Distré

De Wiki-Anjou
Révision datée du 1 mai 2021 à 07:56 par Franck-fnba (discussion | contributions) (cplt)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Distré
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Saumur
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49123, 49400
Habitants Les Distréen(ne)s
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Distré est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Saumurois, au sud-est de Rou-Marson et au sud-ouest de Saumur.


Situation administrative

La commune est créée à la Révolution. Elle est constituée de Distré, Pocé et Munet, auxquelles s'ajoute Chétigné en 1818[1].

Distré est membre de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, et se trouve dans le canton de Saumur (av. 2015 Saumur-Sud) et l'arrondissement de Saumur[2].

Son code commune (Insee) 49123 et son code postal est 49400. Les habitants se nomment les Distréens et les Distréennes[3]. Sa population est de 1 217 habitants en 1999 et de 1 713 en 2017[4]. La commune appartient à l'Aire d'attraction des villes de Saumur, à la Zone d'emploi de Saumur et au bassin de vie de Saumur[2].

Mairie : 12 rue de l'Église, 49400 Distré (tél. 02 41 50 28 50, courriel distre).

Histoire et patrimoine

La présence de dolmens, d'un groupe de mégalithes, de haches en pierre polie, de vases, indique un habitat très ancien. À l'époque gallo-romaine, le territoire est traversé par plusieurs voies, et il est occupé par une importante villa dont les possessions s'étendent jusqu'à Meigné et Rou. L'abbaye de Saint-Florent y établit un prieuré au Xe siècle. Pocé, avec son château-fort, est au Moyen Âge un fief important relevant de Saumur. La seigneurie de Chétigné relève de la Tour de Ménives et, par elle, de la baronnie de Cinq-Mars, et le fief de Munet relève de Saumur et de St-Mars-la-Pile. Au XVIIIe siècle, Distré dépend de l'élection et subdélégation de Saumur[5],[6],[7],[8],[9].

Patrimoine architectural[10],[5],[11] :

  • Abris troglodytiques ;
  • Château fort dit château de Pocé (classé MH), fief important au XIe siècle ;
  • Dolmen de la Chênaie, dolmen de la Butte à Matto, dolmen La Vacherie (classé MH) ;
  • Ensemble mégalithique du Bois de la Chesnaie (inscrit MH) ;
  • Église Saint-Julien de Brioude (classée MH), des XIe et XVe siècles, construite avec des moellons cubiques, à nef unique, flèche octogonale en charpente type clocher tors ;
  • Église Notre-Dame de Chétigné (inscrite MH), ancienne église des XIIe et XVe siècles et presbytère du XVIIIe ;
Photographie de l'église Saint-Julien.
  • Fermes de Chétigné (XVIe-XXe), de la Touche (XVIIe-XIXe), de Villevert (XVIe-XIXe) ;
  • Maisons du Munet (XVe-XIXe), de la Varenne (XVe-XIXe), de la Touche (XVe-XXe), de la Chapelle (XVIe-XIXe), de Pocé (XVe-XIXe), de Chétigné (XVe-XVIIIe), et plusieurs autres dans le bourg ;
  • Manoirs de Munet, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Moulins à eau dit le Moulin à Cuivre (XVIe-XVIIIe), de Gravoullieau (XVIIe-XVIIIe) ;
  • Moulins à vent de la Vacherie (XIXe), de Presle (XIXe) ;
  • Ancien prieuré, devenu presbytère, des XVIIIe, XIXe et XXe siècles.

Au XXe siècle, le site des Murailles a été découvert à l'occasion de l'aménagement du contournement sud de Saumur. Deux phases d'occupation médiévales ont pu y être identifiées, Ve ou VIe siècle, et VIIIe ou IXe siècle[12]. En 1998, une cavité souterraine d'époque médiévale a été découverte au Champ Blanchard lors de travaux de viabilisation d'une zone artisanale[13].

Loisirs et culture

Plusieurs animations sont proposées tout au long de l'année sur la commune, comme des concerts ou la participation à Anjou vélo vintage, ainsi que la fête des Cochonnailles distréennes, avec vide-grenier et animations musicales, et le Belothon, concours de belote au profit du Téléthon[14]. Pendant les vacances scolaires, l'Association familles rurales intercommunale enfance jeunesse (AFRIEJ) propose des animations au foyer des jeunes[15].

Le club d'éducation canine organise régulièrement des compétitions d'agility. La structure a fêtée ses vingt ans d'existence en 2020[16],[17].

Espace et territoire

Distré, commune située à proximité de la ville de Saumur, s'étend sur 14,72 km2 (1 472 hectares), son altitude varie de 25 à 77 mètres[18] et se trouve sur le plateau du Saumurois[19]. Son territoire se compose du bourg de Distré et des trois hameaux de Munet, Pocé et Chétigné[16].

La rivière du Thouet marque la limite Est de la commune[20]. Une demi-douzaine de castors y sont installés[21]. En 2016, la ligue de protection des oiseaux (LPO Anjou) y a organisée une animation sur ses rives, proposant d'y rechercher des indices de présence de castors[22].

La zone de la Vallée du Thouet et marais de Distré est classée espace naturel sensible (ENS)[23].

Plusieurs circuits de randonnée sont présents sur la commune : Randonnées des boucles vélos sud-saumuroises, et le sentier botanique Entre vigne et marais[24].

On pratique la pêche à l'étang de l'Echallier[25].

Notes

  1. École des hautes études en sciences sociales, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui - Notice communale de Distré, 2007
  2. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Distré (49123), 2020
  3. Mairie de Distré, 2011-2020
  4. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  5. a et b Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, 2e éd. (1re éd. 1876), p. 47-48
  6. Gérard Cordier et Michel Gruet, L'âge du bronze et le premier âge du fer en Anjou, dans Gallia préhistoire, tome 18, fascicule 1, 1975, p. 157-287
  7. Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. III (N-R), H. Siraudeau et Cie (Angers), 1989, 2e éd. (1re éd. 1878), p. 228-229 (Pocé)
  8. Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau et Cie (Angers), 1965, 2e éd. (1re éd. 1874), p. 736-737 (Chétigné)
  9. Dictionnaire Célestin Port de 1978, op. cit., t. II, p. 489 (Munet)
  10. Ministère de la Culture, Patrimoine architectural base Mérimée (Distré), août 2012
  11. Mairie de Distré, Patrimoine : les monuments, mai 2017
  12. Alain Valais, Distré (Maine-et-Loire) - Les Murailles, dans Archéologie médiévale, tome 27, 1997, p. 150-151
  13. Laure Simon, Distre (Maine-et-Loire) - Le Champ Blanchard, dans Archéologie médiévale, tome 29, 1999, p. 237
  14. Mairie de Distré, Distré en fête, mai 2017
  15. Le Courrier de l'Ouest, Distré. Activités très suivies au foyer des jeunes, 27 février 2021
  16. a et b Office de tourisme du Saumurois, Distré, 2011-2020
  17. Le Courrier de l'Ouest, Distré. Le club d'éducation canine fête ses 20 ans, 18 février 2020
  18. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  19. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  20. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail (Distré), mai 2017
  21. Le Courrier de l'Ouest, Distré Les castors devant le tribunal, 19 septembre 2013
  22. Le Courrier de l'Ouest, Distré Un dimanche sur les traces des castors, 13 mars 2016
  23. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  24. Mairie de Distré, Randonnées, mai 2017
  25. Le Courrier de l'Ouest, Distré. La pêche est ouverte à l'étang, 20 avril 2021


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

tome

opus citatum (ouvrage cité)

Institut national de l'information géographique et forestière