Vern-d'Anjou

De Wiki-Anjou
Révision datée du 13 janvier 2018 à 07:00 par Franck-fnba (discussion | contributions) (nom)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Vern-d'Anjou
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Commune Erdre-en-Anjou
Note(s) Regroupement
du 28 décembre 2015
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Vern-d'Anjou est une ancienne commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Segréen, au sud-ouest de Gené et à l'ouest du Lion-d'Angers.

Ses habitants se nomment les Vernois(es).


Situation administrative

La commune a changé de nom en 1920, Vern devenant Vern-d'Anjou[1]. Une autre commune française comporte le nom de « Vern », Vern-sur-Seiche en Ille-et-Vilaine. Une rivière de la Dordogne porte également ce nom.

En 2013, on comptait huit autres communes angevines comportant le nom « Anjou » : Chaumont-d'Anjou, Cossé-d'Anjou, Faye-d'Anjou, Saint-Barthélemy-d'Anjou, Saint-Sylvain-d'Anjou, Sceaux-d'Anjou, Thorigné-d'Anjou, et Valanjou.

Un regroupement intervient fin 2015 entre les communes de Brain-sur-Longuenée, Gené, La Pouëze et Vern-d'Anjou, donnant naissance à la commune nouvelle de Erdre-en-Anjou[2]. Vern-d'Anjou devient une commune déléguée.

Jusqu'alors elle est intégrée à la communauté de communes de la région du Lion-d'Angers. Elle se situe dans l'arrondissement de Segré, le canton du Lion-d'Angers jusqu'en 2014 puis le canton de Tiercé.

Son code commune (Insee) est 49367, et son code postal 49220.

Patrimoine

À voir sur son territoire[3] :

  • Briqueterie Les Haies, tuilerie du XIXe siècle fabriquant des briques, des carreaux et des tuyaux de drainage ;
  • Chapelle de la Lucière ;
  • Église Saint-Gervais et Saint-Protais ;
  • Four à chaux La Chalumelaie du XIXe siècle ;
  • Maison du XIXe siècle, appelée maison Séjourné ;
  • Maison de maître du XIXe siècle, appelée les Glycines ;
  • Prieuré des XVIeet XVIIe siècles, puis presbytère appelé l'Abbaye.

Cité ardoisière

Ardoisières de Vern-d'Anjou : L'exploitation de l'ardoise dans des carrières à ciel ouvert remonte au XVIe siècle. On trouvait des carrières à la Bichetière, la Blunière et la Pinardière, aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles[4].

Territoire

La rivière l'Erdre parcours son territoire[5].

L'office de tourisme de l'Anjou Bleu se trouve au Lion-d'Angers.

Notes

Sources et annotations

  1. Vern-d'Anjou, voir Vern.
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-105, du 22 décembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Erdre-en-Anjou (2015).
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Vern-d'Anjou), mai 2012
  4. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Vern-d'Anjou, les carrières), octobre 2014 - voir ardoisières de Vern-d'Anjou et ardoisières en Anjou.
  5. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail - Cours de l'Erdre, septembre 2016 - voir page Erdre.
Voir aussi les formes anciennes du nom.

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière