Le Petit Courrier (presse angevine)

De Wiki-Anjou
Le Petit Courrier, édition du 11 novembre 1911.

La presse écrite régionale se développe en France à partir du XVIIe siècle, jusqu’à connaitre jusqu’à mille trois cent titres au XIXe siècle.

Le premier organe de presse de Maine-et-Loire date de 1773. Dénommé « Affiches d’Angers, capitale de l’apanage de Monseigneur le comte de Provence, et de la province d’Anjou », il paraît jusqu’en 1925, après être devenu « le journal politique et littéraire du département de Maine-et-Loire » puis le « Journal de Maine-et-Loire ».

À la fin du XIXe siècle apparait Le Petit Courrier. Organe de presse écrite, ce quotidien régional français de Maine-et-Loire paraît pour la première fois le 10 juin 1883, sous la Troisième République. Il se définit comme l’ « organe de l’appel au peuple pour le département de Maine-et-Loire », puis l’ « organe de l’Union républicaine ».

Sa parution cesse le 10 août 1944. Après la Libération, c'est « Le Courrier de l’Ouest » qui s'y substitue[1].

C’est aussi en 1944 que nait le quotidien « Ouest-France », implanté à Rennes, qui se substitue à « L’Ouest Éclair » interdit de parution à la Libération[2].


Quelques titres du Petit Courrier au fil des pages :

Octobre 1911

  • Journal du 8 octobre 1911 : Plusieurs fêtes et réunions à Angers, dont le concours de boules Les Amis (198 rue de Paris), la réunion à la Bourse du travail des ouvriers ferblantiers[note 1], plombiers et chaudronniers, la reprise des répétitions de l'Avenir philharmonique (rue Saint-Evroult), le concours de tir à la carabine et au pistolet à la société de tir Angers-Doutre, la réunion trimestrielle des Anciens sapeurs du Génie (Café David), le bal de la Gaîté Angevine au Point-du-jour, le banquet et concours de boules aux Sept-Sonnettes, et, le bal du Printemps aux Ponts-de-Cé, les courses de l'hippodrome de Boudré à Seiches, le concours du Comice agricole[note 2] du canton de Châteauneuf-sur-Sarthe[3]...
  • Journal du 15 octobre 1911 : Le tour d'Angers à pied organisé par le Petit Courrier. Le parcours de 19 kilomètres 276, était le suivant : boulevard de la Mairie, place du Pélican, boulevard Carnot, boulevard Ayraut, place Larochefoucault, boulevard Daviers, place Lyonnaise, boulevard de Laval, place Montprofit, boulevard Henri-Arnault, boulevard du Château, boulevard du Roi-René, boulevard de Saumur. Dans sa parution du 16, le journal indique que ce sont soixante-douze personnes qui y participèrent. C'est Henry Pouzette qui remporta cette course ; il fit son premier tour (4 819 mètres) en 14 minutes et 30 secondes[3]...
  • Journal du 22 octobre 1911 : En Sicile le grisou[note 3] fait cent victimes. À Angers, dans le cadre des concerts populaires, premier concert de la saison avec la prestation de Melles Thérèze et Marguerite Laurent. Deux accidents, une fermière écrasée par sa charrette, et collision entre le tramway[note 4] et une automobile. À Saumur, annonce de la prochaine représentation de l'opéra Faust par la troupe de M. Morin ; Un chien de berger trouvé dans les rues de la ville[3]...
  • Journal du 29 octobre 1911 : Guerre Italo-Turquie[note 5], révolution en Chine[note 6]. Fêtes de Bretagne à Rennes, commémorant le quatrième centenaire de l'Union de la Bretagne à la France[note 7]. Grand concours de boules de fort[note 8] et de palets. Accident de travail sur le chantier de la voie ferrée près d'Écouflant[3]...

Novembre 1911

  • Journal du 5 novembre 1911 : Accord Franco-Allemand signé[note 9]. Faits divers sur Angers : accident du travail aux établissements Laboulais (quai du Roi de Pologne) d'un jeune ajusteur de 14 ans ; dépôt de plainte d'un cocher[note 10] contre l'un de ses collègues suite à une altercation. Grand concours de boules de fort[note 8] et de palets. Sur Cholet, annonce des changements d'horaires de la ligne Cholet-Pouzauges assurée par la Compagnie de transports automobiles de la Vendée[3]...
  • Journal du 12 novembre 1911 : Les Lorientais repartent chez eux. Quelques jours auparavant, des Bretons de Concarneau et de Lorient sont arrivés pour travailler dans les mines des ardoisières de Trélazé. Mais déçu par le salaire proposé, les Lorientais ne restent pas. Le rapatriement est alors organisé à la demande de Camille Gaspalon, maire de Trélazé, et de Ludovic Ménard, du syndicat des ouvriers ardoisiers[note 11].
    Accord entre les patrons et les ouvriers couvreurs de la Ville d'Angers : prix de l'heure de travail à 0 fr. 65, frais de déplacement à la charge du patron, plus-value de 0 fr. 65 par heure pour le travail le dimanche, pas de renvoi d'ouvriers pour faits de grève, journée de travail de 10 heures durant les mois de mars à septembre, de 9 heures les mois de novembre et février, 8 heures les mois de janvier et décembre[3]...
  • Journal du 19 novembre 2011 : Écho de la réunion de l'Amicale des Cantonniers[note 12]. Bourrasque la veille sur la ville d'Angers causant quelques dommages, tuiles, ardoises, pots de cheminées, cheminées toutes entières. Quinze jours de prison pour un sans domicile fixe accusé de filouterie d'aliments. Jeune fille de 17 ans acquittée suite à la plainte d'un cultivateur de 39 ans qui, après avoir faits de nombreux cadeaux à sa servante dans l'espoir de se marier avec elle, l'accusa de vol. Plusieurs spectacles au Grand Théâtre, « Miquette et sa mère », représentation théâtrale de De Flers et Caillavet, « La Traviata», opéra de Verdi, « Mam'zelle Nitouche», opérette d'Hervé[3]...
  • Journal du 26 novembre 1911 : MM. Langevin et Tery refusent de se battre. À la suite de la publication de lettres personnelles de Mme Langevin, son mari, se jugeant offensé, demanda à M. Tery réparation par les armes[note 13]. Le jour venu, ce dernier refusant de tirer, le duel n'eut pas lieu. Les quatre témoins se réunirent ensuite pour établir le procès verbal[3]...

Notes

Annotations

  1. Ferblantier : Personne qui fait et vend des ustensiles de fer-blanc.
  2. Comice agricole : Réunion d'agriculteurs d’une région, dont l'objectif est d’améliorer les procédés de culture et d’élevage. Chaque année se déroulait dans le département des comices cantonaux particulièrement dynamiques, par exemple sur les cantons de Baugé, Seiches, Durtal ou Noyant.
  3. Grisou : Gaz inflammable qui se dégage dans les mines de houille, et qui parfois explose au contact de matières enflammées.
  4. Ancien tramway d’Angers : Il fut en service de 1896 à 1949, et était composé de six lignes urbaines (Angers) et de deux lignes périurbaines (Érigné et Trélazé).
  5. Guerre italo-turque : Conflit qui opposa l’Empire ottoman (Turquie) et le royaume d’Italie de septembre 1911 à octobre 1912. A l'issue du conflit, l'Italie pris possession de territoires en Lybie (Libye italienne).
  6. Révolution chinoise de 1911 : Mouvement politique qui renversa la dynastie impériale (dynastie Qing, 1644-1912). Le système impérial en place depuis des millénaires disparait pour laisser place à la République de Chine.
  7. Union de la Bretagne à la France : Le Duché de Bretagne, indépendant jusqu'à la fin du XVe siècle, passera sous administration du royaume de France en décembre 1491, suite au mariage d'Anne de Bretagne (duchesse de Bretagne) avec Charles VIII (roi de France). Ce n'est qu'après le décès d'Anne de Bretagne (janvier 1514), qu'en 1532 cette union à la France sera définitive.
  8. a et b Boule de fort : Jeu de boules traditionnel de l'Anjou, se pratiquant sur un terrain incurvé avec des boules méplates.
  9. Traité Franco-Allemand du 4 novembre 1911 : Traité par lequel la France (Troisième République) et l'Allemagne (Empire Allemand) échangeront des territoires en Afrique équatoriale, entre le Cameroun, alors colonie allemande, et le Congo, colonie française.
  10. Cocher : Conducteur d'une voiture hippomobile (traction équestre) utilisant des chevaux comme force de traction des véhicules.
  11. Ardoisières de Trélazé : Mines développées au XIXe siècle pour extraire l'ardoise, et qui avaient un important besoin de main d’œuvre.
    Ludovic Ménard : syndicaliste ardoisier qui entra aux ardoisières à l’âge de onze ans comme apprenti fendeur.
  12. Cantonnier : Employé de l’Administration pour travailler à l’entretien des routes.
  13. Duel : Combat par les armes entre deux personnes, l’une demandant à l’autre réparation d’une offense ou d’un tort. Cette pratique tomba en désuétude après la Seconde Guerre mondiale.

Sources

  1. Ministère de la Culture, Presse locale en Maine-et-Loire, XVIIIe-XXe siècle, octobre 2011
  2. Wikipédia, Presse écrite régionale en France, novembre 2011
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Archives départementales, Archives de la presse locale, octobre 2011

Autres périodiques : Affiches d'Angers et de l'Anjou (1773), Affiches et annonces de Saumur (1825), Courrier de Saumur (1849), L'Écho saumurois (1853), Le Monde illustré (1864), Le Parterre (1865), Le Guignol (1866), L'Abeille (1877), Le Bonhomme angevin (1881), Le Choletais illustré (1886), L'entr'acte (1886), Angers Artiste (1888), La Petite Loire (1888), Le journal de Cholet (1891), Le Théâtre illustré (1896), Revue poitevine et du Saumurois (1897), L'Ouvrier (1906), Le Petit Courrier (1911), L'Ouvrier (1912), L'Anjou illustré (1912), L'Ouvrier (1913), L'Illustration (1918), Le Courrier de l'Ouest, L'Anjou agricole, Ouest-France.


volume