Taure

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire)
 En Anjou

Entendu ici, mais pas que…
taure

Mot

Nom commun, féminin singulier, au pluriel taures. De thore, génisse (XVIe siècle).

Dans l'Ouest et le Centre, taure pour génisse. Se dit à Rochefort, ex. « j’ons mis mes taures pour la première foès dans la prée ».

En Anjou, également utilisé pour état d'ébriété, synonyme de soûlée, tripée, muflée.

« Aller au marché avec un bodin et s'en revenir avec une taure. » — revenir saoul (Verrier et Onillon, Expressions)

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi bode, bodin, bique, .
  • À Rochefort-sur-Loire, génisse (source).
  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, dans Mémoires de la Société académique de Maine-et-Loire, Lachèse et Dolbeau, t. XXXVI, 1881, p. 532 (celui qui a trop bu)
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 2, p. 273 (état d'ébriété) et 513
  • Dominique Fournier, Mots d'galarne: dictionnaire pour bien bagouler notre patois aujourd'hui, Cheminements, 1998, p. 128 (génisse)
  • Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, 1872-1877 (jeune vache)
  • Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935 (jeune vache)
  • Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), taure, 2012 (génisse)


exemple

tome