Èvre

De Wiki-Anjou
L'Èvre
Type Rivière
Territoire Mauges
De Vezins
À Le Marillais
Notes 93 km en Maine-et-Loire
Bassin-versant de l'Èvre
Créer la fiche d'un cours d'eau de Maine-et-Loire
Cours d'eau de Maine-et-Loire

L'Èvre est une rivière angevine qui court en totalité en Maine-et-Loire, sur 93 kilomètres[1]. Cette rivière traverse les Mauges, pour rejoindre la Loire à la hauteur du Marillais.


Cours d'eau

Long de 93 kilomètres, l'Èvre prend sa source au niveau de la commune de Vezins, pour finir sa course dans la Loire au Marillais, en aval de Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire)[2],[3].

Situé dans les Mauges, le bassin-versant de l'Èvre[4] s'étend sur 573 km², et comprend l'Èvre et ses affluents[5].

Affluents

Les affluents de l'Èvre (d'amont en aval) sont[3],[5] :

  • le Beuvron,
  • l'Avresne,
  • le Pont-Laurent,
  • le Trézenne,
  • le moulin Moreau.

Communes traversées

L'Èvre traverse les territoires de[2] :
Vezins, Trémentines, Le May-sur-Èvre, La Jubaudière, Jallais, La Poitevinière, Beaupréau, Le Fief-Sauvin, Montrevault, Saint-Pierre-Montlimart, Saint-Rémy-en-Mauges, La Boissière-sur-Èvre, Botz-en-Mauges, La Chapelle-Saint-Florent, Saint-Florent-le-Vieil et Le Marillais.

Vallée de l'Èvre

La vallée de l'Èvre comporte plusieurs balades le long de son cours, notamment composé de plusieurs moulins et du cirque de Courossé à La Chapelle-Saint-Florent.

Le nom d'Èvre

Plusieurs communes comportent le nom « Èvre » :

  • Le May-sur-Èvre,
  • La Boissière-sur-Èvre.

Notes

Sur le même sujet

Bibliographie

  • Millet de la Turtaudière, Indicateur de Maine et Loire, Imprimerie Cosnier et Lachèse, 1864
  • Victor Bouyer, Au fil de l'Evre et de ses affluents, Hérault, 2000
  • Y. Boiteau D. Drouet J.-P. Gislard, L'Evre, miroir des Mauges, CPIE Loire et Mauges, 2010

Julien Gracq (1910-2007) évoque la rivière dans son ouvrage intitulé Les eaux étroites :

« Elle était là, elle fut pour moi tout de suite avec son odeur terreuse de vase et de racines, son sommeil dissolvant, digérant, infusant lentement les feuilles mortes qui pleuvaient des arbres d’automne. »
« La végétation épaisse de ses rives, l’étroitesse de son cours, la noirceur de son eau "mangeuse d’ombres" et ses coteaux surplombants donnent à cette rivière un caractère mystérieux, celui "d’un canton retranché de la terre dont la barque seule pouvait livrer la clef. »

Sources et annotations

  1. 93 km indiqué par l'Atlas des paysages de Maine-et-Loire (op. cit.), p. 20
    93 km indiqué par l'Observatoire de l'eau de Maine-et-Loire, Les cours d'eau (Èvre), mars 2013
    93 km indiqué par la Fédération de pêche de Maine-et-Loire, Rivières et plan d'eau (Èvre), mars 2013
    92 km indiqué par ADES Sandre, Rivière l'èvre, mars 2013
  2. a et b IGN et BRGM, Géoportail - Cours de l'Èvre, avril 2013
  3. a et b ADES Sandre, Portail national d'accès aux référentiels sur l'eau, avril 2013
  4. Un bassin-versant est l'ensemble du territoire dont les eaux se déversent dans le cours d’eau donné.
  5. a et b Observatoire de l'eau de Maine-et-Loire, Territoires par bassin versant, avril 2013


kilomètres

kilomètres carrés

opus citatum (ouvrage cité)

page

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières