Louresse-Rochemenier

De Wiki-Anjou
Louresse-Rochemenier
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Doué
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49182, 49700
Habitants Les Louressois(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Louresse-Rochemenier est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord de Doué-la-Fontaine et au sud-est de Tuffalun. Ce village est connu pour son habitat troglodytique.


Situation administrative

En 1842, les deux communes de Louresse et de Rochemenier fusionnent pour former la nouvelle commune de Louresse-Rochemenier (loi du 4 juin 1842)[1],[2].

La commune est membre de la communauté d'agglomération de Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Doué-en-Anjou et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49182 et son code postal est 49700. Les habitants se nomment les Louressois (ou Louressiens)[3].

Mairie : 8 rue Principale, 49700 Louresse-Rochemenier (tél. 02 41 59 13 13, courriel louresserochemenier).

Histoire et patrimoine

Au Moyen Âge, la seigneurie de Louresse appartient au fief de Launay. Au XVIIIe siècle, Louresse dépend du baillage, de la sénéchaussée, de l'élection, de la subdélégation et du grenier à sel de Saumur. Le vieux bourg de Rochemenier est en grande partie troglodyte avec de nombreuses caves creusées dans le calcaire. À la fin du XVIIIe, de nombreux habitants du Douessin ont leurs logements dans des caves créées par l'exploitation des carrières de tuffeau[2],[4].

Éléments du patrimoine[5] :

  • Ensemble d'édifices à cour commune, fermes troglodytiques et semi troglodytiques, des XVIIe au XIXe siècles ;
  • Château du Pont-de-Varenne (inscrit MH) des XVIe et XVIIIe siècles ;
  • Dolmen la Pierre couverte de Corbeau ;
  • Chapelle Sainte-Emérance, puis église Sainte-Madeleine et Saint-Jean (inscrite MH), des XVIe et XVIIe siècles, dite église de Rochemenier ;
  • Église Saint-Pierre, dite église de Louresse ;
  • Ruines de l'ancienne église de la Madeleine-et-Saint-Jean de Varenne (inscrite MH), du XIVe siècle, dite église de Varenne ;
  • Plusieurs manoirs, dont le manoir dit le Château (la Bournée), le manoir de la Lucasière (XVIIIe et XIXe siècles), le manoir dit Pierre Basse (XVIe et XVIIIe) ;
  • Plusieurs moulins datant des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, dont le moulin Gouré, moulin cavier typique de l'Anjou, semi troglodyte, et restauré en 1984[6],[7] ;
  • Prieuré de bénédictins d'Herbaud du XIIe siècle ;
  • Polissoir la Garançonnière ;
  • Tumulus.

Habitat troglodytique

Situé en plaine, le village se caractérise par de nombreuses habitations troglodytiques creusées dans la roche de falun. La commune a ouvert un musée en 1967, site troglodytique le plus complet du Val de Loire. Il comporte deux anciennes fermes troglodytiques de plaine, avec pièces d'habitation et dépendances, ainsi qu'une chapelle souterraine creusée au XIIIe siècle[4],[8],[9].

Culture et loisirs

Les bibliothèques se trouvent sur le territoire de la communauté de communes de Doué-la-Fontaine, à Doué et à Saint-Georges-du-Layon[10], ainsi que les équipements sportifs[11].

Espace et territoire

Louresse-Rochemenier s'étend sur 25,82 km² (2 582 hectares), son altitude varie de 45 à 103 mètres[12], et se situe sur le plateau du Saumurois[13]. Elle se situe dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine. La zone de l'Étang de Launay et celle du Bois et landes de Louerre sont classées espace naturel sensible (ENS)[14].

Le sentier GR 3d (Trèves - Saint Aubin de Luigné) passe par la commune.


Notes

  1. Loi du 4 juin 1842, B. des L. 9930 (Procès-verbaux des séances de la Chambre des députés, Session de 1842, Tome huitième, du 26 mai au 4 juin 1842, annexes nos 182 à 192, impr. de A. Henry - Paris, p. 75) — Voir aussi projet.
  2. a et b Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 2, H. Siraudeau, 1978, p. 388-390 (Louresse-Rochemenier)
  3. Mairie de Louresse-Rochemenier, 2019-2020
  4. a et b Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 3, H. Siraudeau, 1989, p. 479-480 (Rochemenier)
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Louresse-Rochemenier), mai 2012
  6. Saumur kiosque, 18 et 19 Juin : Journées Nationales des Moulins et petit patrimoine. Le programme en Anjou, 14 juin 2016
  7. Moulin Gouré, voir moulin à vent Gouré.
  8. Musée Rochemenier village troglodytique, Le musée trogo, 2018-2019
  9. Office de tourisme Saumur Val de Loire, Rochemenier village troglodytique, 2014-2019
  10. Communauté de communes de la région de Doué-la-Fontaine, Culture - Les bibliothèques, novembre 2016
  11. Communauté de communes de la région de Doué-la-Fontaine, Sport - Équipements sportifs, novembre 2016
  12. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  13. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  14. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
Les formes anciennes du nom.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

numéro

page

tome

Institut national de l'information géographique et forestière