Outarde canepetière

De Wiki-Anjou
Révision datée du 1 décembre 2017 à 21:07 par Franck-fnba (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Photographie de l'animal.

On rencontre en Maine-et-Loire l'Outarde canepetière, l'un des oiseaux les plus menacés des plaines cultivées, que l'on trouve dans les régions de Montreuil-Bellay et d'Épieds.


Fiche descriptive

Nom : Outarde canepetière (Tetrax tetrax), espèce d'oiseau.

Taille : de 40 à 45 centimètres, avec une envergure de 1,05 à 1,15 mètre.

Poids moyen : Mâle de 750 à 1 000 grammes, et femelle de 650 à 900 g.

Caractéristiques : Corps massif, long cou épais et petite tête triangulaire. Mâle nuptial : dessus de la tête, dos et épaules roussâtres finement vermiculés de noir et de blanc, encolure noire avec deux colliers blancs, gorge grise. Femelle, jeune et mâle en hiver : brunâtres.

Chant : Le chant du mâle est semblable à un pet « prrrrt » lui a valu son nom français cane petière.

Reproduction : Le mâle défend un territoire par le chant et les poursuites des intrus. Un mâle peut avoir 2 ou 3 femelles. Après la parade nuptiale, la femelle discrète, disparaît dans le couvert végétal haut et dense pour dissimuler le nid, simple dépression du sol.
Une ponte par an de mai à juin. La femelle pond 3 ou 4 œufs vert-olive tacheté de brun.
L'incubation est assurée par la femelle pendant 20-22 jours. Les jeunes quittent le nid peu après l'éclosion et se nourrissent seul à 5 jours. Ils savent voler à 1 mois et restent avec la femelle le premier hiver.

Alimentation : Végétaux principalement. Pousses et fleurs de diverses plantes. Mange aussi des insectes, des escargots et des vers. Les jeunes mangent des petites sauterelles.

Migration : L'outarde canepetière migre au sud de la France et en Espagne.

Habitat : Pelouses pâturées et les vastes plaines pâturées.

Menace : L'intensification agricole (champs de maïs irrigué, cultures de melon, remembrement, récoltes et broyages précoces et rapides qui détruisent les nichées) entraîne la disparition de son habitat. La collision avec les lignes électriques est une cause de mortalité.

Comment les protéger ? Dans la zone à outardes de Montreuil-Bellay, des mesures agri-environnementales permettent de maintenir au minimum le milieu de cette espèce avec :

  • La remise en pâturage de friche herbacée par un troupeau de mouton
  • Le broyage tardif des prairies sèches mise en jachère pendant 20 ans
  • L'implantation de jachères faune-sauvage dont la végétation semée et l'entretien sont favorables à l'outarde. L'entretien s'effectue en dehors de la période de reproduction.

Notes

Voir aussi

Busard cendré
Castor d'Europe
Cigogne noire
Genette
Grand Rhinolophe
Hirondelle de fenêtre
Héron pourpré
Loutre
Murin de Bechstein
Rat noir
Râle des genêts

Sur le même sujet

Flore et faune de Maine-et-Loire
LPO Anjou

Sources et annotations

• LPO Anjou et Conseil général de Maine-et-Loire, juillet 2010
• LPO Anjou, L'Outarde caneptière, novembre 2017


grammes