Loïc Jombart

De Wiki-Anjou
Révision datée du 12 mai 2019 à 12:49 par Franck-fnba (discussion | contributions) (relecture)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Loïc Jombart
Activités Dessinateur de BD
Période XXe siècle
Notes
Personnalités de Maine-et-Loire
Personnalités
Loisirs et culture
Agenda
Aide à la rédaction

Artiste angevin, Loïc Jombart est un graphiste-illustrateur, dessinateur de bandes dessinées du XXe siècle.


L'artiste

Loïc Jombart naît en 1969 à Béthune, dans le Pas-de-Calais, et arrive en Anjou, sa terre d'adoption, six ans plus tard. Tout petit, il tombe dans la marmite de la potion « dessin ». Quelques années plus tard, un baccalauréat artistique, un diplôme d'études universitaires générales (DEUG) administration économique et sociale (AES) et un diplôme d'Arts graphiques en poche, il travaillera trois ans comme graphiste en agence de communication avant de se lancer en freelance sous le label ‘Empreinte Studio’ en 1996, année de naissance de sa fille Margot. Cette naissance est un déclic : l’enfance est un trésor qu’il faut protéger par dessus tout !

Ses œuvres

En 2004 sort l’album 1001 mines, première bande dessinée de 20 planches réalisée sous l’égide de l’École supérieure et d'application du génie. Cette bande dessinée de sensibilisation aux dangers des mines anti-personnel est avant tout destinée aux populations civiles menacées par ce fléau et distribuée gratuitement dans les pays pollués par ces engins de mort... Elle est à ce jour distribuée en plusieurs langues par le CNDH-a, et de nouvelles traductions sont en projet. Cet album a décroché le 2e prix Armée-Jeunesse 2008.

C'est à l’occasion du lancement de sa première BD que Loïc Jombart rencontre le collectif « Brisons le silence », de la Ville de Cholet. De cette rencontre naît un nouveau projet : et si une bande dessinée pouvait aussi tenter d’aider les enfants martyrisés ? Il était trop de fois..., publiée par le CDDP de Maine-et-Loire, sort en 2009, et répond à un défi un peu fou, - mais qui cette fois règle les difficultés de « traduction » - : sauf pour une vignette, la BD est sans bulles, pour inviter à une mise en mots.

Loïc Jombart poursuit actuellement son parcours créatif de graphiste-illustrateur aux Ponts-de-Cé. Pour un périodique publié par la ville de Saumur, il crée des séquences de BD courtes, inspirées de l'univers d'Il était trop de fois....

Notes

Sur le même sujet

Alexis Axilette
Étienne Davodeau
Auteurs angevins

Sur le thème « Comment dire l'enfance en danger ? »

• Le 11 janvier 2011, la BD Il était trop de fois..., ouvrage sélectionné pour le Prix Littéraire de la Citoyenneté, a fait l'objet, à l'intention d'élèves de collèges, d'une journée d'ateliers.
• Le 26 mai 2011, une journée d'ateliers organisée pour des collégiens du choletais au domaine universitaire.

Liens externes

Album Mille et une mines sur le site CNDH-a
Action Il était trop de fois sur le site du CDDP


bande dessinée