Neuillé

De Wiki-Anjou
Neuillé
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. de Longué-Jumelles
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49224, 49680
Habitants Les Neuilléen(ne)s
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Neuillé est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Baugeois, au nord-est de Vivy et au sud de Blou.


Situation administrative

La commune est augmentée en 1841 (loi du 25 juin) des hameaux de la Roche et des Roches, enclave détachée de Vivy[1].

Neuillé est membre de de la communauté d'agglomération Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Longué-Jumelles et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49224 et son code postal est 49680. Les habitants se nomment les Neuilléens et les Neuilléennes.

Mairie : place Saint-Médart, 49680 Neuillé (tél. 02 41 52 51 10, courriel neuille).

Histoire et patrimoine

La terre (curtis) initialement du domaine royal, est donnée par Clovis II, roi des Francs de Neustrie et des Burgondes de 639 à 657, à l'abbaye Saint-Serge d'Angers. Une église est édifiée au XIIe siècle. Un château fort y existe aussi. En ruine au XVIIe, il sera ensuite détruit. Le fief forme une châtellenie relevant jusqu'au XVIIe du château de Saumur. Au XVIIIe, Neuillé dépend du bailliage, de l'élection, de la subdélégation et du grenier à sel de Saumur[1],[2].

Éléments du patrimoine[3],[1],[4] :

  • Le château de Salvert, du XIXe siècle, de style néo-gothique ;
  • Le château de Goupillon, du XIXe ;
  • L'église Saint-Médard, du XIXe siècle (François-Dainville Ernest architecte), construite à l'emplacement d'un premier édifice du XIIe siècle avec les matériaux de l'ancienne église ;
Photographie de l'église.
  • La ferme Les Trois Quartiers, devenue logis d'habitation, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • L'hôtel les Petits Longs Champs, du XVIIIe siècle, avec vestiges d'une cheminée du XVIe au rez-de-chaussée du logis ;
  • Les lavoirs de la Fontaine-Suzon et du Pont-de-la-Ville ;
  • Deux maisons de maître La Haute Rue, des XVIIIe, XIXe et XXe siècles ;
  • Le manoir Boisaudier (autrefois de Bois au Gué), des XVIe et XVIIIe siècles ;
  • Le manoir dite la Grand Maison, partie ouest du logis du XVe, partie est ajoutée au XVIe, bâtiment ouest du XVIIIe transformé au XXe siècle[5] ;
  • Le manoir Le Pont-de-la-Ville, des XVIIe et XIXe siècles ;
  • Le moulin la Chèvre (la Fontaine Suzon), moulin à farine des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Autrefois, trois moulins (Chevret, Bessac et Fontaine-Suzon) fonctionnaient le long du ruisseau de Fontaine-Suzon.

Loisirs et culture

La commune comporte un stade, où évolue le club de football l'Intrépide[6], et une société de boule de fort, l'Agrément[7].

Espace et territoire

Neuillé s'étend sur 13,56 km² (1 356 hectares) et son altitude varie de 27 à 111 mètres[1],[8]. Son territoire se partage entre le val d'Anjou et le plateau du Baugeois[9]. Y naît le ruisseau de la Fontaine-Suzon[1].

La commune se situe dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[10].

Notes

  1. a, b, c, d et e Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 3, H. Siraudeau, 1989, p. 7-10
  2. Ministère de la Culture (Christian Cussonneau), Base Mérimée - Village (IA00114145), 18 avril 1997
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Neuillé), 2012
  4. Mairie de Neuillé, Présentation, 2020
  5. Ministère de la Culture (Christian Cussonneau), Base Mérimée - Manoir dit la Grand Maison (IA00114132), 18 avril 1997
  6. Le Courrier de l'Ouest, Neuillé. Les footballeurs jouent ce dimanche, 12 septembre 2020
  7. Le Courrier de l'Ouest, Neuillé. 65 triplettes au challenge des Invités, 8 janvier 2020
  8. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  9. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  10. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres carrés

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière