Le Puy-Notre-Dame

De Wiki-Anjou
Le Puy-Notre-Dame
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Arrondissement arr. de Saumur
Canton cant. Doué-en-Anjou
Intercommunalité ca Saumur Val de Loire
Code Insee, postal 49253, 49260
Habitants Les Ponot(e)s
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Labellisée Village de charme et Petite cité de caractère, Le Puy-Notre-Dame est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à l'est de Saint-Macaire-du-Bois et à l'ouest de Montreuil-Bellay, en bordure des Deux-Sèvres.

On trouve sur son territoire des fermes troglodytiques.


Situation administrative

La commune de Le Puy-Notre-Dame est membre de la communauté d'agglomération Saumur-Val-de-Loire, et se trouve dans le canton de Doué-en-Anjou et l'arrondissement de Saumur. Chef-lieu de canton en 1790 avant d'être rattaché au canton de Montreuil-Bellay en 1801.

Son code commune (Insee) est 49253 et son code postal est 49260. Les habitants se nomment les Ponots et les Ponotes.

Mairie : 1 rue de la Mairie, 49260 Le Puy-Notre-Dame (tél. 02 41 52 26 34, courriel lepuynotredame).

Histoire et patrimoine

Plusieurs objets retrouvés sur son territoire attestent d'une présence humaine à la Préhistoire. L'église Notre-Dame du Puy est mentionnée au XIIe siècle. Le village se constitue autour de l'édifice. Située en marches communes, la paroisse relève de l'évêché de Poitiers et dépend de l'élection de Saumur. C'est l'une des trente-deux villes closes de l'Anjou. Son territoire est contesté entre les barons de Thouars et de Montreuil-Bellay. Le village est occupé au XIVe siècle par les Anglais, saccagé au XVIe durant les guerres de religion et à nouveau au XVIIIe pendant la guerre de Vendée[1],[2].

Éléments du patrimoine[3],[1] :

  • Chapelle Notre-Dame-de-Délivrance, place Jules Raimbault, du XVIIIe siècle ;
  • Chapelle funéraire Saint-Sauveur, du XVe siècle ;
  • Vestiges du château Chavannes avec souterrain, chemin de la Bruyère, reconstruit au XVe siècle et détruit presque en totalité au XIXe ;
  • Demeure rue Gambetta des XVe, XVIIe et XIXe siècles ;
Vue sur la collégiale.
  • Église Notre-Dame (classée MH), collégiale des XIIe et XIIIe siècles bâtie sur le modèle de la cathédrale de Poitiers, remarquable édifice de l'architecture angevine de l'époque Plantagenêt ;
  • Fermes troglodytiques et semi-troglodytiques, lieu-dit Chavannes ;
  • Hôpital de Sœurs de la Providence Sainte-Anne, Saint-Claude, Sainte-Elisabeth, Saint-Bruno, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Maison de vigneron, chemin de la Bruyère, des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Manoir semi-troglodytique dit château Maignant, lieu-dit Sanziers, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Manoir de Cordelières, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Manoir de Gamache, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Manoir la Girouette, des XVIe, XIXe et XXe siècles ;
  • Manoir de la Hupenière, chemin du Haut-Sanziers, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Manoir la Vacherie, des XVe, XVIe et XVIIe siècles ;
  • Moulin de la Gagnerie, moulin à blé du XVIIIe siècle ;
  • Moulin du Repentis, moulin à blé des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Presbytère des XVe et XVIe siècles ;
  • Prieuré de Clunisiens Notre-Dame, des XVe, XVIe et XIXe siècles, collégiale puis église paroissiale ;
  • Souterrain refuge du Roujou, au lieu-dit Chavannes, du Haut Moyen Âge.

Culture et loisirs

La bibliothèque du Puy-Notre-Dame est membre du réseau des bibliothèques saumuroises[4]. Des animations y sont organisées comme la lecture dès le plus jeune âge[5] ou des expositions[6].

Le football est pratiqué au sein de l'Entente sportive Le Puy-Notre-Dame – Vaudelnay (ESPV)[7].

En septembre 2020, s'y est déroulé le festival Equivini, randonnées équestres à travers les vignes du Saumurois, avec pour objectif de faire connaître le territoire et la gastronomie[8].

À voir : la cave vivante du champignon, exploitation familiale ouverte au public pour la découverte de la culture des champignons en troglodyte[9].

Espace et territoire

Le Puy-Notre-Dame s'étend sur 40,66 km² (4 066 hectares), aux confins de l'Anjou et du Poitou, et son altitude varie de 122 à 184 mètres[10]. Le village se trouve sur une hauteur et son territoire sur l'unité paysagère du couloir du Layon, qui passe plus au nord aux Verchers-sur-Layon[11]. La rivière du Thouet délimite sa partie Sud-Est[1].

La commune est dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[12].

Notes

Sur le même sujet

• Les formes anciennes du nom.
Le Puy-Notre-Dame dans l'encyclopédie Diderot (1751).
Le Puy-Notre-Dame dans l'Indicateur de Maine-et-Loire de Millet (1861).

Sources et annotations

  1. a, b et c Célestin Port (révisé par André Sarazin et Pascal Tellier), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. III (N-R), H. Siraudeau & Cie, 1996, p. 345-349
  2. Jacques Dubois, La douceur de vivre dans les prieurés d'Anjou au Moyen Age, dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1988, 1990, p. 194-197
  3. Ministère la Culture, Base Mérimée (Le Puy-Notre-Dame), 2012
  4. Réseau des bibliothèques de la communauté d'agglomération Saumur Val-de-Loire, septembre 2019
  5. Le Courrier de l'Ouest, Le Puy-Notre-Dame. La lecture dès le plus jeune âge à la bibliothèque, 6 février 2020
  6. Le Courrier de l'Ouest, Le Puy-Notre-Dame. Exposition de photos dans les bibliothèques, 13 janvier 2020
  7. Le Courrier de l'Ouest, Le Puy-Notre-Dame. L'Entente sportive Le Puy – Vaudelnay Football face au confinement, 12 novembre 2020
  8. Le Courrier de l'Ouest, Le Puy-Notre-Dame. Le festival Equivini s'est invité dans la commune, 16 septembre 2020
  9. Le Courrier de l'Ouest, Le Puy-Notre-Dame. La cave vivante du champignon, un pan du patrimoine qui fait recette, 21 septembre 2020
  10. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  11. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  12. Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, 2012


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres carrés

tome

page

Institut national de l'information géographique et forestière