1945

De Wiki-Anjou


1945 en Maine-et-Loire

Ça c'est passé en Maine-et-Loire
Année 1945 (XXe siècle)



1945 en Maine-et-Loire

Élections : Les municipales se déroulent les 29 avril et 13 mai 1945, les cantonales les 23 et 30 septembre, et les élections de l'Assemblée constituante le 21 octobre. Les élections constituantes ont pour but d'élire une Assemblée constituante chargée de rédiger un projet de Constitution. Six députés sont élus en Maine-et-Loire pour l'Assemblée constituante de 1945 : Charles Barangé, Joseph Le Sciellour, Joseph Barbary, Auguste Allonneau, Bernard Huet et Étienne de Raulin-Varangot[1].

Geneviève Quesson est l'une des toutes premières femmes maires de France, en 1945, à Saint-Laurent-de-la-Plaine[2]. De même, Germaine Canonne est la première femme élue à la ville d'Angers et au département de Maine-et-Loire[3].

Étienne Rabouin est élu président du conseil général le 29 octobre 1945[4].

Administration : Le 14 janvier 1945, le général de Gaulle visite Angers accompagné de Michel Debré, qui est alors commissaire de la République de Maine-et-Loire[5],[6].

« Le but, c'est la victoire, et c'est aussi ce qui consacrera et rendra définitive cette victoire, c'est-à-dire la sécurité de la France enfin bien établie là où elle doit être, d'un bout à l'autre du Rhin. Le but, c'est en même temps la rénovation de notre pays. »

— Charles de Gaulle, Angers, 14 janvier 1945[7]

Le 1er avril 1945, Alain Savary est nommé commissaire de la République de la région d'Angers, et Henri Piton, préfet délégué le 3 mai 1945[8].

Génie militaire : L'école militaire à vocation technique, l'École d'application du génie, s'installe à Angers en 1945.

Industrie de la chaussure : Jean Chupin et Louis Batardière créent à Andrezé les établissements Pindière, spécialisés dans la fabrication de chaussures. Ils emploieront jusqu'à 1 800 personnes dans les années 1990[9].

Personnalités : Alice Cherbonnel décède en 1945 au Breuil-Bellay à Cizay-la-Madeleine. Née à Saumur en 1858, cette femme de lettres écrira plusieurs romans pour jeunes femmes sous le nom de plume de Jean de La Brète, dont Mon oncle et mon curé en 1889. Elle reçue le Prix Montyon de l'Académie française à deux reprises[10].

1945 en France

Seconde Guerre mondiale, conflit militaire de 1939 à 1945. Il prend fin en Europe le 8 mai 1945 et en Asie le 2 septembre 1945.

La France est administrée par le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) de juin 1944 à octobre 1946. Des élections sont organisées en 1945 pour renouveler la composition des institutions. Les femmes votent pour la première fois. Électrices mais également éligibles, certaines se présentent sur les listes électorales, souvent engagées dans la Résistance durant la guerre[2].

Le pouvoir de l'Assemblée constituante élue le 21 octobre est limité à sept mois, à l'issue desquels le projet de Constitution doit être soumis à un référendum[11].




  1. Tableau des élections du 21 octobre 1945 à l'Assemblée nationale constituante dressé aux Archives de ka Chambre des députés, impr. de l'ANC, 1946, p. 69
  2. a et b France Culture (Fiona Moghaddam), En 1945, les premières femmes élues maires en France, 2 mars 2020
  3. Sylvain Bertoldi, Germaine Canonne, première femme élue de Maine-et-Loire, dans Vivre à Angers, 333, mai 2009
  4. Service départemental d'archives de Maine-et-Loire, Présidents du Département de Maine-et-Loire, 2015
  5. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Le général de Gaulle était venu trois fois en Anjou, 9 novembre 2020
  6. Le Monde (archives), Une visite du général de Gaulle à Nantes et à Angers, 16 janvier 1945
  7. Une visite du général de Gaulle à Nantes et à Angers, op. cit., extrait du discours du général de Gaulle depuis le balcon de l'hôtel de ville.
  8. Préfecture de Maine-et-Loire, Histoire de la préfecture et des préfets, 1 octobre 2012
  9. Le Courrier de l'Ouest (Alexandre Blaise), Mauges. Pindière et Andrezé ont si longtemps fait la paire, 17 août 2021
  10. Saumur Kiosque, Saumur. Conférence sur Jean de La Brète, entre fleur bleue & féminisme, une femme de lettres oubliée, 14 janvier 2019
  11. Pierre Bréchon, Quatrième république, Encyclopædia Universalis, 2010-2021


XIXe1901190219031904190519061907190819091910191119121913191419151916191719181919192019211922192319241925192619271928192919301931193219331934193519361937193819391940194119421943194419451946194719481949195019511952195319541955195619571958195919601961196219631964196519661967196819691970197119721973197419751976197719781979198019811982198319841985198619871988198919901991199219931994199519961997199819992000XXIe

numéro

opus citatum (ouvrage cité)