Chevalage

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire) En Anjou

chevalage

Mot

Nom commun, masculin singulier.

En Anjou, chevalage désigne le labour donné avec le pic entre les rangs de vignes avant le déchaussage.

Au XIXe siècle en Maine-et-Loire :

« Chevalage. Cette façon, encore peu suivie et qu'on ne peut trop recommander, se fait en mars avant le déchaussage. Le chevalage consiste dans le béchage entre les rangs, sur une largeur de 50 centimètres et à la profondeur de la chappe de la bicorne qu'on y emploie. » (Guillory, Culture de la vigne)

« Chevalage. — Façon qui consiste à labourer avec un pic, entre deux rangs de vigne, plus profondément qu'à l'ordinaire. Elle se fait avant le déchaussage. » (Robert et Gasté, Usages ruraux, vignes)

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi guiret', époumonage, raisage, etc.
  • Pierre Constant Guillory, Les vignes rouges et les vins rouges en Maine et Loire, Eugène Barassé libraire, 1861, p. 99-100
  • Anatole-Édouard Robert et Eugène Gasté, Dictionnaire des usages ruraux et urbains de Maine-et-Loire, E. Barassé imprimeur-libraire, 1872, p. 264
  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, dans Mémoires de la Société académique de Maine-et-Loire, Lachèse et Dolbeau, t. XXXVI, 1881, p. 290
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. I, p. 196
  • Paul Fénelon, Vocabulaire de Géographie agraire, dans Norois, 35, juillet-septembre 1962, p. 333-341


tome

numéro