Sainte-Gemmes-sur-Loire

De Wiki-Anjou
Sainte-Gemmes-sur-Loire
Département Maine-et-Loire
Territoire Région d'Angers
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. d'Angers-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération Angers Loire Métropole
Code Insee, postal 49278, 49130
Habitants Les Gemmois(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Sainte-Gemmes-sur-Loire est une commune ligérienne (rive droite) de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au sud de l'agglomération d'Angers, et dans la zone du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial.


Situation administrative

La commune de Sainte-Gemmes-sur-Loire est membre de la communauté d'agglomération d'Angers-Loire-Métropole, et se trouve dans le canton d'Angers-2 et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49278 et son code postal est 49130. Ses habitants se nomment les Gemmois et Gemmoises[1].

Mairie : 2 place de la Mairie, 49130 Sainte-Gemmes-sur-Loire (tél. 02 41 66 75 52, courriel saintegemmessurloire).

Une autre commune du département comporte le nom de « Sainte-Gemmes », celle de Sainte-Gemmes-d'Andigné.

Histoire et patrimoine

Éléments du patrimoine[2],[3] :

  • La chapelle Sainte-Appoline, du XIIIe siècle ;
  • Les châteaux du Fresne (XIXe), du Hutreau (XIXe), du Puits de Rezé (XVIIIe), de la Roche (XIXe) ;
  • La demeure dite château de la Tremblaye, du XVIIIe siècle ;
  • Le domaine de Chateaubriant (classé MH), du XVIIIe siècle ;
  • L'église de Sainte-Gemmes-sur-Loire, bâtie sur un éperon qui domine la Loire, dont l'aspect actuel date du XIXe, et son chœur de style Plantagenêt et le clocher à base carrée du XIIe siècle ;
  • Le jardin du prebytère, jardins en terrasse restaurés et ouverts au public en 1997 ;
  • Le manoir de Belligan (inscrit MH) du XVe siècle, le manoir dit la Macheferrière ;
  • Les vestiges du moulin à vent dit le Moulin-Carré, remanié au XIXe siècle, l'un des neuf moulins que comptait la commune au XVIIIe ;
  • Le prieuré du Petit-Saint-Jean (ferme), des XVe, XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • Des vestiges archéologiques gallo-romains (classés MH).

Les rives de la Loire comportent de belles demeures, notamment à Port-Thibault, où l'on trouve des maisons des XVe, XVIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Son territoire se trouve sur la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[4].

Agriculture

Son territoire se trouve dans le Val d'Authion, vaste zone agricole irriguée par la rivière de l'Authion[5]. Depuis 1952, on trouve sur la commune le lycée agricole du Fresne.

Le comice agricole et viticole du canton des Ponts-de-Cé 2013 s'est déroulé à Sainte-Gemmes-sur-Loire[6].

Loisirs et culture

Présence d'un musée, le Musée des boissons et de la sommellerie, consacré à l'ensemble des boissons.

De 1985 à 2017 s'y déroulait le salon de peinture de Sainte-Gemmes ; exposition qui accueillait des artistes peintres et sculpteurs de la région angevine[7].

Espace et territoire

Sainte-Gemmes-sur-Loire s'étend sur 14,83 km² (1 483 hectares) et son altitude varie de 12 à 45 mètres[8], à la confluence de la Loire et de la Maine, sur les unités paysagères de La confluence angevine et de La Loire des promontoires[9]. Son territoire est délimité par la Loire au sud et la Maine à l'ouest. La rivière l'Authion se jette dans la Loire (rive droite) entre les Ponts-de-Cé et Sainte-Gemmes-sur-Loire[5].

La commune est dans la zone Natura 2000 de la vallée de la Loire entre Nantes et Les Ponts-de-Cé, zone de 90 kilomètres le long de la vallée pour la préservation de la diversité biologique s'intégrant dans l'entité écologique du bassin de la Loire[10]. La zone des Basses vallées angevines est classée espace naturel sensible (ENS)[11].

Plusieurs promenades sont possibles sur la commune, comme sur les bords de la Loire ou de la Maine. Le pont de Pruniers enjambe la Maine entre Sainte-Gemmes et Bouchemaine. À voir : Port-Thibault et le chemin de halage.

À découvrir, le jardin de La Cheneraie[12].

Durant la période estivale, un point d'accueil touristique est présent au niveau du pont de l'Authion.


Notes

Notes et références

  1. Mairie de Sainte-Gemmes-sur-Loire, Présentation de la commune, juillet 2013
  2. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Sainte-Gemmes-sur-Loire), juillet 2012
  3. Mairie de Sainte-Gemmes-sur-Loire, A la découverte du patrimoine architectural, juillet 2013
  4. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017
  5. a et b Authion (rivière), avril 2013
  6. Comice agricole et viticole du canton des Ponts-de-Cé, septembre 2014
  7. Salon de peinture de Sainte-Gemmes, 2010-2017
  8. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  9. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  10. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - FR5212002 Vallée de la Loire de Nantes aux Ponts-de-Cé et ses annexes, juin 2017 (Arrêté du préfet de la Loire-Atlantique en date du 2 décembre 2011 et du préfet de Maine-et-Loire en date du 24 novembre 2011, DREAL 2011-44/49-01)
  11. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  12. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018

Bibliographie

• O. Desmazières, Un habitat néolithique dans la commune de Sainte-Gemmes-sur-Loire au Camp de César (Maine-et-Loire), dans Bulletin de la Société préhistorique de France, tome 30, 11, 1933, pp. 597-599


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

Institut national de l'information géographique et forestière

numéro