Cie, 1965, p. 551-553
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Brossay), 2012
  4. a et b Mairie de Brossay, Equipements municipaux, 2019-2020
  5. Ministère de la Culture (Gérard Baptiste et Véronique Orain, Base Mérimée (Eglise paroissiale Saint-Nicolas IA00053622), septembre 1989
  6. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  7. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  8. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012
  9. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
Voir aussi les formes anciennes du nom, et les homonymies.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres carrés

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière