Canton de Chemillé-Melay

De Wiki-Anjou
Carte de situation du canton

Le canton de Chemillé-Melay est une circonscription électorale de Maine-et-Loire, servant, à partir de 2015, à l'élection des conseillers départementaux siégeant au conseil départemental.


Histoire

Les cantons sont créés à la Révolution, par le décret du 22 décembre 1789 qui réorganise les divisions administratives de chaque département français. Ils sont d'abord intégrés à des districts, puis à des arrondissements au début du XIXe siècle, base de l'organisation encore en vigueur. La plupart des cantons ne seront pas modifiés par la suite.

En 2013, la loi du 17 mai réforme le découpage cantonal existant. Les conseils généraux et les principaux élus sont consultés sur les projets de décrets, le nombre de cantons devant être divisés par deux. Le 26 février 2014, le décret 2014-259 redéfinit les contours des cantons du département de Maine-et-Loire. Son article 12 porte création du canton de Chemillé-Melay.

Les élection départementales 2015 se déroulent les 22 et 29 mars. Lors de sa création le canton de Chemillé-Melay compte 24 communes : Aubigné-sur-Layon, Beaulieu-sur-Layon, Champ-sur-Layon, Chanzeaux, La Chapelle-Rousselin, Chavagnes, Chemillé-Melay, Cossé-d'Anjou, Faveraye-Mâchelles, Faye-d'Anjou, La Jumellière, Martigné-Briand, Mozé-sur-Louet, Neuvy-en-Mauges, Notre-Dame-d'Allençon, Rablay-sur-Layon, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lambert-du-Lattay, Saint-Lézin, Sainte-Christine, La Salle-de-Vihiers, Thouarcé, La Tourlandry, Valanjou. Le bureau centralisateur est situé à Chemillé-Melay[1].

Fin 2015 un rapprochement intervient entre les communes de Chanzeaux, La Chapelle-Rousselin, Chemillé-Melay, Cossé-d'Anjou, La Jumellière, Neuvy-en-Mauges, Sainte-Christine, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Lézin, La Salle-de-Vihiers, La Tourlandry et Valanjou, donnant naissance à Chemillé-en-Anjou[2]. Au début de l'année suivante les communes de Champ-sur-Layon, Faveraye-Mâchelles, Faye-d'Anjou, Rablay-sur-Layon et Thouarcé, donnent naissance à Bellevigne-en-Layon[3]. Les communes du canton appartiennent alors à trois arrondissements différents : 1 commune dans l'arrondissement de Cholet, 6 communes dans celui d'Angers et 2 dans celui de Saumur. Début 2017, les communes de Chavagnes, Martigné-Briand et Notre-Dame-d'Allençon, se regroupent pour former Terranjou[4]

Présentation du canton de Chemillé-Melay

Le canton 11 (Chemillé-Melay) comprend 7 communes au 1er janvier 2017[5] :

Le bureau centralisateur est situé dans l'ancienne comme de Chemillé-Melay.

Depuis les élections cantonales de mars 2015, les conseillers départementaux sont Maryvonne Martin et Hervé Martin.

Notes

Sur le même sujet

• Anciens cantons de Chemillé et de Thouarcé
Liste des cantons de Maine-et-Loire
Divisions électorales de Maine-et-Loire
Organisation administrative du département

Références

  1. Décret 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire, voir redécoupage cantonal de 2014 en Maine-et-Loire.
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-58, du 24 septembre 2015 - voir création de la nouvelle commune de Chemillé-en-Anjou (2015).
  3. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-69, du 2 novembre 2015 - voir création de la nouvelle commune de Bellevigne-en-Layon (2016).
  4. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BSFL-2016-138, du 10 novembre 2016 - voir création de la nouvelle commune de Terranjou (2017).
  5. Voir la création des communes nouvelles de 2015-2016.


Cantons de Maine-et-Loire : Angers-1Angers-2Angers-3Angers-4Angers-5Angers-6Angers-7Beaufort-en-ValléeBeaupréauChalonnes-sur-LoireChemillé-MelayCholet-1Cholet-2Doué-la-FontaineLongué-JumellesLa PommerayeLes Ponts-de-CéSaint-Macaire-en-MaugesSaumurSegréTiercé

Arrondissements de Maine-et-Loire : AngersCholetSaumurSegré

numéro