Baugé

De Wiki-Anjou
Baugé
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Commune Baugé-en-Anjou
Note(s) Regroupement
de 2013 et 2015
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Baugé est une ancienne commune de l'Ouest de la France intégrée depuis 2013 à Baugé-en-Anjou. Elle se situe dans le département de Maine-et-Loire (49) au nord-est d'Angers. C'est la capitale historique du Baugeois.

Ses habitants se nomment les Baugeois(es).


Situation administrative

La commune de Baugé est née à la Révolution, remplaçant les seigneuries et paroisses de l'Ancien Régime[1]. Dans les formes anciennes du nom, on trouve parfois l'écriture de Beaugé.

Chef-lieu d'arrondissement jusqu'en 1926, chef-lieu du canton de Baugé jusqu'en 2014, chef-lieu de la communauté de communes du canton de Baugé jusqu'en 2015. Son code commune (Insee) est 49018 et son code postal est 49150. Ses habitants se nomment les Baugeois, les Baugeoises[2]. La ville comptait 3 454 habitants en 2004 et 3 681 en 2010[3].

Le 1er janvier 2013, la commune se transforme en la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou (I) suite au regroupement des cinq communes de Baugé, Montpollin, Pontigné, Saint-Martin-d'Arcé et Le Vieil-Baugé[4]. Baugé devient alors une commune déléguée.

Un nouveau regroupement intervient en 2016 avec la création de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou (II)[5]. Baugé en demeure une commune déléguée.

Histoire et patrimoine

Baugé s'est implantée dans la partie nord-est du département. C'est au début du XIe siècle que la localité voit le jour autour d'un château, à l'initiative de Foulques Nerra. La ville se centre autour de la place des Halles et le palais royal dès le XVe[6].

Éléments du patrimoine[7] :

  • le château de Baugé (classé MH), du XVe siècle ;
  • l'église Saint-Pierre et Saint-Laurent (MH), bâtie au XVIe siècle ;
  • l'ancien couvent des Bénédictines (MH), du XVIIe siècle ;
  • l'hôtel Mabille-Duchêne (MH) et l'hôtel Maillard (MH), bâtis au XVIe siècle, l'hôtel-Dieu (MH) et apothicairerie du XVIIe siècle, un hôtel particulier, rue de l'église, du XVIIe siècle, l'hôtel Les Cèdres (MH) du XIXe siècle ;
  • l'ancien palais de justice (MH), du XIXe siècle.

Article détaillé Plus d'informations sur la page Architecture et patrimoine de Baugé.

On y trouve aussi la vraie croix d'Anjou, des XIIIe et XIVe siècles, croix double formée d'un assemblage de reliques de la Vraie Croix ; reliques conservées depuis la fin du XVIIIe siècle dans la chapelle des Incurables de l'hospice de Baugé.
Cette croix à double traverse est devenue en 1940 le symbole de la France libre, la croix de Lorraine.

Loisirs et culture

Présence d'une médiathèque où se déroule des animations comme les mercredis à histoires en avril 2016, des histoires racontées aux enfants par deux bénévoles[8], ou un temps de discussion anglais-français en février 2018, avec sélection de livres de la bibliothèque d'anglophone d'Angers[9].

Le centre culturel René-d'Anjou, place de l'Orgerie, comprend depuis 2011 quatre espaces : associatif, musique, conférence, spectacle-danse. Il reçut par exemple en mars 2018 un spectacle dans le cadre du festival Très tôt en scène[10].

Espace et territoire

Baugé se trouve au nord-est du département, dans la région du Baugeois dont elle est la capitale historique, et sur la rive droite du Couasnon au confluent de l'Altrée[11]. Elle s'étend sur 8,55 km² (855 hectares), son altitude varie de 41 à 102 mètres[12] et son territoire se situe le plateau du Baugeois[13]. Venant de Pontigné, la rivière le Couasnon traverse son territoire[14].

Coordonnées géographiques : 47° 32′ 31″ Nord et 0° 06′ 11″ Ouest[15].

Agriculture

L'agriculture du Baugeois se compose de polycultures et d'élevage sur sa partie Nord, et de productions végétales spécialisées sur sa partie Sud, la vallée.

Chaque année se déroule dans cette région des comices cantonaux. La 140e édition du comice agricole du canton de Baugé a eu lieu en 2014 au Guédeniau[16].

Balades et randonnées

Il est possible d'y faire des promenades, que ce soit pour son patrimoine, comme dans le centre-ville de Baugé, ou pour ses sites naturels, comme la forêt de Baugé à l'orée de la forêt de Chandelais.


Notes

Sources et annotations

  1. Assemblée nationale constituante, le 11 novembre 1789 : « il y aura une municipalité dans chaque ville, bourg, paroisse ou communauté de campagne ».
  2. Baugeois : adjectif relatif à Baugé ou à ses habitants, ou relatif à la région du Baugeois ou à ses habitants.
  3. Insee, Population légale (population municipale) — Voir Population (2006, 1999, 1800, 1793).
  4. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral 2012090-0002, 30 mars 2012 — Voir création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2013).
  5. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-2015-525, 10 juillet 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2016).
  6. Ministère de la Culture (Bruno Rousseau), Base Mérimée (Ville, IA00032415), 3 décembre 2004
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Baugé), septembre 2014 — Voir aussi Architecture et patrimoine de Baugé.
  8. Le Courrier de l'Ouest, Baugé. La médiathèque emmène enfants, parents, nounous au pays des rêves, 21 avril 2016
  9. Le Courrier de l'Ouest, Baugé-en-Anjou. Une pause thé à l’heure anglaise, 22 février 2018
  10. Ouest-France (Laurent Beauvallet), Théâtre. Le festival très tôt en scène s'épanouit autour du Plessis-Macé, 12 mars 2018
  11. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, t. 1, p. 247-260
  12. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  13. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  14. IGN et BRGM, Géoportail (Baugé 49), septembre 2014
  15. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC) — Voir coordonnées géographiques.
  16. Le Courrier de l'Ouest, Le Guedeniau - Le comice : une fête avant tout, 24 août 2014

Ainsi que

Baugé dans l'encyclopédie Diderot (1751)
Baugé dans l'Indicateur de Maine et Loire de Millet (1861)

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières