Paisan

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire angevin

Mots concernant le parler angevin.

Aide à la rédaction


Parler angevin (dictionnaire)
 En Anjou

Entendu ici, mais pas que…
paisan

Mot

Nom commun, masculin singulier, au pluriel paisans, au féminin paisanne.

En Anjou, paisan désigne

  1. Un paysan, un campagnard ;
  2. Un laboureur, un cultivateur (ex. « il a toujours de beaux ensemencés et du bon bestial, c’est ein vrai bon paisan ») ;
  3. Un fermier chez lequel des domestiques sont gagés (ex. « faut que je m’en aille chez mon paisan ») ;
  4. Un rustre, balourd, lourdaud (ex. « vous n’avez jamais ren vu de pus paisan que ces gens là ») ;
  5. Quelque chose de rustique, de ridicule (ex. « les femmes a portent des fichus verts, s’il illy a queuque chouse de pus paisan ? »).

Et, paysan, proprement gens du pays, prononciation en deux syllabes (XVIIe, Régnier, Molière).

On trouve également l'orthographe paisant(e), désignant un paysan, rustre, rustaud. Dans les Mauges, on trouve aussi l'écriture pésan.

Aujourd'hui le terme est le plus souvent utilisé dans une forme péjorative (« pauv’ paisan, va ! ») ou dans les rimiaux.

Rimiaux

« Enter vous aut’s, les gens d’ la Ville,

c’est ben conv’nu, c’est tout réglé :

ein paisan, c’est ein imbécile,

ein pétras, ein gâs point r’naré,

qui n’a point d’esprit en la tête. »

— Leclerc, Paisans ! dans Rimiaux

« Près d’ ton église, au fond d’ ton vieux cem’tière,

t’as, ben à toé, pour quand viendra ton heur’

ta plac’ marquée auprès d’ tes père et mére.

Bounhoum’ Paisan, sais-tu ben ton bonheur ? »

— Leclerc, Rimiaux

Patois et parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi dâbre, farmier (farme), coulon, belou.
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin (Angers), 1908, t. 2e, p. 78 (paisan, -anne et paisant, -e) et p. 372
  • Marc Leclerc, Rimiaux d'Anjou - Sixième édition, Au bibliophile angevin André Bruel (Angers), 1926, p. 7 et 65 (lire)
  • Yves Brochet, Le braco - Mémoire d'un angevin, Cheminements (Le Coudray-Macouard), 1997, p. 134
  • L'Anthologie du Sacavin, p. 361
  • Autrefois on trouvait aussi l'écriture païsan pour désigner un homme ou une femme de village ou de campagne, ou bien un homme mal propre et incivil (Dictionnaire de l'Académie française, Première édition, 1694).


exemple

tome