La Roche-de-Mûrs

De Wiki-Anjou
Photographie du monument républicain.
Monument républicain de la Roche de Mûrs

La Roche de Mûrs est un lieu-dit situé en bord de Loire à Mûrs, sur la commune de Mûrs-Erigné en Maine-et-Loire.


Le site se trouve au sud de l'agglomération d'Angers, dans la partie nord de Mûrs-Erigné, en rive gauche de la Loire et bordé par le Louet[1]. Il se présente comme un promontoire rocheux, plateau en pente douce vers le Sud[2], offrant un panorama sur la vallée de la Loire[3]. On y domine d'une cinquantaine de mètres le val du Louet[4]. Depuis les Ponts-de-Cé, le fleuve s'écoule en contrebas d'un coteau rocheux parfois escarpé, comme aux roches de Mûrs et d'Érigné ou à la Corniche Angevine[5].

Le site de la Roche de Mûrs et ses abords a été classé en 2007[6]. Elle est classée espace naturel sensible (ENS)[7].

Le sentier GR 3 passe sur le lieu-dit[1],[8].

On trouve à la Roche de Mûrs un monument républicain érigé en 1889, avec statue en fonte peinte, site où 600 républicains furent attaqués lors de la bataille contre les Blancs le 26 juillet 1793[2],[9],[10].

Le 20 juillet 1793, les 600 hommes du 8e bataillon de volontaires établissent un camp à la Roche de Mûrs. Une partie de l'armée vendéenne de Bonchamps occupe le 25 les hauteurs de Denée, Mozé et Soulaines. Le 26, elle attaque les Républicains de Mûrs et d'Érigné, dont ceux du camp. Le bilan sera de 88 morts, 40 blessés, 155 prisonniers et 180 déserteurs[2],[11].

Un monument y sera dressé en 1889, lors des fêtes du centenaire de la Révolution française[5].

Notes

Sur le même sujet

Le nom de La Roche
La Corniche Angevine
La Pierre Bécherelle
Promontoire de Montjean
Esplanade de Montglonne
Promontoire de Champalud

Sources et annotations

  1. a et b Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), Géoportail - Mûrs, mars 2015
  2. a, b et c Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, Édition révisée de 1989 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 3, p. 464
  3. Ministère de l’Écologie, La Roche de Mûrs et ses abords, site classé en 2007 (Maine-et-Loire), juillet 2012
  4. Conseil général des Ponts et Chaussées (CGPC),Politique des sites dans le val de Loire inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO - Affaire 2004-0066-1, La documentation française, avril 2005
  5. a et b DIREN des Pays-de-la-Loire, Projet de classement au titre des sites - La Roche de Mûrs, septembre 2004
  6. Décret du 25 avril 2007, publié au Journal officiel du 26 avril 2007.
  7. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  8. Mairie de Mûrs-Erigné, Nouveau départ pour le GR3 et la Roche de Mûrs !, mars 2015
  9. Blordier-Langlois, Angers et le département de Maine et Loire de 1787 à 1830, Imprimerie-librairie de Victor Pavie, 1837, p. 376 et suivantes
  10. Mairie de Mûrs-Erigné, Patrimoine - La Roche de Mûrs, mars 2015
  11. Célestin Port, Op. cit., p. 464 : bilan établi grâce aux Archives historiques de l'Armée.


Institut national de l'information géographique et forestière

tome

page

numéro