Communauté de communes des Portes-de-l'Anjou

De Wiki-Anjou
Révision datée du 12 janvier 2019 à 11:41 par Azotte (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Communauté de communes des Portes-de-l'Anjou
(ancienne intercommunalité)
Logo de la communauté de communes des Portes-de-l'Anjou.
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Siège Durtal
Note(s) Disparition en 2016
Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Créée en 2002, la communauté de communes des Portes-de-l'Anjou est une ancienne intercommunalité (EPCI) de l'ouest de la France située au Nord du département de Maine-et-Loire (49), à proximité de celui de la Sarthe. Elle disparait en décembre 2016.


La communauté de communes des Portes-de-l'Anjou naît en 2002 par arrêté préfectoral du 24 décembre 2001[1]. Elle était membre du syndicat mixte Pays des Vallées d'Anjou.


Situation en 2013.


En 2015, elle comprend les communes de Daumeray, Durtal, Montigné-lès-Rairies, Morannes et Les Rairies. Sa superficie était de 159,11 km², et comptait 8 046 habitants en 2012.

En 2016, la commune nouvelle de Morannes-sur-Sarthe remplace celle de Morannes. Sa superficie est dès lors de 165,88 km², et elle compte 8 323 habitants (2013).

Le 31 décembre 2016 elle fusionne avec les communautés de communes de Loir et de Loir-et-Sarthe pour créer la communauté de communes Anjou Loir et Sarthe[2].

Notes

Sur le même sujet

Nouvelles intercommunalités de Maine-et-Loire
Anciennes administrations et intercommunalités de Maine-et-Loire
Organisation administrative du Maine-et-Loire

Sources et annotations

  1. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral D3-2001 1060 du 24 décembre 2001, portant création de la communauté de communes Les Portes de l'Anjou.
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL/BSFL n° 2016-149 du 29 novembre 2016, portant fusion des communautés de communes des Portes de l'Anjou, de Loir et Sarthe et du Loir.


établissement public de coopération intercommunale

kilomètres carrés

numéro