Canton des Ponts-de-Cé (ancien)/Archive wp

De Wiki-Anjou
Ceci est une archive de l'article Canton_des_Ponts-de-Cé tel qu'il apparaissait sur Wikipédia (fr) le 26 novembre 2013.
Page Canton_des_Ponts-de-Cé (Auteurs), sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique.
Certaines présentations n'ont pas été reprises. Cette page est une archive et ne peut être modifiée.


Le canton des Ponts-de-Cé est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Composition

Le canton des Ponts-de-Cé groupe seize communes et compte 39 115 habitants (recensement de 2009 sans doubles comptes[1]).

Géographie

Situé sur les deux rives de la LoireLoire, ce canton est organisé autour des Ponts-de-Cé dans l'arrondissement d'Angers. Sa superficie est de plus de 215 km2 (21 519 hectares[2]), et son altitude varie de 12 mètres (Mozé-sur-Louet[2]) à 96 mètres}} (Soulaines-sur-Aubance[2]), pour une altitude moyenne de 33 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[2]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Blaison-Gohier 2 145 18 91
La Bohalle 935 16 21
La Daguenière 1 192 16 21
Juigné-sur-Loire 1 249 16 66
Mozé-sur-Louet 2 553 12 94
Mûrs-Erigné 1 729 12 80
Les Ponts-de-Cé 1 955 15 36
Sainte-Gemmes-sur-Loire 1 483 12 45
Saint-Jean-de-la-Croix 183 12 19
Saint-Jean-des-Mauvrets 1 276 16 81
Saint-Mathurin-sur-Loire 1 985 18 22
Saint-Melaine-sur-Aubance 511 17 63
Saint-Rémy-la-Varenne 1 567 18 77
Saint-Saturnin-sur-Loire 1 194 18 84
Saint-Sulpice 290 18 80
Soulaines-sur-Aubance 1 272 17 96

Histoire

Le canton des Ponts-de-Cé (chef-lieu) fut créé le 4 mars 1790. Initialement composé des communes d'Érigné, Juigné-sur-Loire, Saint-Aubin et Saint-Maurille des Ponts-de-Cé, il fut augmenté en 1795 de Mûrs, uni à Érigné, Sainte-Gemmes-sur-Loire, Saint-Jean-de-la-Croix, Saint-Melaine et Soulaines[3].

En 1801 il fut à nouveau augmenté, des communes de Blaison, La Bohalle, La Daguenière, Gohier, Mozé, Saint-Jean-des-Mauvrets, Saint-mathurin, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin, Saint-Sulpice. En 1824 s'y rajouta la commune de La Ménitrée, créée le 21 juillet de cette année-là, qui en fut détachée en 1954 (canton de Beaufort-en-Vallée)[3].

Intitulé « Les Ponts de Cé », puis « Pont-de-Cé » et enfin « Les Ponts-de-Cé », il fut rattaché au district d'Angers, puis en 1800 à l'arrondissement d'Angers[4].

Administration

Le canton des Ponts-de-Cé est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs :

  • De 1913 à 1937, Abel Boutin-Desvignes, Maire des Ponts-de-Cé
  • De 1937 à 1940, Henri Dubois-Féron, Propriétaire aux Ponts-de-Cé
  • De 1945 à 1961 (décès), Adolphe Girardeau, DVD
  • De 1961 à 1965 (décès), Paul Cherbonneau, UNR, Député (1963-1967)
  • De 1966 à 1967, Maurice Joubert, RI
  • De 1967 à 1973, Jean Foyer, UDR, Député (1959-1988) - Maire de Contigné (1959-2001) - Secrétaire d'Etat puis Ministre (1960-1967 et 1972-1973)
  • De 1973 à 1998, Guy Poirier, DVD, Maire des Ponts-de-Cé
  • De 1998 à 2004, Jean-Claude Boyer, PS, Conseillers municipal des Ponts-de-Cé
  • De 2004 à ..., Philippe Bodard, PS puis DVG, Maire de Mûrs-Erigné depuis 1995

Résultats électoraux détaillés

  • Élections cantonales de 2004 : Philippe Bodard (PS) est élu au 2e tour avec 54,09 % des suffrages exprimés, devant Robert Gautier (Divers droite) (45,91 %). Le taux de participation est de 68,43 % (19 131 votants sur 27 959 inscrits)[5].
  • Élections cantonales de 2011 : Philippe Bodard (Divers gauche) est élu au 2e tour avec 56 % des suffrages exprimés, devant Dominique Leon (Divers droite) (44 %). Le taux de participation est de 44,64 % (13 162 votants sur 29 488 inscrits)[6].

Démographie

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2009
20 786 22 974 26 436 30 941 34 097 37 172 38 816 38 884 39 115
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et références

Références

  1. Insee, Populations légales 2009 du canton des Ponts-de-Cé, consulté le 15 janvier 2012
    Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition).
    La population totale 2009 du canton était de 40 559.
  2. a, b, c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  3. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, Édition révisée de 1989 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 3, p. 262 et 263
  4. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale des Ponts-de-Cé, consultée le 23 février 2012
  5. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  6. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.

Liens externes


hectares

disque optique numérique (digital versatile disc)

pour cent

Institut national de la statistique et des études économiques

Institut national de l'information géographique et forestière

tome

page