Chanson Vive l'Anjou de Verrier

De Wiki-Anjou
Langue et littérature angevine
Document   Vive l'Anjou — Polka chantée
Auteur   Anatole-Joseph Verrier (1841-1920)
Année d'édition   éd. 1908
Éditeur   Germain et G. Grassin (Angers)
Note(s)   Extrait du Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou.


VIVE L’ANJOU !

POLKA CHANTÉE
Paroles de M. A. J. VERRIER
Musique de M. X. . .


I
Vive l’Anjou ! — Lorsque le soleil dore
Sur tes coteaux du pampre rougissant
Le sang.
Un gai sourire en mon cœur vient éclore.
Le noir chagrin
Fuit l’azur de mon ciel serein.
2
Chantons ! le vent, de sa légère haleine,
Emporte au loin par les prés et les bois
Nos voix ;
Nos gais refrains s’envolent dans la plaine.
Dans les buissons
Les nids écoutent nos chansons.
3
Vive l’Anjou ! Quand je vois dans mon verre
En scintillant la mousse pétiller.
Briller,
Ne suis-je pas le maître de la terre ?
Oui, sur ma foi,
Je me crois plus heureux qu’un roi.
4
Blonde liqueur, tu verses l’espérance
Aux malheureux que le sort jour et nuit
Poursuit ;
Au pauvre l’or, au faible la puissance :
Devant nos yeux
L’avenir s’ouvre radieux.
5
Salut, pays des joyeuses vendanges.
De la gaité, des chansons et des fleurs,
Nos chœurs
Célébreront à jamais tes louanges ;
Toujours les vins,
Seront l’honneur de nos festins.
6
Anjou, salut ! salut, douce lumière ;
Salut, vallons, ruisseaux qui, par tes prés,
Courez ;
Anjou, salut ! A mon heure dernière
Je veux bénir
Encor ton charmant souvenir.


REFRAIN (après chaque couplet)
Oui, boira qui voudra
Le cidre ou bien la bière ;
Sans rival dans mon verre
Ton vin pétillera.


A. Verrier.
(Chez tous les luthiers, Piano et Chant, 0 fr. 50, 6° mille)




Page V du 1er volume du glossaire.

Chanson Vive l'Anjou. Extrait de l'ouvrage de A.-J. Verrier et R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des parlers et patois de l'Anjou, Germain & Grassin, 1908, t. 1er, page V.

Chanson écrite par Anatole-Joseph Verrier à partir d'un air traditionnel. Elle est publiée dans le glossaire des parlers et patois de l'Anjou en 1908. La chanson fut un succès, connue dans les écoles des années 1930 aux années 1950. Elle sera interprétée devant le président de la République de l'époque, Albert Lebrun, le 4 juillet 1937, à l'occasion se sa venue à la Fête des vins de France qui se tenait dans le département. La chanson Vive l'Anjou est encore aujourd'hui chantée par les troupes folkloriques locales. En 2019, le quotidien Le Courrier de l'Ouest en fait un article titré C'est notre hymne régional. (Le Courrier de l'Ouest (Jean-Yves Lignel), C'est notre hymne régional, édition du 20 août 2019, p. 3)


Sur le même sujet : Proverbes d'Anjou par A. de Soland (1858), Proverbes d'Anjou par A.-J. Verrier et R. Onillon (1908).

Autres documents : Rapports avec la langue de Rabelais, Sonnet en patois angevin, Proverbes d'Anjou (Soland), Essai sur l'Angevin, Glossaire de Ménière, Proverbes d'Anjou (V & O), Discours du centenaire, Chanson sur l'Anjou, Glossaire de Verrier et Onillon, Explication de mots, Défense de l'angevin, L'accent de chez nous, Expressions angevines et autres.


Avertissement : Cette reproduction en format texte peut contenir des erreurs qu'il convient de corriger.

tome

page