Aviré

De Wiki-Anjou
Aviré
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Commune Segré-en-Anjou Bleu
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Aviré est une ancienne commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à l'ouest de Saint-Martin-du-Bois et au nord-est de Segré. Elle est depuis fin 2016 rattachée à Segré-en-Anjou Bleu.

Ses habitants se nomment les Aviréen(ne)s.


Situation administrative

Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Segré-en-Anjou Bleu issue du regroupement des communes de Aviré, Le Bourg-d'Iré, La Chapelle-sur-Oudon, Châtelais, La Ferrière-de-Flée, L'Hôtellerie-de-Flée, Louvaines, Marans, Montguillon, Noyant-la-Gravoyère, Nyoiseau, Sainte-Gemmes-d'Andigné, Saint-Martin-du-Bois, Saint-Sauveur-de-Flée et Segré. Aviré devient une commune déléguée[1].

Jusqu'alors, la commune fait partie de la communauté de communes de Segré, et se trouve dans le canton de Segré et l'arrondissement de Segré.

Son code commune (Insee) est 49014 et son code postal est 49500. Les habitants se nomment les Aviréens et les Aviréennes. Sa population est de 421 habitants en 1999 est de 498 en 2016[2].

Histoire et patrimoine

Le territoire est occupé dès la Préhistoire et l'époque gallo-romaine. La grande voie Angers-Rennes y passe à proximité. Au Moyen Âge, la seigneurie dépend de Château-Gontier. Au XVIIIe siècle, Aviré relève de l'élection d'Angers. L'habitat ancien est concentré aux abords immédiats de l'église. La partie ancienne du bourg comporte plusieurs maisons des XVIIe et XVIIIe siècles[3],[4].

Éléments du patrimoine[5] :

  • La chapelle Pomme Poire, à la limite de Segré, Louvaines, Aviré et La Ferrière-de-Flée[6] ;
  • La demeure dite château de la Montchevaleraie, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • L'église Saint-Martin, du XIIe au XIXe siècle ;
  • Plusieurs fermes et maisons des XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • Le logis seigneurial de la Fleuriaie (inscrit MH) du XVIIe siècle ;
  • La maison de maître de la Bourrière, du XVe siècle ;
  • Le manoir, puis ferme dite la Cour, des XVe et XIXe siècles ;
  • Le manoir, puis ferme dite le Grand Beauchêne, des XVIIIe et XIXe siècles, ancienne maison seigneuriale mentionnée dès le XVIIe ;
  • Le manoir, puis presbytère, des XVe et XIXe siècles ;
Photographie du manoir du Rossignol.

Loisirs et culture

La bibliothèque d'Aviré est aménagée dans la mairie depuis 2020, permettant de renouveler le fonds de livres[8].

La fête à la Jaillette est un événement festif avec fête des métiers médiévaux et marché de produits locaux et artisanaux[9].

Espace et territoire

Aviré s'étend sur 14,36 km2 (1 436 hectares) et son altitude varie de 28 à 87 mètres[10]. Son territoire se situe sur le plateau du Segréen[11]. Son bourg est implanté sur la rive droite du ruisseau de la Sazée. Celui-ci, d'une longueur d'une vingtaine de kilomètres, s'écoule de Montguillon à Louvaines, en passant par Ménil, Chemazé, Saint-Sauveur-de-Flée et Aviré[12].

Localités aux alentours : Louvaines, La Chapelle-sur-Oudon, Saint-Martin-du-Bois, Montguillon, Andigné, La Ferrière-de-Flée, Saint-Sauveur-de-Flée, Segré, Sainte-Gemmes-d'Andigné, L'Hôtellerie-de-Flée[13].

Au début des années 2010, l'étang du lavoir d'Aviré disparait remplacé par un méandre de la Sazée, qui s'inscrit dans une prairie humide[14].

À découvrir, les jardins du château de la Montchevalleraie[15].

Notes

Sources et annotations

  1. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BSFL-2016-126, du 28 septembre 2016 — Voir création de la nouvelle commune de Segré-en-Anjou bleu (2016).
  2. Population de Maine-et-Loire (1999, 2016)
  3. Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1965, 2e éd. (1re éd. 1874), p. 208-209
  4. Ministère de la Culture (Thierry Pelloquet), Base Mérimée - Village, (IA49002021), 18 février 2003
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Aviré), 2012
  6. Le Courrier de l'Ouest, Segréen Il faudrait 15 000 pour sauvegarder la chapelle Pomme Poire, 12 août 2015
  7. Michel Gruet , Gallia préhistoire. Suppléments, supplément 1-2, 1967, Inventaire des mégalithes de la France. 2 — Maine-et-Loire
  8. Ouest-France, Segré-en-Anjou Bleu. La bibliothèque étend ses horaires d'ouverture, 7 septembre 2021
  9. Ouest-France, Segré-en-Anjou Bleu. Une nouvelle édition de la fête à la Jaillette, 1 juillet 2021
  10. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  11. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  12. SYMBOLIP et SBOS (Bassin versant de l'Oudon), La Sazée, mai 2018
  13. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Aviré (49), juin 2010
  14. Le Courrier de l'Ouest, Aviré La Sazée retrouve son lit, 24 septembre 2012
  15. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

numéro

tome

euros

Institut national de l'information géographique et forestière