Chemellier

De Wiki-Anjou
Chemellier
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Commune Brissac Loire Aubance
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Chemellier est une ancienne commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Saumurois, au nord de Grézillé et au sud-est de Brissac-Quincé. Elle est intégrée depuis le 15 décembre 2016 à la commune de Brissac-Loire-Aubance.

Ses habitants se nomment les Chemellois(es).


Situation administrative

Chemellier fait partie en 1790 du district de Saumur, du canton de Saint-Georges-des-Sept-Voies puis en 1800 de celui de Gennes[1].

Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Brissac Loire Aubance issue du regroupement des communes de Les Alleuds, Brissac-Quincé, Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, Chemellier, Coutures, Luigné, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin-sur-Loire, Saulgé-l'Hôpital et Vauchrétien. Chemellier devient une commune déléguée[2].

Elle fait partie jusqu'alors de la communauté de communes du Gennois, et se trouve dans le canton de Doué-la-Fontaine, après avoir été dans celui de de Gennes, et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49091 et son code postal est 49320. Ses habitants se nomment les Chemellois[3].

Histoire et patrimoine

Chemellier est l'un des endroits les plus anciennement habités de Maine-et-Loire. Le domaine appartient au Xe siècle au comte d'Anjou qui en fait don aux religieux de Saint-Aubin d'Angers et aux chanoines de Saint-Lézin. La seigneurie est réunie au XIIIe siècle à celle de Blaison. La paroisse de Chemellier dépend au XVIIIe du diocèse d'Angers et de l'archiprêtré de Saumur[1].

Éléments du patrimoine[4],[1] :

  • Abris troglodytiques de Montaigu, du Buisson, de la Blanchardière, de la Pauvrière ;
  • Abri troglodytique au lieu-dit Le Buisson, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles
  • Dolmen de la Motte ;
Photographie du dolmen de la Motte.
Dolmen de la Motte
  • Église Saint-Aubin, du XIXe siècle, en forme de croix latine, sur l'emplacement d'une église bâtie au XIIe siècle ;
  • Lavoir du bourg, du XXe siècle ;
  • Manoir de la Seigneurie, des XVe, XVIe et XVIIIe siècles ;
  • Plusieurs maisons et fermes anciennes dont
    • Au lieu-dit La Basse-Ronde, maison des XVIIe et XVIIIe siècles ;
    • Au lieu-dit Maunit, maison des XVIe, XVIIe et XIXe siècles, et ferme des XVIIIe et XIXe ;
    • Au lieu-dit Montaigu, maison des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, et ferme des XVIIIe et XXe ;
    • Au lieu-dit Le Vau Robert, fermes des XVIIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècles.

Loisirs et culture

Présence de plusieurs associations culturelles et sportives (loisirs et détente, football, gymnastique d'entretien, comité des fêtes…), dont les sociétés de boule de fort La Concorde et Le Progrès[5].

Échalote d'Anjou

Chemellier se trouve dans la zone de production de l'échalote d'Anjou ; échalote traditionnelle issue de multiplication végétative avec une forme régulière et légèrement allongée, ayant le label européen d'indication géographique protégée (IGP). Le périmètre de l'aire géographique englobe le territoire des communes d'Allonnes, Artannes-sur-Thouet, Beaufort-en-Anjou, Blaison-Saint-Sulpice, Blou, Les Bois-d'Anjou, Brain-sur-Allonnes, Brézé, Brissac-Loire-Aubance (anciens territoires de Les Alleuds, Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, Chemellier, Coutures, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin-sur-Loire, Saulgé-l'Hôpital), Chacé, Cornillé-les-Caves, Dénezé-sous-Doué, Distré, Doué-en-Anjou (ancien territoire de Meigné), Épieds, Fontevraud-l'Abbaye, Gennes-Val-de-Loire, Jarzé-Villages (anciens territoires de Chaumont-d'Anjou, Jarzé et Lué-en-Baugeois), Loire-Authion, Longué-Jumelles, Louresse-Rochemenier, Mazé-Milon, La Ménitré, Montsoreau, Neuillé, Parnay, Les Rosiers-sur-Loire, Rou-Marson, Saint-Clément-des-Levées, Saint-Cyr-en-Bourg, Saint-Martin-de-la-Place, Saint-Philbert-du-Peuple, Sarrigné, Saumur, Sermaise, Souzay-Champigny, Tuffalun, Turquant, Les Ulmes, Varennes-sur-Loire, Varrains, Vernantes, Verrie, Villebernier et Vivy[6],[7],[8],[9].

Tous les ans se déroule à Chemellier la Fête à l'échalote, dont la 14e édition s'est déroulée le dimanche 21 juillet 2019[10].

Espace et territoire

Située en lisière du massif forestier de Milly, Chemellier s'étend sur 10,99 km² (1 099 hectares) et son altitude varie de 31 à 92 mètres[11]. Son territoire se situe sur le plateau du Saumurois, dans une zone fertile aux cultures variées : céréales, échalotes, semences[12],[3],[5]. Venant de la commune voisine de Grézillé, la rivière l'Aubance traverse son territoire, le village se situant au nord de la rivière.

Le territoire de Chemellier se trouve dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[13].

Notes

Bibliographie

• Lionel Bonnemère, Le cimetière de Chemeiller (Maine-et-Loire) dans Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris, III° série, tome 12, 1889, p. 182-184.

Sources et annotations

  1. a, b et c Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 1, édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, éd. 1965, p. 714-716
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BSFL-2016-115, du 6 septembre 2016 — Voir création de la nouvelle commune de Brissac-Loire-Aubance (2016).
  3. a et b Mairie de Brissac Loire Aubance, Chemellier, septembre 2019
  4. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Chemellier), 2012
  5. a et b Mairie de Chemellier, 2007-2015
  6. Cahier des charges de l'indication géographique protégée « Echalote d'Anjou », homologué par arrêté du 3 août 2018 publié au JORF du 24 août 2018, relatif à la modification du cahier des charges de l'indication géographique protégée « Echalote d’Anjou ». Bulletin officiel du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation 35-2018.
  7. Arrêté du 23 juillet 2014 relatif à l'homologation du cahier des charges concernant la dénomination « Echalote d'Anjou » en vue de la transmission à la Commission européenne d'une demande d'enregistrement en tant qu'indication géographique protégée (JORF 0176 du 1 août 2014, page 12720, texte 43).
  8. Arrêté du 3 août 2018 relatif à la modification du cahier des charges de l'indication géographique protégée « Echalote d'Anjou » (JORF 0194 du 24 août 2018, texte 55).
  9. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire La spécificité de l'échalote d'Anjou est enfin protégée !, 3 août 2015
  10. Mairie de Brissac Loire Aubance, La 14ème édition de la fête de l'échalote à Chemellier, août 2019
  11. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  12. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  13. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012
Voir aussi les formes anciennes du nom.

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

indication géographique protégée

kilomètres carrés

page

tome

numéro

Institut national de l'information géographique et forestière