Le Louroux-Béconnais

De Wiki-Anjou
Le Louroux-Béconnais
(commune déléguée)
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Segréen
Commune Val d'Erdre-Auxence
Note(s) Regroupement
du 15 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Le Louroux-Béconnais est une ancienne commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord-ouest de Bécon-les-Granits et au sud-est de Candé. Une partie de la commune jouxte le département de la Loire-Atlantique.

Ses habitants se nomment les Lorétain(e)s.


Situation administrative

En 1959, décret du 19 février, une partie du territoire du Louroux a été rattaché à la commune de La Cornuaille[1].

Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Val d'Erdre-Auxence issue du regroupement des communes de La Cornuaille, Le Louroux-Béconnais et Villemoisan. Le Louroux-Béconnais devient une commune déléguée[2].

Jusqu'alors elle fait partie de la communauté de communes Ouest-Anjou, et se trouve dans le canton du Louroux-Béconnais jusqu'en 2014, dont elle était le chef-lieu, puis dans celui de Chalonnes-sur-Loire et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49183 et son code postal est 49370. Ses habitants se nomment Lorétain, Loirétaine[3]. Le Louroux comptait 2 546 habitants en 2006 et 3 148 en 2015[4].

Histoire et patrimoine

Le Louroux-Béconnais se trouve sur l'emplacement d'anciennes voies antiques, l'une venant de Saint-Clément-de-la-Place, fragment de l'ancienne voie Angers-Rennes, et l'autre venant de Bécon. Le Louroux dépend au Moyen Âge de la baronnie de Bécon, et au XVIIIe siècle, de l'élection d'Angers et du grenier à sel de Candé[1].

À voir sur son territoire[3],[5] :

  • L'ancienne abbaye Notre-Dame de Pontron, des XIIe et XVIIe siècles ;
  • Les châteaux, le Chillon, le domaine du Pey, la Mornaie, la Violais, la Prévôterie, Piard, Vernou ;
  • L'église Saint-Aubin, incendiée en 1794, rebâtie au XIXe siècle, avec vitraux relatant l'histoire de Noël Pinot, prêtre réfractaire de la paroisse ;
  • La ferme de la Milandrie ;
  • Plusieurs moulins à vent, dont les moulins Salés et moulins Bernier.
Carte postale ancienne du château de Chillon.
Château de Chillon

Agriculture

Chaque année a lieu le comice agricole des cantons de Candé et du Louroux-Béconnais, comice agricole et foire commerciale dont l'édition 2013 (162e fête de l'élevage et la 68e foire-exposition) s'est déroulée les 31 août et 1er septembre avec concours de cheval de trait breton, marché des producteurs de pays, exposition des commerçants et artisans, spectacle équestre médiéval, etc[6].

Loisirs et culture

Présence de structures culturelles et sportives : espace culturel l'Argerie (salle de spectacle, séminaires, réceptions), complexe sportif comprenant une salle avec parquet (gymnastique, danse), une salle sports collectifs (basket-ball, handball), trois terrains de football, une piste d'athlétisme, un terrain de basket et un terrain de tennis, ainsi qu'un skate park[3].

On y trouvait au début des années 2000 plusieurs structures associatives : l'association Familles rurales du Louroux Béconnais, qui regroupait des activités de danse moderne jazz, de centre de loisirs et mini camps, et l'atelier des Lorétaines ; l'association Musique en Ouest Anjou de Bécon-les-Granits, qui regroupait les six communes de l'intercommunalité Ouest-Anjou ; la Batterie fanfare La Lorétaine, incluant la fanfare de Chazé-sur-Argos ; le cercle de la Concorde, société de boule de fort[3].

La pratique de la pêche est possible à l'étang communal Le Petit Anjou. Ce plan d'eau est aménagé en période estivale pour la baignade.

Espace et territoire

Le Louroux-Béconnais s'étend sur 65,67 km² (6 567 hectares) et son altitude varie de 27 à 91 mètres[7]. Son territoire se situe sur le plateau du Segréen[8]. La rivière l'Erdre parcours son territoire[9].

Présence d'un étang, l'étang du Petit Anjou, qui doit son nom à l'ancien petit train départemental du même nom[3].

Notes

Sur le même sujet

Usages ruraux au Louroux-Béconnais en 1868
• Les formes anciennes du nom

Sources et annotations

  1. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. 2, édition révisée de 1978 par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt et Cécile Souchon, éd. H. Siraudeau, p. 390-392
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral n° DRCL-BSFL-2016-128 du 30 septembre 2016 — Voir création de la nouvelle commune de Val d'Erdre-Auxence (2016).
  3. a, b, c, d et e Mairie du Louroux-Béconnais, 2005-2016
  4. Insee, Population légale (population municipale) — Voir Population (2015, 2006, 1999, 1800, 1793).
  5. Ministère de la Culture, Bases Palissy et Mémoire (Le Louroux-Béconnais), 2012
  6. Ouest-France, Le comice agricole et la foire se préparent, 25 mai 2013
  7. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  8. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  9. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail - Cours de l'Erdre, septembre 2016 — Voir page Erdre.

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

kilomètres carrés

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière