Blaison-Gohier

De Wiki-Anjou
Blaison-Gohier
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Commune Blaison-Saint-Sulpice
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Blaison-Gohier est une ancienne commune, un village ligérien de l'ouest de la France situé dans le département de Maine-et-Loire (49) à l'ouest de Saint-Rémy-la-Varenne et à l'est de Juigné-sur-Loire, et dans la zone du Val de Loire inscrite au patrimoine mondial.

Ses habitants se nomment les Blaisonais(es).


Situation administrative

En 1974 Blaison est devenue Blaison-Gohier suite à sa fusion avec Gohier[1].

Un regroupement intervient en 2016 entre les communes de Blaison-Gohier et Saint-Sulpice donnant naissance à la commune nouvelle de Blaison-Saint-Sulpice[2]. Blaison-Gohier devient une commune déléguée.

Jusqu'alors elle est intégrée à la communauté de communes Loire-Aubance, et se trouve le canton des Ponts-de-Cé et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49029 et son code postal 49320.

Le village est labellisé Village de charme et Petite cité de caractère.

Histoire et patrimoine

La forteresse de Blaison fut édifiée au XIe siècle siècle par Foulques Nera. Elle comportait sept tours et était entourée de douves. Le château-fort appartiendra au XVe à Gilles de Rais, compagnon de Jeanne d'Arc. L'actuel château de Blaison date du XIXe siècle. En partie habité, il ne se visite pas.

À voir aussi[3] :

  • La chapelle Saint-Louis, du XVIIe siècle ;
  • Les châteaux de Chemant, de La Giraudière ;
  • Les communs du château de Blaison, des XVe, XVIe et XVIIe siècles ;
  • L'église Saint-Aubin de Blaison (collégiale classée MH), des XIIe et XIIIe siècles ;
  • La grange aux dîmes, des XVe, XVIe et XVIIe siècles ;
  • Le manoir, château du Bois-Brainson, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Les manoirs de Mouton, de la Boutonnière, de la Favaudière ;
  • Le moulin de Raindron, les vestiges des moulins-caviers de Pied Renard ;
  • Le rendez-vous de chasse dit l'Astrée, des XVIIe et XIXe siècles.

Son territoire se trouve dans la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[4],[5].

Loisirs et culture

Présence de plusieurs équipements comme la salle polyvalente Sébastien-Chauveau, une bibliothèque, gérée par l'association LIRICI, un parc, le parc Chauvet, qui comprend quelques jeux pour les enfants et une aire pique-nique. On y trouve également plusieurs associations comme Tac O Tac et Trou de Mémoire, deux structures consacrées au théâtre[6], ou Le Sablier, une association de recherche, conservation et mise en valeur de l'histoire et du patrimoine local[7]. Cette dernière participe aux Journées européennes du patrimoine, comme en 2014 avec l'organisation d'une visite de l'église de Blaison[8].

Tous les été s'y déroule la fête des battages, organisée par l'association Au bon vieux temps, avec au programme des démonstrations de battage, avec faucille, javeleuse ou moissonneuse-batteuse, et la présentation de vieux tracteurs et de voitures d'époque[9],[10].

En 2018 a eu lieu la dernière et 7e édition du festival Arts en chemin, une biennale d'arts qui présentait des œuvres durant un parcours dans la campagne, en mélangeant promenade et découverte artistique[11].

Une société savante du XVIIIe siècle, Les Thesmophores de Blaison, se consacrera à l'agriculture et à des études économiques et sociales. Elle rédigera quelques mémoires dans l'esprit du siècle des Lumières[12].

Espace et territoire

Blaison-Gohier s'étend sur 21,45 km² (2 145 hectares) et son altitude varie de 18 à 91 mètres[13]. Elle se trouve sur les unités paysagères du val d'Anjou et du plateau du Saumurois[14].

Son territoire se situe dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[15].

Balades et randonnées : bords de Loire et île de Blaison. Le sentier GR 3 (Montsoreau - Champtoceaux) passe par la commune.

Randonnées en Maine-et-Loire

Saint-Saturnin-sur-Loire
Sentier GR 3
Blaison-Gohier

Saint-Rémy-la-Varenne


Notes

Sources et annotations

  1. École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui - Notice communale de Blaison-Gohier, 2007
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-78, du 23 novembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Blaison-Saint-Sulpice (2016).
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Blaison-Gohier), juin 2012
  4. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017
  5. Mission Val de Loire, Val de Loire patrimoine mondial, janvier 2017
  6. Mairie de Blaison-Gohier, mars 2016
  7. Le Sablier (Blaison-Gohier), 2009-2017
  8. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire Le programme complet des 31e Journées du patrimoine en Anjou, 20 septembre 2014
  9. Le Courrier de l'Ouest & Ouest-France, Guide été Maine-et-Loire, 2017, p. 70
  10. Ouest-France, La sortie du jour. La moisson comme au bon vieux temps à Blaison-Gohier, 27 septembre 2013
  11. Ouest-France, Blaison-Gohier illumine la culture, la nuit aussi, 24 mai 2018
  12. Antoine Follain, Une société agronomique au XVIIIe siècle : les Thesmophores de Blaison en Anjou, Dijon, EUD, 2010 — Voir Les Thesmophores
  13. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  14. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  15. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012

Ainsi que

• Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, Tome 1 (A à C), Édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, H. Siraudeau et Cie (Angers), p. 374-377 (Blaison)
• Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, Tome 2 (D à M), Édition révisée de 1978 par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon, H. Siraudeau (Angers), p. 245-246 (Gohier)

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

numéro

page

Institut national de l'information géographique et forestière