Saint-Léger-des-Bois

De Wiki-Anjou
Saint-Léger-des-Bois
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Région d'Angers
Commune Saint-Léger-de-Linières
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2019
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Saint-Léger-des-Bois est une ancienne commune de l'ouest de la France intégrée depuis 2019 à Saint-Léger-de-Linières. Elle se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord de Saint-Georges-sur-Loire et à l'ouest de l'agglomération d'Angers.

Ses habitants se nomment les Légérois(es).


Situation administrative

Saint-Léger-des-Bois s'est agrandie en 1793 par la fusion avec celle des Essarts[1].

Un rapprochement intervient au début de 2019 avec la création de la commune nouvelle de Saint-Léger-de-Linières issue du regroupement des communes de Saint-Jean-de-Linières et Saint-Léger-des-Bois. Cette dernière devient une commune déléguée[2].

La commune de Saint-Léger-des-Bois est membre en 2018 de la communauté urbaine d'Angers-Loire-Métropole, et se trouve dans le canton d'Angers-3 (av. 2015 Saint-Georges-sur-Loire) et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49298 et son code postal est 49170. Les habitants se nomment les Légérois et Légéroises[3]. Sa population est de 1 307 habitants en 1999 et de 1 771 en 2017[4].

En 2018, deux communes du département comportent le nom « Saint-Léger », Saint-Léger-des-Bois et Saint-Léger-sous-Cholet.

Histoire et patrimoine

La grande voie romaine d'Angers à Nantes longe son territoire, qui la sépare de Saint-Martin-du-Fouilloux. Malgré cette voie, le pays est isolé au millieu des bois. De nombreuses traces attestent d'une exploitation antique de forges de fer. La seigneurie relève au Moyen Âge du Plessis-Macé. Au XVIIIe siècle, Saint-Léger-des-Bois dépend de l'élection et des aides d'Angers[1].

Photographie de l'église.

Éléments du patrimoine[1],[5] : la chapelle de La Touche-aux-Ânes, du XVIIIe siècle, le château de La Haute-Bergère, l'église Saint-Léger, détruite puis reconstruite au XIXe, les ruines du moulin-cavier dit le Grand-Moulin, l'ancienne gare ferroviaire de Saint-Léger-des-Bois où passait le Petit-Anjou entre 1909 et 1947[6].

Loisirs et culture

Le club Saint-Léger-Martin basket, né quatre ans plus tôt de la fusion des deux clubs voisins, est promu en 2018 en National[7]. Cette même année, les clubs de Saint-Léger-des-Bois, Saint-Martin-du-Fouilloux, Saint-Jean-de-Linières et Saint-Lambert-la-Potherie se regroupent pour former le Lamboisières Martin basket[8].

Espace et territoire

Saint-Léger-des-Bois s'étend sur 15,42 km2 (1 542 hectares), son altitude varie de 38 à 79 mètres[9] et son territoire se partage entre les marches du Segréen et le plateau du Segréen[10]. Le ruisseau de la Coudre prend y sa source[1].

Forêt de Bécon[5] : La zone de la forêt est classée espace naturel sensible (ENS)[11].

Notes

  1. a, b, c et d Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. IV (S-Z), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1996, 2e éd. (1re éd. 1878), p. 149-152
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BI-2018-142, du 20 septembre 2018 — Voir création de la nouvelle commune de Saint-Léger-de-Linières (2019).
  3. Ouest-France, À pied, en vélo ou en voiture, voyagez dans le temps, 14 septembre 2018
  4. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  5. a et b Mairie de Saint-Léger-des-Bois, Monuments et lieux, 2012
  6. Ouest-France, Une journée au cœur du patrimoine de l’Anjou, 19 septembre 2018
  7. Ouest-France, Les basketteuses félicitées pour leur montée en National, 14 juin 2018
  8. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Martin-du-Fouilloux Regroupement pour un grand club de basket, 15 juin 2018
  9. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  10. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  11. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018


Institut national de la statistique et des études économiques

kilomètres

tome

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière