Devanteau

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire)
 En Anjou

Entendu ici, mais pas que…
devanteau

Mot

Nom commun, féminin singulier.

En Anjou, devanteau (ou devantiau, d'vantiau) pour tablier.

Exemple : « Quant’ c’était féte, ou ben dimanche, ovec leûs si jolies coeff’ blanches, leûs d’vantiaux d’soée, leûs châl’ de v’loux, tout agrémentis d’ pernampilles. » (M. Leclerc, Rimiaux d'Anjou)

Glossaire V. et O.

Dans le glossaire de Verrier et Onillon : « Devanteau (Mj., By., Lg., Lué, Sal.), s. m. — Tablier, devantier . (Li., Br.) Id., avec corsage. Et. Hist. — Dér. de Devant. — Syn. de Dorne, Devantière, Gorinier. — « Je vis qu'elle deschaussa un de ses esclos (nous les nommons sabotz), mit son devanteau sus sa tête. . . » (Rab., P., III, 17.) — « Ceux qui, parmi les jeux, refusent les opinions sérieuses, font, dict quelqu'un, comme celui qui craint d'adorer la statue d'un saint, si elle est sans devantière. » (Mont., Ess., m, 359.) Litt. — « Tire de sa sarcote quelques pièces recousues et plus sales que le devantail d'un cuisinier. » D. C. V° Perizonium. — « Si Mélusine nous est d'abord apparue dans la clarté lunaire, c'est encore ainsi que le peuple se l'est représentée, portant dans sa « dorne », dans son devanteau de mousseline les matériaux qui lui sont nécessaires. » (La Tradit., p. 216, 1. 17.)
« Ton devanteau, Ma tieusinière, Ton devanteau, Il est salaud. Il faut d'la cendr', i faut d'la sau (du sel) Pour laver ta devantière, Il faut d'la cendre, i faut d'la sau Pour laver ton devanteau. » (Vieille chansonnette. — Guillemaut. \\ Devanteau (à My.).
Devantiau (Sar.). — V. Devanteau. »

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi toèles, gilet.
  • René de La Perraudière, Le langage à Lué, dans Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers, Cinquième série - Tome VII, Germain & G. Grassin impr.-édit. (Angers), 1904, p. 140
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908 (Angers), t. 1, p. 289
  • Marc Leclerc, Rimiaux d'Anjou - Sixième édition, Au bibliophile angevin André Bruel (Angers), 1926, p. 13 (d’vantiau)
  • M. A. Boucherie, Patois de la Saintonge : Curiosités étymologiques et grammaticales, dans Bulletins de la Société archéologique et historique de la Charente, quatrième série, tome Ier, année 1863, Impr. charentaise de A. Nadaud et Cie (Angoulême), 1865, p. 187
  • Eugène de Chambure, Glossaire du Morvan, Dejussieu père et fils (Autun), 1878, p. 253


tome