Cizay-la-Madeleine

De Wiki-Anjou
Cizay-la-Madeleine
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Doué-la-Fontaine
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49100, 49700
Habitants Les Cizéen(ne)s
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Cizay-la-Madeleine est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Saumurois, au sud-ouest de Courchamps et à l'est de Doué-la-Fontaine.


Situation administrative

La commune a changé de nom en 1831, Cizay devenant Cizay-la-Madeleine.

Cizay-la-Madeleine est membre de la communauté d'agglomération de Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Doué-la-Fontaine et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49100 et son code postal est 49700. Ses habitants se nomment les Cizéens.

Mairie : 1 place de l'Église, 49700 Cizay-la-Madeleine (tél. 02 41 67 04 92, courriel cizaylamadeleine).

Histoire et patrimoine

Au Moyen Âge, un château près de Fosse, aujourd'hui disparu, est uni à Montreuil-Bellay. C'est ensuite le seigneur d'Epinats qui possède tous les droits. Sous l'Ancien Régime, la paroisse dépend du diocèse d'Angers, de l'élection et du grenier à sel de Saumur[1],[2].

Patrimoine sur la commune[3] :

  • Abbaye d'Asnière (classée MH), des XIIIe, XVIe et XVIIIe siècles, fondée au début du XIIe siècle par Bernard de Tiron, anciennement propriété du Conseil général de Maine-et-Loire ;
  • Château d'Épinats (inscrit MH), château avec logis en tufeau de pierre de taille, en partie du XVIIe siècle ;
  • Château La Mouche, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Église Saint-Denis et presbytère (inscrit MH), situés au cœur du village de Cizay-la-Madeleine, église de style gothique angevin construite au XIIIe et modifiée à plusieurs reprises aux XIVe et XIXe siècles, nef rebâtie au XIXe par Charles Joly-Leterme, clocher restauré en 2001[4],[1],[5] ;
  • Fermes troglodytiques d'Igné et de Montfort-Cizay, des XVIe, XVIIe et XIXe siècles ;
  • Lavoir du XIXe siècle (Charles Joly-Leterme, architecte) ;
  • Plusieurs maisons des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Maison de maître dit château d'Asnières, du XIXe siècles ;
  • Maison de vigneron, 3 route de Courchamp, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Moulin de Piedmont, moulin à farine des XVIIe et XIXe siècles, avec logement de meunier et parties agricoles ;
  • Manoir d'Igné, des XVIIe et XIXe siècles, devenu ferme ;
  • Prieuré de Breuil-Bellay (classé MH) du XIIe siècle, au nord de Cizay, ancien prieuré de l'ordre de Grandmont avec chapelle[6] ;
  • Ancien prieuré de la Madeleine (inscrit MH), des XIIe et XIVe siècles.
Photographie de l'abbaye d'Asnières.
Abbaye d'Asnières à Cizay-la-Madeleine

Le service archéologique départemental a mis à jour entre 2009 et 2011 deux sites datés de la fin du Premier et du début du Second âge du Fer sur les communes de Luigné et de Cizay-la-Madeleine[7].

Une campagne de mobilisation du mécénat populaire a été lançée en 2018 pour financer les travaux de restauration de l'église Saint-Denis, avec le concours de l'association Histoire et patrimoine de Cizay la Madeleine, créée pour l'occasion, et la Fondation du patrimoine[8],[4].

Loisirs et culture

Des concerts se tiennent parfois en l'église Saint-Denis de Cizay, comme en juillet 2019, un concert de musique baroque organisé par les associations Les amis du prieuré du Breuil et Cizay art et patrimoine, au profit de la restauration de l'édifice[9].

Un comité des fêtes a été créé en 2015[10], organisant par exemple cette année là un concours du plus beau sapin à l'occasion des fêtes de Noël[11], ou en septembre 2019 un rallye-vélo[12]. C'est également déroulé en 2019 les Animations print'asnières, organisés par l'association Randoferme d'Asnières avec au programme marché de fermier et artisanal, démonstration de filage de laine, exposition de peintures, etc[13].

La boule de fort y était pratiquée. En 1905, des challenges y sont créés à Asnières Cizay-la-Madeleine par Cointreau puis par Girardeau[14].

La femme de lettres Alice Cherbonnel est décédée sur la commune en 1945, au Breuil-Bellay. Elle fut l'auteur de plusieurs romans sous le nom de plume Jean de La Brète, dont le plus connu Mon oncle et mon curé est paru en 1889. La Société des lettres sciences et arts du Saumurois (SLSAS) lui a consacré en janvier 2019 une conférence intitulée « Jean de La Brète, entre fleur bleue et féminisme, une femme de lettres oubliée »[15].

Espace et territoire

Située au cœur de la forêt de Brossay, Cizay-la-Madeleine s'étend sur 19,29 km² (1 929 hectares), son altitude varie de 39 à 109 mètres[16], et son territoire se trouve sur le plateau du Saumurois[17]. Le ruisseau de la Mauche la travers, grossi des ruisseaux de Cizay et d'Asnières[1].

Cizay se compose de plusieurs villages, dont Igné, hameau s'échelonnant le long du coteau, la Madeleine, dépendant autrefois de la commune de Brossay, Asnières, comportant quelques maisons anciennes et l'abbaye d'Asnières, Montfort-Cizay, avec le château d'Epinats, la Fosse-Bellay, partie la plus peuplée, le bourg, comportant mairie, école, salle des fêtes et église[18].

Balades et randonnées :

  • Abbaye d'Asnières ;
  • Forêt de Brossay.

Notes

  1. a, b et c Célestin Port (édition révisée de Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 1, éd. H. Siraudeau et Cie, p. 769-770
  2. Ministère de la Culture (Viviane Manase), Base Mérimée - Présentation de la commune de Cizay-la-Madeleine, 2 avril 2007
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Cizay-la-Madeleine), 2012
  4. a et b Fondation du patrimoine, Église Saint Denis à Cizay la Madeleine, 2018-2019
  5. Saumur Kiosque, Église de Cizay-la-Madeleine : Appel aux dons et journée musicale, 12 novembre 2018
  6. Liste des immeubles classés parmi les monuments historiques au cours de l'année 1963, dans Bulletin Monumental, t. 122, 3, année 1964, p. 312
  7. Axel Levillayer, Aurélia Borvon et Jean-Yves Hunot, Du Hallstatt final à La Tène ancienne en Anjou : les batteries de structures de stockage de Luigné et de Cizay-la-Madeleine (Maine-et-Loire), dans la Revue archéologique de l'Ouest, 2013, 30, p. 113-142
  8. Saumur Kiosque, Église de Cizay-la-Madeleine : Appel aux dons et journée musicale, 12 novembre 2018
  9. Le Courrier de l'Ouest, Cizay-la-Madeleine. Un concert baroque pour restaurer l'église, 30 juin 2019
  10. Comité des fêtes : la génése de sa création, 3 juillet 2015 (Mairie de Cizay-la-Madeleine)
  11. Mairie de Cizay-la-Madeleine, Comité des fêtes, 2015-2019
  12. Office de tourisme Saumur Val de Loire, 08/09 : Rallye vélo à Cizay-la-Madeleine, septembre 2019
  13. Saumur Kiosque, 5 mai à l'Abbaye d'Asnières : Animations print'asnières 2019 , 16 avril 2019
  14. Jean Ginier, Chronique du tourisme et de l'environnement (Géographie du loisir : Le jeu de la boule de fort en Anjou), dans Norois, 94, avril-juin 1977, p. 290
  15. Saumur Kiosque, Saumur. Conférence sur Jean de La Brète, entre fleur bleue & féminisme, une femme de lettres oubliée, 14 janvier 2019
  16. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  17. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  18. Mairie de Cizay-la-Madeleine, Découvrir Cizay - Patrimoine & Environnement, 2019
Les formes anciennes du nom.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

tome

page

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière