Courchamps

De Wiki-Anjou
Révision datée du 3 juillet 2021 à 03:36 par Franck-fnba (discussion | contributions) (cplt, suite)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Courchamps
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. Doué-en-Anjou
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49113, 49260
Habitants Les Courchampois(es)
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Courchamps est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Saumurois, au nord-ouest du Coudray-Macouard et au sud-ouest de Saumur.


Situation administrative

Courchamps fut chef-lieu de canton en 1790, puis intégré au canton du Coudray et en 1800 à celui de Montreuil-Bellay[1],[2].

La commune est membre de la communauté d'agglomération Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Doué-en-Anjou et l'arrondissement de Saumur[3].

Son code commune (Insee) est 49113 et son code postal est 49260. Les habitants se nomment les Courchampois et les Courchampoises. Sa population est de 430 habitants en 1999 et de 506 en 2017[4]. La commune appartient à l'Aire d'attraction des villes de Saumur, à la Zone d'emploi de Saumur et au bassin de vie de Saumur[3].

Mairie : Place de la Mairie, 49260 Courchamps (tél. 02 41 67 02 18, courriel courchamps).

Il existe une autre commune française au nom de « Courchamps », située dans le département de l'Aisne en Picardie.

Histoire et patrimoine

La présence du dolmen de la Pierre Couverte, et celui de l'ossuaire de Malvaux, indiquent une occupation très ancienne. Courchamps constitue plus tard une seigneurie, et c'est au XIIe siècle une terre vassale de Montrevault qui passe ensuite dans la mouvance de Vihiers. Au XVIIIe siècle, elle dépend de l'élection d'Angers[2].

Photographie de l'allée de l'église.

Éléments du patrimoine[5],[2] :

  • Le dolmen de la Pierre Couverte, vestiges de la Préhistoire ;
  • L'église Saint-Clair, de style roman, restaurée au tout début du XXe siècle ;
  • La ferme dite l'Aumônerie, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • La maison de Vigneron, route de Fontevrault, du XVIIIe siècle ;
  • Le manoir dit la Grande Maison avec chapelle, au lieu-dit le Mihervé, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • L'oratoire, route de Fontevrault, du XIXe siècle ;
  • Le prieuré de Bénédictins Saint-Clair, de Chanoines Réguliers de Saint-Augustin, prieuré fondé au milieu du XIIe, bâtiments reconstruits aux XVe et XVIe siècles.

On y a découvert en 2006 un ossuaire du Néolithique, un amas d'ossements au lieu-dit Marais de Malvaux. La découverte sera étudiée par la Société des lettres, sciences et arts du saumurois. L'ossuaire de Malvaux se trouve au cœur d'un secteur riche en sépultures mégalithiques ou semi-mégalithiques[6].

Loisirs et culture

La bibliothèque, installée à l'hôtel de ville, place de la mairie, est membre du réseau des bibliothèques saumuroises. Elle est animée par une équipe de bénévoles qui organise des animations thématiques ou à destination des plus jeunes[7],[8]. Un transport des enfants de la garderie est organisé par la commune vers la ludothèque de Montreuil-Bellay[9].

Espace et territoire

Courchamps se situe dans le Saumurois, entre Doué-la-Fontaine, Saumur et Montreuil-Bellay. Le hameau de Mihervé prolonge le village à l'ouest[10],[2]. La commune s'étend sur 6,99 km2 (699 hectares), son altitude varie de 34 à 80 mètres[11], et son territoire se trouve sur le plateau du Saumurois[12].

La zone de la Vallée du Thouet et marais de Distré est classée espace naturel sensible (ENS)[13]. En 2017, la commune, tout comme Épieds et Cizay-la-Madelaine, a intégrée le comité syndical du parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine[14].

On y trouve la culture du quinoa (Chenopodium quinoa), plante herbacée annuelle dont l'Anjou a produit 2 500 tonnes en 2017[15].

Notes

  1. Ministère de la Culture, Base Mérimée (présentation de la commune de Courchamps), 2 avril 2007
  2. a, b, c et d Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau et Cie (Angers), 1965, 2e éd. (1re éd. 1874), p. 839-840
  3. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Courchamps (49113), 2020
  4. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Courchamps), 2012
  6. Gérard Cordier, L'ossuaire néolithique de Malvaux, commune de Courchamps (Maine-et-Loire), dans Bulletin de la Société préhistorique française, Comptes rendus des séances mensuelles, tome 69, 9, 1972, p. 279-282
  7. Réseau des bibliothèques de la communauté d'agglomération Saumur Val-de-Loire, septembre 2019
  8. Le Courrier de l'Ouest, Courchamps. Une bibliothèque à la page, 21 décembre 2019
  9. Le Courrier de l'Ouest, Courchamps. Un transport prévu vers la Ludothèque, 19 décembre 2019
  10. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Courchamps (49), janvier 2018
  11. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  12. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine et Loire, Le Polygraphe, 2003 — Voir Unités paysagères.
  13. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  14. Le Courrier de l'Ouest, Les irréductibles Saumurois du Parc naturel régional, 18 décembre 2017
  15. Le Courrier de l'Ouest, Anjou. Qui sème l'audace récolte le quinoa, 5 avril 2018


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres

tome

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière