Bourder

De Wiki-Anjou


Parler angevin

Dictionnaire des mots de l'Anjou

Mots concernant le territoire angevin et son patois.

Aide à la rédaction


Patois angevin (dictionnaire) En patois angevin

bourder

Mot

Verbe.

En Anjou, bourder peut signifier

  • Arrêter : bourdez-le, en parlant d'un taureau, bourdez-la, pour une vache qui va trop fort ;
    S'arrêter, aussi bien dans un discours que dans un travail ;
  • Empêcher : cela ne me bourdera pas de (cela ne m'empêchera pas de),
    Bourder un jars pour lui mettre dans le nez une plume qui l'empêchera de passer dans une haie ;
  • Débarrasser de : il l'avait bourdé du garou ;
  • Avoir la vision limitée par quelque chose (à propos de la vue), avoir la vue bourdée par un obstacle,
    Boucher les yeux, bourder les berlots ;
  • Se reposer, tarder, s'attarder, faire une halte : j'avons bourdé ein bon moment au Pélican ;
  • Rester stagnante en parlant de l'eau : l'eau qui bourde est plus à craindre que l'eau qui court.

Utilisation :

  • bourdez à la deuxième personne du pluriel du présent de l'indicatif, à la deuxième personne du pluriel de l'impératif ;
  • bourdera à la troisième personne du singulier du futur ;
  • bourdée au participe passé féminin singulier.

Parler angevin (ressources) Notes

  • Voir aussi rotte.
  • Bourder, pour arrêter, se dit à Rochefort-sur-Loire (source).
  • Anatole-Joseph Verrier et René Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 1er, p. 126 (et p. 372 du 2e t.)
  • En Français, bourder pour mentir, dire des bourdes (Jean-François Féraud, Dictionnaire critique de la langue française, 1787-1788)


tome

page