La Jaille-Yvon

De Wiki-Anjou
La Jaille-Yvon
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Arrondissement arr. Segré-en-Anjou Bleu
Canton cant. de Tiercé
Intercommunalité cc Vallées du Haut-Anjou
Code Insee, postal 49161, 49220
Habitants Les Jaonnais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

La Jaille-Yvon est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le nord du département de Maine-et-Loire (49), au nord de Chenillé-Changé et à l'ouest de Marigné, en bordure du département limitrophe de la Mayenne.


Situation administrative

La commune de La Jaille-Yvon est membre de la communauté de communes des Vallées-du Haut-Anjou, et se trouve dans le canton de Tiercé et l'arrondissement de Segré-en-Anjou-Bleu.

Son code commune (Insee) est 49161 et son code postal est 49220. Ses habitants se nomment Jaonnais, Jaonnaises[1].

Mairie : 27 rue Saint-Loup, 49220 La Jaille-Yvon (tél. 02 41 95 12 58, courriel lajailleyvon).

Histoire et patrimoine

Le fief de La Jaille-Yvon est attesté au XIe siècle. Le village est installé sur une hauteur dominant la Mayenne ; position stratégique permettant un contrôle de la rivière. C'est un lieu stratégique et constitue, comme Segré et Château-Gontier, une forteresse[2],[3].

À voir sur la commune[4] :

  • Le château du Plessis, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Le château de la rue Saint-Loup, actuellement maison, des XVe, {XVIIe}} et XIXe siècles ;
  • Le site d'écluse avec moulin à farine, du XIXe siècle, actuellement maison ;
  • L'église Saint-Loup, des XIIe, XVIe, XVIIe, XVIIIe, {{XIXe et XXe siècles, dont l'édification est probablement liée à la première forteresse du fief de la Jaille ;
  • La ferme de la Rousselière, des XVIIeet XIXe siècles ;
  • Plusieurs fermes, constituées de bâtiments anciens, du XVIe au XVIIIe siècle, remaniés au XIXe ;
  • La maison de la Basse Vallée, des XVe, XVIIe et XXe siècles, bâtiment composé de trois pièces à cheminées ;
  • Plusieurs maisons, souvent d'origine ancienne, du XVIe au XVIIIe siècle, pour la plupart fortement remaniées au XIXe ;
  • Le manoir, 2 rue de l'Echaudée, des XVe, XVIIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècles, actuellement maison.
Photographie du château du Plessis Anjou.
Château du Plessis Anjou

Dès le XVIe siècle, on trouve sur la commune une exploitation de carrières d'ardoise[5].

Loisirs et culture

Manifestation annuelle : Raid du Haut-Anjou en mai[6].

Présence d'une association de pêche, les Gardons de La Jaille. En 2018, Christelle Bertran en est élue présidente et devient la première femme à présider une société de pêche en Maine-et-Loire[7],[8].

On y trouve également l'un des deux sites d'Anjou sport nature, la base de loisirs sur la route de la Mayenne, où l'on pratique l'accrobranche, le canoë, et des courses d'orientation[9].

Cité des bords de Mayenne

Venant du département voisin de la Mayenne, la rivière la Mayenne traverse son territoire, et en marque sa limite Est. Au delà, c'est la commune de Marigné.

La Mayenne est navigable de Laval à la Loire.

Navigation sur la Mayenne :

Navigation sur la Mayenne
En amont
Daon (53)
 
  La Jaille-Yvon  
En aval
  Chenillé-Changé  

La zone de la Vallée de la Mayenne est classée espace naturel sensible (ENS)[10].

À voir : l'écluse de La Jaille-Yvon, située sur la rive droite de la Mayenne.

Espace et territoire

La Jaille-Yvon s'étend sur 12,55 km² (1 255 hectares) et son altitude varie de 20 à 87 mètres[11]. Son territoire se situe sur les plateaux du Haut Anjou et le plateau du Segréen[12]. Elle est arrosée par plusieurs cours d'eau : le ruisseau du Grand Coudreau, le ruisseau du Saulaie[13] et celui de la Mayenne, le ruisseau de l'étang de Cussé, de la Brardière, de Martine et de l'Étang. Le bourg domine la rive droite de la Mayenne[14].

Notes

  1. Mairie de La Jaille-Yvon, Présentation de la commune, 2019
  2. Ministère de la Culture (Viviane Manase et Claire Steimer), Village (IA49001490), 26 septembre 2011
  3. Ministère de la Culture (Viviane Manase et Claire Steimer), Château, actuellement maison (IA49001511), 24 octobre 2008
  4. Ministère de la Culture, Base mérimée (La Jaille-Yvon), août 2012
  5. Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, t. 2, édition révisée par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon, H. Siraudeau, 1978, p. 299
  6. Raid du Haut-Anjou, mai 2012
  7. Mairie de La Jaille-Yvon, Pêche avec les Gardons de La Jaille, 2017
  8. Ouest-France (Christèle Bourdeau), Ces pêcheurs fiers d'avoir une femme à leur tête, 24 mars 2018
  9. Anjou sport nature, avril 2018
  10. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  11. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  12. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  13. À propos de La Saulaie, voir Saulaie (lieu-dit).
  14. IGN et BRGM, Géoportail (La Jaille-Yvon 49), août 2012
Voir aussi les formes anciennes du nom.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres carrés

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières