Faye-d'Anjou

De Wiki-Anjou
Faye-d'Anjou
(commune déléguée)
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Commune Bellevigne-en-Layon
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Faye-d’Anjou est une ancienne commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord de Thouarcé et à l'est de Rablay-sur-Layon.

Ses habitants se nomment les Fayen(ne)s.


Situation administrative

La commune a changé de nom en 1923, Faye devenant Faye-d'Anjou. En 2013, on comptait huit autres communes angevines comportant le nom « Anjou » : Chaumont-d'Anjou, Cossé-d'Anjou, Saint-Barthélemy-d'Anjou, Saint-Sylvain-d'Anjou, Sceaux-d'Anjou, Thorigné-d'Anjou, Valanjou, et Vern-d'Anjou.

Un regroupement intervient au 1er janvier 2016 entre les communes de Champ-sur-Layon, Faveraye-Mâchelles, Faye-d'Anjou, Rablay-sur-Layon et Thouarcé, donnant naissance à la commune nouvelle de Bellevigne-en-Layon. Faye-d'Anjou devient une commune déléguée[1].

Jusqu'alors, elle est intégrée à la communauté de communes des Coteaux-du-Layon, et se trouve dans le canton de Chemillé-Melay, après avoir été dans celui de Thouarcé jusqu'en 2014, et dans l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49134 et son code postal 49380. Ses habitants se nomment Fayen, Fayenne.

Histoire et patrimoine

La famille de Faye apparaît au XIIe siècle, et le duc de Brissac est le seigneur fondateur de la paroisse. Au XVIIIe, Faye relève de l'Élection et de la subdélégation d'Angers[2].

Éléments du patrimoine[3],[2],[4] :

  • La chapelle Notre-Dame-de-la-Salette, du XIXe siècle ;
  • Les châteaux de Chanzé, du Fresne, de Gilbourg, de Gastines, de Bellevue et de Montbenault[5] ;
  • L'église du XIXe siècle (architecte, Alfred Tessier) ;
  • La croix de chemin dite Croix-Lizé ;
  • Le manoir du Fresne, au lieu-dit le Fresne, des XVe, XVIe et XVIIIe siècles ;
  • Le moulin de la Pinsonnerie (inscrit MH), moulin à vent du XVIIIe siècle.

Loisirs et culture

Présence de plusieurs structures comme une salle polyvalente et une société de boule de fort, la société Beau Soleil[6], qui a accueilli en 2013 le challenge de la communauté de communes des Coteaux-du-Layon[7]. Le centre social et culturel se trouve à Thouarcé[8].

Photographie de vignes des coteaux du Layon.

Commune viticole

La commune se situe dans l'appellation viticole des Coteaux-du-Layon (AOC)[9], vin blanc liquoreux dont le vignoble est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain et dont l'exposition des coteaux permet l'obtention de vendanges surmûries[10].

Espace et territoire

Faye-d'Anjou s'étend sur 30,40 km² (3 040 hectares), son altitude varie de 22 à 104 mètres[11], et son territoire se trouve sur les plateaux de l'Aubance et le couloir du Layon[12]. Venant du village voisin de Thouarcé, la rivière le Layon traverse son territoire et en marque sa limite Sud. Au delà on trouve Champ-sur-Layon[13].

La zone de la forêt de Brissac est classée espace naturel sensible (ENS)[14].

La commune compte 55 kilomètres de sentiers pédestres permettant de découvrir ses vallons et coteaux, le moulin de la Pinsonnerie, plusieurs châteaux et la fontaine Saint-Martin[4].

Notes

Sources et annotations

  1. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-69, du 2 novembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Bellevigne-en-Layon (2016).
  2. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 2, édition révisée de 1978 par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon, éd. H. Siraudeau, p. 133-135
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Faye-d'Anjou), 2012
  4. a et b Mairie de Faye-d'Anjou, Tourisme, mars 2010
  5. Mairie de Faye-d'Anjou, Tourisme - châteaux, novembre 2019
  6. Ouest-France, Faye-d'Anjou. Le duo Prévost-Rollo gagne le concours une femme-un homme, 9 novembre 2019
  7. Ouest-France, Faye-d'Anjou remporte le challenge intercommunal, 4 novembre 2013
  8. Mairie de Faye-d'Anjou, La vie à Faye, novembre 2019
  9. Décret 0272 du 24 novembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », JORF 0272 du 24 novembre 2011 page 19757, texte 68.
  10. Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon, 28 janvier 2019 (statut FR : AOC - statut CE : AOP)
  11. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  12. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  13. Layon (rivière), septembre 2011
  14. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
Voir aussi les formes anciennes du nom.

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

numéro

tome

page

Institut national de l'origine et de la qualité

appellation d'origine contrôlée

appellation d'origine protégée

Institut national de l'information géographique et forestière