Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance

De Wiki-Anjou
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Commune Brissac Loire Aubance
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance est une ancienne commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à l'est de Brissac-Quincé et à l'ouest de Coutures.

Ses habitants se nomment les Charcéen(ne)s.


Situation administrative

En 1973, Saint-Ellier est rattachée à Charcé (arrêté préfectoral du 24 novembre 1972[1]), qui devient Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance. Son nom est composé de ceux des deux anciennes communes la composant, « Charcé » et « Saint-Ellier », auxquels a été ajouté celui de la rivière traversant son territoire.

Un nouveau rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Brissac Loire Aubance issue du regroupement des communes de Les Alleuds, Brissac-Quincé, Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, Chemellier, Coutures, Luigné, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin-sur-Loire, Saulgé-l'Hôpital et Vauchrétien. Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance devient une commune déléguée[2].

Jusqu'alors la commune fait partie de la communauté de communes Loire-Aubance, et jusqu'en 2014 au canton de Thouarcé et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49078 et son code postal est 49320. Elle compte 770 habitants en 2014[3], appelés les Charcéens.

Histoire et patrimoine

Au Xe siècle, le territoire de Saint-Ellier fait partie du grand domaine de Capriniacus (Charcé). Au Moyen Âge, le duc de Brissac est seigneur de St-Ellier[1]. L'étang de Brissac, créé au XIIe siècle, s'étend jusqu'au territoire de Charcé. Les seigneurs de Brissac viennent parfois assister à la messe en l'église de Charcé. Au milieu du XXe siècle, la paroisse comprend les deux communes de Charcé et de Saint-Ellier[4]. Charcé et Saint-ellier sont réunies en 1972 en une seule commune[1].

Photographie d'un calvaire.

À voir sur son territoire[5],[6] :

  • Cromlech de l'Étang (classé MH), allée couverte du Néolithique ;
  • Dolmen de l'Étang (classé MH), du Néolithique ;
  • Église Saint-Pierre (inscrite MH) des XIIIe, XVIe et XIXe siècles ;
  • Four à pain de Longueville ;
  • Logis de la Bluttière (inscrite MH) des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • Maison de Longueville, des XVIe et XVIIe siècles ;
  • Moulin à vent dit moulin de Patouillet (inscrit MH) du XIXe siècle ;
  • Presbytère et communs de l'église Saint-Pierre.

Du milieu des années 1950 jusqu'aux années 1970, un tramway électrique circulait dans le jardin du presbytère sur un réseau de plusieurs centaines de mètres. Il comptait plusieurs gares, un tunnel, des aiguillages, des passages à niveau et un poste de contrôle. L'ensemble du réseau a été démonté dans les années 1990[7].

Loisirs et culture

L'association Culture et loisirs Charcé-Saint-Ellier (CLCEA) organise diverses animations comme des concours de belote, des lotos, un rallye vélo, dont 2019 en a été la 43e édition, des soirées, etc[8].

Au début des années 2010 la section cyclotourisme de l'Entente sportive de l'Aubance est le deuxième club de cyclo du département en nombre de licenciés[9].

Espace et territoire

L'ensemble de la commune de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance s'étend sur 16,84 km² (1 684 hectares), son altitude varie de 36 à 90 mètres[10] et son territoire se situe sur le plateau du Saumurois, dans un paysage vallonné et boisé[11],[1].

Venant de la commune voisine de Chemellier, la rivière l'Aubance traverse son territoire[12].

Notes

Sources et annotations

  1. a, b, c et d Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, 2e éd., t. 4, H. Siraudeau, 1996, p. 53-55 (Saint-Ellier)
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BSFL-2016-115, du 6 septembre 2016 — Voir création de la nouvelle commune de Brissac-Loire-Aubance (2016).
  3. Insee, Population en 2014, en vigueur en 2017
  4. Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, 2e éd., t. 1, H. Siraudeau et Cie, 1965, p. 665-667 (Charcé)
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance), mai 2012
  6. Mairie de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, Lieux à découvrir, juin 2017
  7. Ouest-France, Quand un tramway électrique circulait à Charcé, 31 décembre 2017
  8. Le Courrier de l'Ouest, Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance. Philippe Brocas succède à Muriel Danet, 28 janvier 2020
  9. Ouest-France, Le club de cyclo, deuxième du département en licenciés, 5 décembre 2013
  10. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  11. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  12. Aubance (rivière), avril 2013

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

tome

page

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière