Hirondelle de fenêtre

De Wiki-Anjou
Révision datée du 1 décembre 2017 à 20:50 par Franck-fnba (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Photographie de l'animal.

On rencontre en Maine-et-Loire l'Hirondelle de fenêtre, espèce de passereaux qui niche souvent au-dessus d'une fenêtre ou dans les gîtages d'une charpente.


Fiche descriptive

Nom : Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum). Espèce de passereaux de la famille des Hirundinidae.

Taille : de 12 à 13 centimètres.

Poids moyen : de 15 à 21 grammes.

Caractéristiques : Distincte de l'hirondelle rustique par le croupion blanc pur. La queue moins fourchue n'est pas pourvue de filets. Tête, dos, ailes et queue noir-bleu, dessous essentiellement blanc. Pattes et pieds courts emplumés de blanc.

Chant : L'hirondelle de fenêtre gazouille. Elle émet un chant très calme « tchirp ». À la voix, on la distingue facilement de l'hirondelle rustique. Son chant ne se compose que d'une phrase lente, uniforme et qu'elle répète plusieurs fois.

Reproduction : Niche en colonies. Son nid de boue séchée est de forme hémisphérique avec une ouverture placée vers la partie supérieure. Elle le construit le plus souvent sous les toits, sous les corniches des habitations.
La ponte a lieu au début du mois de mai. La femelle pond de 3 à 5 œufs d'un blanc pur que les deux parents couvent pendant 14-16 jours. Les poussins restent au nid pendant 3 semaines parfois beaucoup plus.

Alimentation : L'hirondelle de fenêtre se nourrit d'insectes capturés en vol à une plus grande hauteur que l'hirondelle rustique.

Migration : Elle passe l'hiver en Afrique au sud du Sahara.

Habitat : Elle vit dans les vieilles forêts parsemées de ruisseaux et d'étangs. Les couples sont toujours distants de plusieurs kilomètres.

Menace : La destruction des nids, la raréfaction des insectes sont les principales menaces.

Comment les protéger ? Il est important de préserver les colonies de nidification existantes. Les propriétaires de bâtiments où se trouvent des nids doivent être sensibilisés à sa présence. Dans le cas d'une rénovation de façades, l'intervention doit être réalisée pendant l'hiver. Des nichoirs peuvent être installés afin de faciliter le retour des hirondelles sur le site au printemps suivant.

Notes

Voir aussi

Busard cendré
Castor d'Europe
Cigogne noire
Genette
Grand Rhinolophe
Héron pourpré
Loutre
Murin de Bechstein
Outarde canepetière
Rat noir
Râle des genêts

Sur le même sujet

Flore et faune de Maine-et-Loire
LPO Anjou

Sources et annotations

• LPO Anjou et Conseil général de Maine-et-Loire, juillet 2010