René Gasnier

De Wiki-Anjou
Photographie de René Gasnier en 1909.

René Gasnier est un pionnier angevin de l'aviation en France, qui fera son premier vol dans la vallée de Rochefort en 1908.


René Gasnier[1] naît 24 mars 1874 à Quimperlé dans le Finistère, dans une vieille famille angevine[2]. À l'aube de l'aviation, les frères René et Pierre Gasnier fondent l'aéro-club d'Avrillé en 1907. René fabrique ses appareils au château du Fresne, près de Bouchemaine[3]. Cette même année il traverse la Manche en ballon libre[4].

Ses premières expériences à bord d'un avion débutent le 4 août 1908 dans la Grand' Prée en contre-bas de la Haie-Longue[5], qui se trouve dans la vallée en contre-bas de la Corniche Angevine. Le 17 septembre, à bord de l'appareil de sa conception le Gasnier 1, il y réussit son premier vol sur une distance d'environ 1 500 mètres, à une altitude de 6 à 7 mètres[6],[3],[7].

Il participe activement à la naissance de l'aérodrome d'Angers-Avrillé, et y organise le 6 juin 1910, avec le soutient des industriels Édouard Cointreau et Julien Bessonneau, la première course d'aéroplanes de ville à ville (Angers-Saumur). La manifestation remporte un important succès ; 200 000 spectateurs assistent à la course[7]. Continuant sur sa lancée, René Gasnier organise les 16 et 17 juin 1912 le Circuit d'Anjou. Il s'agit de parcourir sept fois le trajet Angers-Cholet-Saumur (environ 1 100 km). De grands pilotes s'y inscrivent comme Roland Garros, Jules Védrines, Maurice Prévost, René Bedel... De très mauvaises conditions climatiques obligent les concurrents à renoncer à la course. Seul Roland Garros prendra le départ et rejoindra la ligne d'arrivée[8].

Aéronaute, aviateur et inventeur, René Gasnier a dédié sa vie à sa passion avant que la maladie l'emporte dans son château du Fresne à Bouchemaine le 3 octobre 1913[2]. Il sera vice-président de la Ligue aéronautique deFrance et de la Commission d'aviation de l'Aéro-club de France, et sera décoré de la Légion d'Honneur à titre posthume par le président de la République, Armand Fallières[9],[7].
Le pionnier de l'aviation repose aujourd'hui aux côtés de son frère, Pierre Gasnier, dans la chapelle Notre-Dame de Lorette, patronne des aviateurs, qui surplombe le champ de ces premiers vols à La Haie-Longue.


Notes

Sur le même sujet

La Corniche Angevine
Aérodrome d'Avrillé
Personnalités angevines
Autres personnalités

Sources et annotations

  1. Gasnier, René (1874-1913)
  2. a et b Archives nationales, Base Léonore - Cote LH/1082/57 - René Gasnier, août 2017
  3. a et b Le Petit Courrier, parution du 9 septembre 1923, p. 1
  4. Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 2, édition révisée par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon, H. Siraudeau, 1978, p. 213-214
  5. La Grand-Prée est un lieu-dit, composé de prairies, qui situe dans la vallée de la Loire sur la commune de Rochefort, en contre-bas du hameau de la Haie-Longue (commune de Saint-Aubin).
  6. Sylvain Bertoldi, René Gasnier, pionnier de l'aviation en Anjou dans Vivre à Angers, 323, juin 2008
  7. a, b et c Musée régional de l'Air Angers-Marcé (Eric Jamier), René Gasnier et le Gasnier N° III], 20 janvier 2008
  8. Gérard Bardon, Anouk Zo et Gérard Nédellec, Almanach 2012 de l'Anjou, Éditions CPE, septembre 2011, p. 90
  9. Catalogue général de la BnF, Notice de personne, Gasnier, René (1874-1913), 16 décembre 2011


numéro

kilomètres

page

tome

Bibliothèque nationale de France