Saint-Clément-de-la-Place

De Wiki-Anjou
Saint-Clément-de-la-Place
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. d'Angers-3
Intercommunalité Communauté d'agglomération Angers Loire Métropole
Code Insee, postal 49271, 49370
Habitants Les Clémentais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Saint-Clément-de-la-Place est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Segréen, au nord-est de Bécon-les-Granits et à l'est du Louroux-Béconnais.


Situation administrative

En 1800, elle a absorbé la commune de Saint-Jean-des-Marais.

La commune de Saint-Clément-de-la-Place est membre de la communauté d'agglomération Angers-Loire-Métropole, et se trouve dans le canton d'Angers-3 (av. 2015 du Louroux) et l'arrondissement d'Angers[1],[2].

Son code commune (Insee) est 49271 et son code postal est 49370. Les habitants se nomment les Clémentais[3] et les Clémentaises. Sa population est de 1 392 habitants en 1999 et de 2 131 en 2017[4]. La commune appartient à l'Aire d'attraction des villes d'Angers, à la Zone d'emploi d'Angers et au bassin de vie du Louroux-Béconnais[1].

Mairie : 9 place de l'Église, 49370 Saint-Clément-de-la-Place (tél. 02 41 77 94 04, courriel saintclementdelaplace).

Deux communes du département portent le nom de « Saint-Clément » : Saint-Clément-de-la-Place et Saint-Clément-des-Levées.

Histoire et patrimoine

Le pays est habité dès le Néolithique. La grande voie antique d'Angers à Candé par la rive droite de l'Erdre y passe. Au Moyen Âge, la seigneurie appartient aux seigneurs de la Plesse pour la moitié de la ville. Au XVIIIe, Saint-Clément-de-la-Place de l'élection d'Angers[3].

Patrimoine architectural[3],[5] :

  • La chapelle Saint-Jean-des-Marais, du XIXe siècle, au centre du cimetière ;
  • Le château des Brosses, du XIXe siècle ;
  • Le château de La Poisssardière ;
  • Le château de Rossay, du XIXe siècle ;
  • Le château de Serennes ;
  • L'église du XIXe siècle (arch. Ernest Dainville), édifice néo-gothique en croix latine, avec céramiques et retables du XVe[6],[7] ;
  • La gentilhommière dite château de La Godinière (ou Gaudinière) du XVIe siècle ;
  • Le logis dit château de La Meignannerie, du XVIIe siècle ;
  • La maison dite château de La Chiffolière, du XVIe siècle ;
  • Le manoir dit château du Pinelier, du XVIIe siècle, et chapelle Saint-Joseph ;
  • Le manoir dit château de Bois-Travers ;
  • Le manoir de la Plesse (Plesse-Clérembaut), des XIVe et XVe siècles ;
  • Le moulin de la Tansolière ;
Photographie de la mairie.
La mairie
  • L'ancien presbytère du XIXe siècle, devenu mairie en 1982 (la première mairie de situait rue de l'Abattoir).

L'hippodrome de Bois Travers accueillait avant 1939 des réunions hippiques[5].

L'industriel Julien Bessonneau passe sa jeunesse à Saint-Clément-de-la-Place. Plus tard il y fait construire le château des Brosses et créé un vaste domaine. Maire de la commune de 1876 à 1916, il transforme le bourg par plusieurs remaniements[8].

Loisirs et culture

La bibliothèque Plaisir de Lire de Saint-Clément-de-la-Place organise des animations, comme en 2018 un atelier d'écriture ou en 2021 en mettant la poésie à l'honneur. 7 500 prêts de documents ont été effectués en 2019[9],[10],[11].

On y pratique le basket-ball au club de l'Envol basket, le badminton à l'USC Badminton, la boule de fort à la société l'Union, etc[12],[13],[14].

Le Comité des fêtes, plus ancienne association de Saint-Clément, s'arrête en fin d'année 2020 faute de volontaires[15].

Espace et territoire

Saint-Clément-de-la-Place s'étend sur 33,23 km2 (3 323 hectares) et son altitude varie de 40 à 102 mètres[16]. Son territoire se situe sur le plateau du Segréen[17]. Venant de la commune voisine de La Pouëze, la rivière le Brionneau traverse son territoire[18]. La zone du Bocage et mares à l'ouest d'Angers est classée espace naturel sensible (ENS)[19].

Balades et randonnées : L'étang du Pinelier et la forêt de Longuenée. De nombreux travaux de renouvellement de peuplement de la forêt sont réalisés à partir de 2013 par l'Office national des forêts[20].

Notes

  1. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Saint-Clément-de-la-Place (49271), 2020
  2. Redécoupage cantonal de 2014 en Maine-et-Loire.
  3. a, b et c Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. IV (S-Z), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1996, 2e éd. (1re éd. 1878), p. 40-43
  4. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  5. a et b Mémoire et patrimoine de Saint-Clément-de-la-Place, Commission Culture et patrimoine de Saint-Clément-de-la-Place, juin 2018
  6. Ministère de la Culture, Base Palissy (Saint-Clément-de-la-Place), 2012
  7. Ouest-France (Jean-François Vallée), Maine-et-Loire. Le riche patrimoine de l'église de Saint-Clément-de-la-Place, 24 mai 2020
  8. Dictionnaire Célestin Port de 1996, op. cit., p. 43
  9. Ouest-France, Un premier atelier d'écriture à la bibliothèque, 26 avril 2018
  10. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Clément-de-la-Place. La poésie à l'honneur à la bibliothèque, 18 juin 2021
  11. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Clément-de-la-Place. De nouveaux services à la bibliothèque, 4 février 2020
  12. Ouest-France, Saint-Clément-de-la-Place. Le club de basket mise sur la pratique en extérieur, 28 février 2021
  13. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Clément-de-la-Place. L'USC Badminton retrouve le volant, 23 mai 2021
  14. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Clément-de-la-Place. La boule roule à nouveau à l'Union, 1er juillet 2021
  15. Le Courrier de l'Ouest, Saint-Clément-de-la-Place. Clap de fin pour le Comité des fêtes ?, 11 février 2020
  16. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  17. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  18. Brionneau (rivière), avril 2013
  19. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  20. Le Courrier de l'Ouest (Bruno Jeoffroy), Longuenée-en-Anjou. La pomme vient au secours de la forêt, 19 avril 2021
Les formes anciennes du nom.


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

kilomètres

tome

opus citatum (ouvrage cité)

Institut national de l'information géographique et forestière