1800

De Wiki-Anjou


1800 en Maine-et-Loire

Ça c'est passé en Maine-et-Loire
Année 1800



1800 en Maine-et-Loire

Paix de Montfaucon : La pacification avec les chefs vendéens est signée à Montfaucon le 18 janvier 1800[1].

Subdivisions administratives : En 1800, les districts sont remplacés par des arrondissements (loi du 28 pluviôse an VIII). Cinq arrondissements sont créés en Maine-et-Loire le 17 février 1800 : Angers, Baugé, Beaupréau, Saumur et Segré. La sous-préfecture de Beaupréau sera déplacée en 1857 à Cholet et l'arrondissement de Baugé sera supprimé en 1926.
Aujourd'hui le département compte quatre arrondissements, dont les sous-préfectures sont : Angers, Cholet, Saumur et Segré.

Administration : Le département étant à présent placé sous l'autorité d'un préfet, Pierre Montault-Desilles devient le premier préfet de Maine-et-Loire. Il prend ses fonctions le 29 mars 1800 (8 germinal an VIII) (liste des préfets)[2],[3]. Il arrive à Angers le 26 mars, reçoit la visite des principales autorités. Son premier discours affirme la fin des divisions. Après dix années d'instabilité, il entreprend de pacifier le département[4].

René-Sébastien Letourneux de la Perraudière devient président du conseil général de département le 20 juillet 1800 (1 thermidor an VIII)[5].

Le Corps législatif, assemblée législative française instituée par la Constitution du 22 frimaire an VIII, est constitué le 1er janvier 1800 (11 nivôse an VIII). Sont élus en Maine-et-Loire : d'Augustin Duclaux, Louis-François-Bertrand du Pont d'Aubevoye de Lauberdière, Joseph François Joubert-Bonnaire, Jean-Baptiste Leclerc, Urbain-René Pilastre de la Brardière, Marie-Joseph Milscent, François-Charles Tharreau, Thomas-Louis Desmazières, Augustin-Félix-Elisabeth Barrin La Galissonnière et Jean-Baptiste Halbert.

1800 en France

Le Consulat, régime politique établi en France après le coup d'État de 1799, est en place jusqu'à l'instauration du premier Empire en 1804[6].

Création de la Banque de France le 18 janvier 1800 (28 nivôse an VIII).

La loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) réorganise l'administration locale : création des préfets et de quatre niveaux de divisions territoriales que sont les départements, les arrondissements (anciennement districts), les cantons et les municipalités (communes). Elle établit une assemblée dans chaque département (conseil général), notamment chargée de voter le budget départemental, d'entendre le compte annuel d'administration du préfet, et d'émettre des vœux auprès du gouvernement pour l'amélioration de la situation du département[7].

1800 dans le monde

Les crises de mortalités récurrentes dues aux famines et aux épidémies, comme la peste en Anjou en 1602, stabilisent la population mondiale en raison d'un quasi-équilibre entre les naissances et les décès. La population n'augmente que très faiblement. Avec les premiers progrès de l'hygiène et de la médecine, ses crises disparaissent progressivement. À la fin du XVIIIe siècle, l'essor économique de la révolution industrielle permet une accélération de ces progrès. La mortalité, notamment infantile, diminue. La population s'accroit dès lors pour atteindre un milliard en 1800[8],[9],[10].




  1. Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1965 (2e éd.), p. XX
  2. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, t. 1, P. Lachèse, Belleuvre & Dolbeau (Angers), 1874-1878, p. XLV
  3. Préfecture de Maine-et-Loire, Histoire de la préfecture et des préfets, 1 octobre 2012
  4. Jean-Luc Marais, Dictionnaire du personnel préfectoral du département du Maine-et-Loire, dans Les préfets de Maine-et-Loire, Presses universitaires de Rennes, 2000, p. 3
  5. Service départemental d'archives de Maine-et-Loire, Présidents du Département de Maine-et-Loire, 2015
  6. Encyclopédie Larousse, Le Consulat, Société des Éditions Larousse, 2009-2021
  7. Jean Tulard, La loi du 28 pluviôse an VIII, dans Napoléon et 40 millions de sujets, éd. Tallandier, 2014, p. 87 à 96
  8. Gilles Pison, Huit milliards d'humains aujourd'hui, combien demain ?, dans Population et Sociétés, 604, Institut national d'études démographiques, octobre 2022
  9. Cécile Michaud, Au total, combien d'êtres humains sont nés sur Terre, dans Science & Vie, 6 avril 2014 (1 en 1800, 2 en 1927, 4 en 1974, 6 en 1999, 7 en 2011)
  10. Fiona Elmaleh, 8 milliards d'humains sur Terre le 15 novembre 2022... Quelle est la suite ?, dans Sciences et Avenir, 20 octobre 2022


178917901791179217931794179517961797179817991800180118021803180418051806180718081809181018111812181318141815181618171818181918201821182218231824182518261827182818291830183118321833183418351836183718381839184018411842184318441845184618471848184918501851185218531854185518561857185818591860186118621863186418651866186718681869187018711872187318741875187618771878187918801881188218831884188518861887188818891890189118921893189418951896189718981899190019011902190319041905190619071908190919101911191219131914191519161917191819191920192119221923192419251926192719281929193019311932193319341935193619371938193919401941194219431944194519461947194819491950195119521953195419551956195719581959196019611962196319641965196619671968196919701971197219731974197519761977197819791980198119821983198419851986198719881989199019911992199319941995199619971998199920002001200220032004200520062007200820092010201120122013201420152016201720182019202020212022

tome

numéro